Qu’est-ce que le vagin ?

Le vagin est l’organe du tractus génital féminin qui relie l’utérus à l’extérieur du corps. Il s’agit d’une voie recouverte de muqueuses qui maintiennent l’humidité et l’acidité et protègent contre les infections possibles, et son trou est situé entre l’urètre et l’anus.

Par le vagin, les règles sont expulsées vers l’extérieur et les relations sexuelles et l’accouchement ont lieu. Le vagin est généralement protégé dès la naissance par une membrane, l’hymen, qui peut être brisée par des facteurs tels que l’activité sportive, le premier rapport sexuel, l’utilisation de tampons ou la masturbation. Une des caractéristiques du vagin est que ses parois sont formées par des tissus fibromusculaires qui lui confèrent une grande élasticité, essentielle pour certaines de ses fonctions. Cet organe reste bien lubrifié grâce aux glandes de Bartholin, permettant à la pénétration d’être indolore pour la femme.

Caractéristiques anatomiques

Le vagin d’une femme adulte mesure entre 8 et 12 centimètres environ, bien qu’il puisse se dilater et se contracter grâce aux parois musculaires qui le forment, de grande élasticité. Le mucus qui tapisse ses parois internes se plie en lui-même, donnant naissance aux plis dits vaginaux. Comme le reste des muqueuses, elle est constituée de deux couches : l’épithélium, le plus externe, et le lamina propia, le tissu qui relie l’épithélium aux couches musculaires. Quant à la partie musculaire, elle se compose de deux autres parties : le muscle lisse et le muscle squelettique.

Fonctions du vagin

Le vagin, comme la vulve (organe génital externe, avec lequel il a tendance à se confondre en raison de sa proximité), est un organe fondamental tant dans les relations sexuelles que dans l’accouchement.

Sert de sortie naturelle pour le flux menstruel pendant les règles lorsque l’ovule n’a pas été fécondé par un spermatozoïde. De plus, grâce au vagin, il est possible d’éliminer naturellement et automatiquement la glaire cervicale sécrétée par le col de l’utérus dans les jours précédant et suivant la phase d’ovulation du cycle. Cette glaire cervicale exerce sa fonction dans le processus de conception, donc si elle n’est pas produite, l’organisme la rejette pour la produire à nouveau dans la même phase pendant le cycle menstruel suivant.

Lors des rapports sexuels, le vagin est la cavité dans laquelle le pénis d’un homme entre et dans laquelle les spermatozoïdes sont déposés, qui montent ensuite à travers le col de l’utérus pour féconder l’ovule. De plus, le point G se trouve à l’intérieur, dont la stimulation pendant les rapports sexuels génère du plaisir. Et après la grossesse, cet organe donne naissance à ce que l’on appelle le canal de naissance, qui est le canal par lequel le foetus part à la naissance, et le placenta est éliminé ; ce travail est possible grâce à la souplesse des tissus qui le composent, qui lui permettent de s’étirer suffisamment.

Maladies du vagin

Les raisons les plus fréquentes de consultation en gynécologie sont les symptômes de démangeaisons, de brûlures et de pertes vaginales. Dans bon nombre de ces cas, le problème est habituellement une inflammation du vagin, aussi connue sous le nom de vaginite. C’est une maladie qui peut toucher aussi bien les femmes que les filles de tous âges. Les causes sont diverses : champignons, bactéries, virus, produits de nettoyage contenant des allergènes, mal lavés ou ménopause. Ce sont des infections bactériennes courantes, surtout chez les femmes en âge de procréer. Le principal symptôme de cette maladie est un écoulement vaginal avec une forte odeur, bien qu’il y ait aussi des femmes qui n’ont aucun symptôme, rendant le diagnostic difficile. Le traitement de ces infections consiste en l’administration d’anti-infectieux ou d’antimicrobiens.

D’autres infections qui peuvent entraîner une inflammation du vagin comprennent la trichomonase et les infections à levures. Dans ce cas, il est généralement facile à traiter avec des crèmes ou des œufs, qui ne nécessitent pas toujours une ordonnance du médecin, surtout si les symptômes ont déjà été et sont connus, ou s’ils sont légers et ne sont pas accompagnés de douleurs pelviennes ou de fièvre. Dans tous les cas, il est préférable de consulter un médecin s’il y a une inflammation ou si vous êtes enceinte.

Les causes plus graves des symptômes vaginaux comprennent les infections transmises sexuellement ou le développement d’un cancer du vagin ou de la vulve, qui peuvent causer des saignements anormaux.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here