Perte auditive : que faire ?

0
79
Perte auditive : que faire ?
Source : shutterstock.com

À partir de 40 ans, la perte auditive est normale et fait partie du processus de vieillissement. On estime qu’après 65 ans, plus de 30 % des personnes subissent une perte auditive. Ce pourcentage s’élève à 50 % après 75 ans. Comment définir une perte auditive ? Quels sont les signes qui doivent alerter ? Comment traiter une perte d’audition et quelles sont les conséquences en cas d’un manque de prise en charge ?

Qu’est-ce qu’une perte auditive ?

Lorsque vous consultez votre audioprothésiste à Lyon ou dans votre ville de résidence, ce dernier saura vous expliquer clairement pourquoi votre acuité auditive a diminué. Dans un parcours de soin classique, c’est votre médecin généraliste qui va vous rediriger vers un ORL qui lui vous enverra chez un audioprothésiste pour vous traiter. C’est alors ce dernier qui sera plus à même de vous expliquer les causes de votre baisse d’audition. Mais comment définir concrètement une perte auditive ?

D’après l’assurance-maladie, la perte de l’acuité auditive se définit comme “la diminution de la capacité à percevoir les sons”. Par ailleurs, il existe deux sortes de surdité : la surdité de perception et la surdité de transmission. Effectivement, une baisse de la capacité auditive peut être due à un problème lié à la transmission du signal sonore dans l’oreille externe ou alors être causée par une anomalie de la transformation du signal sonore en influx nerveux.  

Par ailleurs, la perte d’acuité auditive peut être temporaire ou définitive, selon la cause. La baisse de l’audition peut être plus ou moins prononcée et on distingue quatre paliers : 

  • la surdité légère avec une perte de 20 à 39 dB,
  • la surdité moyenne avec une perte de 40 à 69 dB,
  • la surdité sévère avec une perte de 70 à 89 dB,
  • la surdité profonde qui correspond à une perte d’audition de plus de 90 dB.
Qu'est-ce qu'une perte auditive ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les signes ?

Plusieurs symptômes peuvent évoquer une baisse de l’acuité auditive

  • confusion entre des mots similaires
  • difficultés à suivre une conversation dans un lieu où il y a un bruit de fond comme dans les lieux publics
  • augmentation du volume des écouteurs ou du téléviseur
  • impression que l’entourage marmonne
  • besoin que l’interlocuteur répète plusieurs fois ses phrases pour en saisir le sens
  • avoir le sentiment de ne plus entendre comme avant
  • ne pas entendre la sonnette de la porte d’entrée ou la sonnerie du téléphone

Le moindre doute doit vous mener à prendre rendez-vous chez votre médecin généraliste, afin d’être redirigé vers un ORL si besoin.

Quelles sont les conséquences si cela n’est pas pris en charge ?

En cas de perte auditive non prise en charge, les conséquences sur la santé et sur la vie professionnelle, ainsi que sur la vie sociale sont dévastatrices. Effectivement, sans aide, ni appareillage auditif, le patient ne pourra profiter d’aucune amélioration de ses capacités auditives. 

De ce fait, la perte d’audition non prise en charge va déclencher une perte d’autonomie du patient. Cette perte d’autonomie aura un effet domino puisqu’à long terme, l’isolement mène parfois à la dépression.

Quelles sont les conséquences si cela n'est pas pris en charge ?
Source : shutterstock.com

Que faire en cas de perte auditive ?

Comme on a pu le voir ci-dessus, si vous suspectez une perte auditive, il est nécessaire de vous rendre chez votre médecin traitant. Ce dernier fera un premier bilan et vous confiera aux bons soins d’un confrère O.R.L. Celui-ci va poursuivre la prise en charge avec divers examens (audiogramme) et la prescription d’un appareillage auditif si besoin. 

Toutefois, il est possible de constater une baisse de l’audition qui nécessite une consultation plus ou moins urgente. Ainsi, il convient de vous rendre à l’hôpital sans tarder si la perte d’audition succède d’un traumatisme crânien, si vous avez été exposé à un traumatisme sonore, ou si la perte d’audition est brutale, unilatérale et sans cause évidente.

Qui plus est, il est recommandé de consulter dans les 24 heures en cas d’apparition des symptômes suivants : 

  • douleur au niveau des oreilles
  • écoulement de sang ou de pus
  • vertiges
  • paralysie faciale
  • acouphènes
  • fièvre au-delà de 38,5°
  • prise d’un nouveau traitement

Il est important de mentionner le fait que plus une perte d’audition est prise en charge tôt, plus il sera aisé de faire un diagnostic, mais surtout de traiter et d’accompagner le patient. En cas de perte auditive réversible, il est d’autant plus important de voir un spécialiste dans les plus brefs délais, afin d’éviter que la surdité s’installe de façon définitive.