Pour éliminer le sucre raffiné de notre alimentation, l’offre d’alternatives est large, et notre meilleur outil est de savoir comment lire les étiquettes de ce que nous allons consommer : savez-vous ce qui est le mieux pour votre santé en termes d’édulcorants ?

Des bons édulcorant artificiels ou naturels ?

Il existe aujourd’hui de nombreux succédanés du sucre, avec ou sans apport calorique, naturel ou artificiel. Roberto Gabarroche, nutritionniste chez IntegraMédica, explique ensuite les principales caractéristiques de ces composants, qu’il faut éviter, leurs utilisations et leurs bénéfices.

  • Édulcorants artificiels : Ils sont exempts de calories, étant l’aspartame, le sucralose, la saccharine, le cyclamate et l’acésulfame de Potassium les plus courants. Actuellement, pour les personnes atteintes de diabète, le sucralose est de préférence recommandé. Dans le cas du cyclamate, il existe des études qui indiquent des problèmes dans la production de spermatozoïdes. Quant à la saccharine, il est recommandé d’éviter sa consommation surtout chez les femmes enceintes, car elle traverse la barrière placentaire, ce qui pourrait causer des problèmes au fœtus.
  • Édulcorants naturels : Le stévia est actuellement l’édulcorant le plus recommandé car en plus d’être naturel, il ne contient pas de calories. Un autre est le fructose, qui fournit des calories mais est plus lent à absorber que le sucre. “Il est à noter qu’il doit être consommé avec modération, en particulier chez les diabétiques, car leur consommation accrue contribuera à l’excès de poids. Il est présent dans des produits emballés tels que les biscuits sucrés, les pâtisseries, les confitures diététiques, les sirops et le miel “, explique Gabarroche.

Avant d’acheter un produit, il est important d’en lire les ingrédients, surtout si vous voulez réduire la consommation de sucres, en évitant de consommer ceux qui “contiennent du fructose, du saccharose, du glucose, des sirops, du miel et des alcools de sucre. Un fait pratique est de regarder l’ordre dans lequel ils apparaissent, puisque ceux qui apparaissent en premier dans la liste, c’est parce qu’ils sont présents en plus grande quantité dans le produit et vice versa “, dit la nutritionniste IntegraMédica.

Les édulcorants dans l’alimentation des enfants : Quand et quoi ?

L’incorporation du sucre dans l’alimentation des enfants devrait être retardée autant que possible, car il s’agit d’un nutriment qui n’est pas essentiel dans les premières années de la vie. Selon le nutritionniste, la meilleure option est d’inclure le sucre des aliments dans leur état naturel, comme les fruits ou les jus naturels, ainsi que le miel en petites quantités.

Quant aux édulcorants artificiels, leur utilisation chez l’enfant, selon le Dr Gabarroche ” est discutable et la tendance actuelle est d’éviter la consommation avant l’âge de 6 ans et s’il est nécessaire de les inclure, vous devriez consulter votre pédiatre ou un nutritionniste pour une indication adéquate.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here