L’Importance de l’éducation sexuelle : Guider les jeunes dans une approche saine de la sexualité

0
38

La sexualité est traditionnellement considérée comme un sujet trop sensible pour être abordée avec les adolescents et les enfants. De nombreux parents préfèrent ainsi tout simplement éviter d’en parler. Une telle attitude favorise pourtant le développement d’une vision peu saine de la sexualité chez les jeunes. Il devient alors difficile de lutter contre les problèmes physiques ou psychologiques associés. 

Comprendre les bases de l’éducation sexuelle

L’éducation sexuelle vise à fournir aux jeunes des informations fiables concernant la sexualité. De cette manière, ils pourront prendre des décisions plus responsables par rapport à leur vie sexuelle. Ils seront aussi capables d’explorer et de définir des valeurs saines en la matière. Cependant, il convient d’équilibrer les thèmes abordés pour éviter les lacunes constatées dans la santé sexuelle des Français en 2023

La France a effectivement fait des efforts considérables pour rendre la contraception plus accessible aux adolescents et aux adultes. À l’inverse, elle n’informe pas assez la population concernant les infections et maladies sexuellement transmissibles (IST et MST). Or, l’éducation sexuelle est supposée couvrir divers thèmes clés comme : 

  • L’aspect anatomique et physiologique de la sexualité ;
  • Les relations sexuelles et humaines en général ;
  • Les principes de la contraception et les méthodes disponibles ;
  • La notion de consentement et de respect ;
  • La prévention des maladies et des troubles d’ordre sexuel…

À la base, l’objectif est d’accompagner les jeunes dans l’apprentissage des facettes physiques, cognitives, émotionnelles et sociales de la sexualité. Ils pourront ainsi se construire des valeurs plus saines et mener une vie plus épanouissante sur tous les plans. Enfin, cette démarche permet à terme de lutter contre les maladies physiques et les troubles psychologiques en lien avec la sexualité. 

 

Les avantages d’une éducation sexuelle complète

Une éducation sexuelle complète présente de nombreux avantages pour les enfants, les adolescents, les adultes et les pouvoirs publics. Ces derniers renforcent en effet l’efficacité des campagnes de prévention, si la population est mieux consciente des problématiques liées la sexualité. De leur côté, les jeunes auront les connaissances, les compétences, les attitudes et les valeurs nécessaires pour :

  • Éviter les grossesses non désirées ;
  • Se prémunir des maladies comme la chlamidia, la syphilis, l’hépatite C, etc. ;
  • Jouir pleinement de leur droit à la santé, à la dignité et au bien-être ; 
  • Examiner judicieusement l’impact de leurs choix sur leur bien-être et ceux des autres ;
  • Entretenir des relations sexuelles et sociales respectueuses envers les autres, ainsi qu’eux-mêmes ;
  • Se protéger contre toute forme d’abus sexuel ou relationnel ;
  • Comprendre et assurer la protection de leurs droits durant toute leur vie.

En somme, l’éducation sexuelle joue un rôle essentiel pour la santé et le bien-être des jeunes. Il s’agit également d’une manière différente d’inculquer aux générations futures les principes fondamentaux des droits de l’homme, de la dignité humaine, de l’égalité des sexes, du respect, de l’inclusion, de l’empathie, de la réciprocité et de la responsabilité. De plus, l’éducation assainit la vision de la sexualité et limite ainsi les comportements sexuels à risque. 

Les défis et controverses

Selon l’UNESCO, seuls 34 % de jeunes dans le monde maîtrisent actuellement les réflexes de prévention et les modes de transmission du VIH. Ce chiffre à lui seul permet de mesurer les défis à surmonter pour l’éducation sexuelle. Le problème vient le plus souvent de principes traditionnels et surtout religieux. D’ailleurs, ces valeurs sont souvent à l’origine des controverses autour de l’éducation sexuelle. Cela dit, les mentalités évoluent de manière prometteuse dans de nombreuses régions du globe. 

D’autre part, les organismes des Nations unies redoublent d’efforts pour améliorer la sensibilisation auprès des populations les plus réticentes. L’initiative est par ailleurs soutenue par les entités concernées par la santé, l’enfance, les droits de l’homme ou encore l’éducation comme l’OMS, l’UNESCO, l’UNICEF, etc. De ce fait, les projets se multiplient afin de rendre les populations conscientes de l’importance de l’éducation sexuelle pour les jeunes comme les adultes. 

Les parents restent, pour leur part, préoccupés par le fait de parler ouvertement de sexualité avec des adolescents et des enfants. Ils sont particulièrement nombreux à considérer cette démarche comme une incitation des jeunes à avoir une vie sexuelle précoce. Or, l’activité sexuelle tend à être amorcée plus tard chez les participants aux programmes d’éducation sexuelle. Les apprenants sont en effet conscients des risques auxquels ils s’exposent, sur le plan physique, social et psychologique. De ce fait, ils s’avèrent plus prudents par rapport aux jeunes méconnaissant ces dangers. 

Enfin, l’idée d’équilibre représente un défi non négligeable pour les éducateurs et les autorités nationales. La France fait notamment partie des exemples les plus parlants en la matière. Au fil des années, le pays a réussi à améliorer significativement l’accès aux méthodes de contraception. Les campagnes d’information sont, en revanche, insuffisantes, comme le démontre la méconnaissance des IST par le grand public. De même, la population reste peu réceptive aux démarches de prévention comme la vaccination contre le virus responsable du col de l’utérus (HPV).