1. MARINOL :

Marinol est le seul médicament légal autorisé par la FDA, l’organisme qui réglemente la gestion et l’approbation des médicaments aux États-Unis, qui contient des dérivés du cannabis.

Des effets de modification du comportement ont été observés chez certains patients atteints de cette maladie.

Il est utilisé pour traiter les nausées chez les patients recevant une chimiothérapie et pour augmenter l’appétit chez les patients atteints du SIDA.

2. ACIDE AJULÉMIQUE :

Contrairement à Marinol, ses promoteurs, dont le Dr Summer Burstein de l’Université du Massachusetts, affirment que l’acide juléique qui compose le médicament expérimental CT-3, dérivé du tétrahydrocannabinol, ne produit pas de modifications comportementales et peut être extrêmement efficace comme analgésique.

Chez l’animal, il s’est avéré 10 à 50 fois plus puissant que les analgésiques traditionnels comme l’aspirine, et moins nocif pour l’estomac et le système digestif.

Le but de ce médicament est de combattre la douleur chronique et l’inflammation chez les patients atteints d’arthrite et de sclérose en plaques.

Ses promoteurs affirment qu’il “ne place pas”.

3. ANANDAMIDE : ouvrir la porte aux antidépresseurs du futur

Un article paru dans World Health 2002 fait référence à une étude menée pour comprendre comment l’anandamide agit et l’utiliser de manière bénéfique.

Pour la première fois, on a découvert comment l’anxiété et la dépression sont contrôlées par la libération de ce composé naturel qui intervient dans la perception de la douleur, dans l’humeur et aussi dans d’autres fonctions psychologiques, comme le sommeil.

Deux composés ont été trouvés : URB532 et URB597, qui neutralisent l’activité de l’enzyme qui bloque l’émission et la réception de l’anandamide dans le cerveau. Le Prozac agit de façon similaire sur la sérotonine.

Avec cette découverte, la porte est ouverte sur l’avenir, mais comme le dit Pirelli, “il reste encore de nombreuses années de recherche à mettre sur le marché, et c’est très cher. De nombreux médicaments ne sont jamais mis au jour pour des raisons et des intérêts économiques, non pas parce qu’ils ne sont pas connus pour être beaucoup plus efficaces.

Cet article est purement informatif, dans Psychology-Online nous n’avons pas le pouvoir de faire un diagnostic ou de recommander un traitement. Nous vous invitons à consulter un psychologue pour traiter votre cas particulier.

L'info santé :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here