Classification des différents types de relief et de leurs caractéristiques

Lifestyle et PratiqueClassification des différents types de relief et de leurs caractéristiques

La Terre s’est formée il y a 4600 millions d’années, et tout au long de son histoire, elle s’est transformée et a subi des modifications formant les différents types de relief qui parcourt notre planète. Les forces qui provoquent ces changements dans la croûte terrestre et la modélisent sont appelées diastrophisme.

Quels sont les différents types de relief ?

Le relief est l’ensemble des différentes formes et accidents géographiques qui composent la surface terrestre et le fond marin. Il comprend la différence d’altitude entre le point haut et le point bas de toute surface. Il est classé en deux grands groupes : le relief continental et le relief océanique.

Le relief continental

Le relief continental se compose des différentes formes que l’on trouve sur les continents, c’est-à-dire que la surface émerge de la croûte terrestre :

Les montagnes

ce sont les zones les plus élevées, avec des inégalités très marquées qui se manifestent par des pentes très raides, des vallées encaissées et de petits sommets. Il est communément admis que les montagnes ont des hauteurs supérieures à 600 mètres.

Les plateaux

ce sont de hautes terres tabulaires, situées à plus de 200 mètres de hauteur. Ce sont des terrains plats surélevés, c’est pourquoi on les appelle aussi plateaux. Ils ont des caractéristiques similaires à celles des plaines, mais sont situés à plus de 600 mètres d’altitude.

Les collines

Ce sont des élévations du terrain qui ont moins de hauteur et de complexité que le relief des montagnes. Elles sont situées entre 200 et 600 mètres de haut. Elles sont souvent des zones de transit entre les montagnes et les plaines et occupent souvent de grandes étendues de terres aptes à l’agriculture et à la formation de forêts.

Les vallées

Ce sont des dépressions généralement occupées par une rivière. Selon leur origine, elles sont de type glaciaire ou fluvial. Les vallées fluviales sont issues de l’érosion produite par une rivière, elles sont donc étroites et profondes, avec un profil en forme de « V ». Les vallées glaciaires, d’autre part, ont été causées par le passage d’un glacier, elles sont donc plus larges, plus plates en profondeur et avec un profil en forme de « U ».

Le relief océanique

On l’appelle aussi relief marin, relief sous-marin ou plancher océanique. Dans les formations océaniques, on trouve :

Le plateau continental

Il est le prolongement du continent sous la surface de l’océan. Il est constitué d’une étendue plate de largeur plus ou moins grande selon les régions et présente une légère augmentation de profondeur en s’éloignant de la ligne côtière. Son niveau oscille entre 0 et 200 mètres sous la surface de la mer. Cette zone abrite la plupart des espèces animales et végétales marines.

Le talus continental

C’est une pente abrupte entre le plateau continental jusqu’à des niveaux entre 2000 et 3000 mètres de profondeur. C’est la zone de précipitation des sédiments, qui est contrôlée par la gravité, en particulier par les courants circulant dans le sens de la pente, jusqu’au fond où les sédiments se déposent en couches ou strates.

Le glacis continental

Il est compris entre 3000 et 4000 mètres de profondeur et est formé par les sédiments qui descendent du talus.

Les plaines abyssales

Ce sont des zones plates formées par des sédiments d’origine continentale, 4000 à 6000 mètres de profondeur.

Les fosses océaniques

Ce sont des dépressions longues et étroites où les plaques lithosphériques sont détruites par subduction. Lorsque deux plaques de la croûte terrestre entrent en collision, l’océan, qui est le plus dense, est placé sous la plaque continentale moins dense, donnant lieu à des tranchées et des zones d’activité sismique.

Les crêtes océaniques

Ce sont des montagnes formées sur le fond océanique autour d’un fond d’expansion, la séparation de deux plaques tectoniques ouvre une fissure à travers laquelle le matériau magmatique monte.

Les montagnes sous-marines

Elles sont des élévations du fond marin d’origine volcanique qui atteignent jusqu’à 1000 mètres au-dessus du fond marin.

Classification des reliefs selon leur origine

Les inégalités du relief terrestre continental sont partiellement dues à l’action des forces endémiques, dont les manifestations les plus évidentes sont diastrophisme et vulcanisme. L’ensemble des processus qui produisent ces forces reçoit le nom de tectonisme.

L’activité tectonique donne lieu à un type de relief appelé relief structurel.

En plus des forces endémiques en formation, dans le contexte du relief continental, des processus exogènes tels que l’altération, l’érosion et la sédimentation, induits par l’énergie solaire, sont impliqués. Ainsi, le relief d’érosion fait partie des formes non structurelles qui sont le produit de la modélisation

Classification du relief structurel.

Dans le relief structurel, on peut distinguer trois catégories principales :

  • Les cratons sont des parties relativement stables des continents, des noyaux anciens de continents. Ils se composent principalement d’un bouclier et d’une extension entière sous-jacente connue sous le nom de zoo ou de plate-forme.
  • Montagnes et reliefs tectoniques : ils ont été produits par l’orogenèse, qui est le processus de formation des montagnes et par les mouvements épiogènes d’élévation et d’affaissement de la croûte terrestre.
  • Montagnes et autres accidents formés par l’accumulation de roches fondues (lave) montant par éruption de l’intérieur de la lithosphère.

Classification du relief non structurel

C’est celui qui a son origine par l’action de forces externes ou exogènes. Ces forces tendent à réduire les accidents ou les irrégularités de surface causés par la tectonique. Les forces de dégradation ont leur origine dans les eaux (rivières, vagues, marées, courants océaniques) et tirent leur énergie du soleil.

Les reliefs non structurels se manifestent à travers trois processus majeurs :

  • Météorisation : processus par lequel les roches se fragmentent sous l’action des agents climatiques.
  • Érosion : ensemble de processus de modélisation de la surface de la Terre par des agents naturels tels que l’eau, la glace et le vent, y compris le transport des matériaux.
  • Sédimentation : dépôts de matériaux rocheux travaillés par érosion, fragmentés et emportés par des agents tels que les rivières, les vagues, le vent, les glaciers, ainsi que l’accumulation d’organismes morts ou de substances chimiques.