Tout savoir sur les acouphènes

Santé Tout savoir sur les acouphènes

Il vous arrive d’être le seul à entendre un bruit dérangeant dans votre oreille ? Ne paniquez pas, vous ne devenez pas fou, il s’agit sûrement d’un acouphène. Ce phénomène est très fréquent, que ce soit chez les jeunes ou les seniors. Plus de 8 millions de France souffrent de ce problème d’acouphène. Toutefois, lorsqu’il dure longtemps, les acouphènes peuvent être handicapants. Quelles sont les causes et les conséquences de ce phénomène ? Peut-on soigner les acouphènes ? On en vous dit plus dans cet article.

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

Bien que fréquent, l’acouphène est une indisposition qui n’est pas encore fortement connue. Il s’agit de sensation auditive qui n’est pas provoquée par des bruits extérieurs. De ce fait, l’entourage n’entend pas ces sons.

Les bruits internes perçus varient en fonction de la personne sujette aux acouphènes ? Il y a ceux qui distinguent un bourdonnement ou un gazouillis, d’autres perçoivent un sifflement ou des cliquetis dans leurs oreilles. L’acouphène n’est pas considéré en tant que maladie, mais plutôt comme un symptôme. En effet, il s’agit d’un des signes principaux d’une baisse d’audition.

Sachez qu’il y a deux catégories principales d’acouphènes : les acouphènes subjectifs et les acouphènes objectifs. Le premier se manifeste par des bourdonnements d’oreilles qui ne sont perçus que par le patient. Il concerne plus de 95 % des cas tandis que le second correspond au reste du pourcentage. En effet, les acouphènes objectifs est plus rare. Celui-ci désigne un bruit provenant d’un organe intérieur. Celui-ci peut être entendu par le médecin ou une personne extérieure. Ces sons peuvent être produits par la circulation du sang dans un vaisseau ou par les mouvements des muscles.

Source : Shutterstock.com

Quels sont les symptômes ?

Les signes d’un acouphène sont perçus en premier par le patient. Il entend dans sa tête ou dans ses oreilles des bruits divers. Selon la personne, il est possible de remarquer un sifflement ou un craquement en interne.

Ces sons peuvent être aigus, graves, fort ou d’un volume assez doux. Mais aussi, ils peuvent résonner occasionnellement, en continu à un volume qui tend à augmenter, ou à un rythme et doté d’un volume régulier. Il y a également ceux qui distinguent un acouphène musical. Celle-ci désigne la perception d’un air ou d’une note de musique dans l’oreille. Par contre, si vous entendez presque nettement des voix ou une musique, il se peut que vous ayez une hallucination auditive et non un acouphène.  

Les acouphènes peuvent être un phénomène unilatéral ou bilatéral. Cela signifie qu’elles peuvent se manifester dans une seule oreille ou dans les deux.

Quelles sont les causes des acouphènes ?

Ce trouble est le plus souvent une pathologie interne de l’oreille. L’acouphène est en effet une réaction neurosensorielle qui provoque une lésion au sein du système auditif. Les causes peuvent être nombreuses et le spécialiste de l’audition peut prendre du temps avant de le découvrir. Toutefois, certaines situations peuvent favoriser l’apparition des acouphènes :

Un traumatisme acoustique fréquent

Ce phénomène peut apparaître brutalement lors d’un concert où vos oreilles sont exposées de manière prolongée à une musique trop forte. La mauvaise habitude de mettre le volume des écouteurs trop élevé peut aussi agresser le tympan. Cela peut ensuite laisser des séquelles dans l’oreille. Dans ce cas, le bruit gênant va résonner dans l’oreille ou dans le crâne. Si votre profession vous expose constamment aux bruits, cette situation peut entraîner l’apparition d’acouphènes. Cela peut concerner les travailleurs dans le bâtiment, les musiciens et même les routiers.

Quelles sont les causes des acouphènes ?
Source : Shutterstock.com

La vieillesse

À partir de 50 ans, il est possible qu’une personne développe une presbyacousie. Il s’agit d’une baisse d’audition chez une personne. Ce phénomène entraîne un problème d’écoute et de compréhension. L’importance de ce dernier varie selon le patient. Toutefois, la gêne occasionnée par cette perte auditive peut être handicapante.

Une pathologie auditive

Les acouphènes, surtout le type subjectif, peuvent être causés par une maladie du système auditif. Il peut s’agir d’un corps étranger qui est bouche le canal auditif ou un bouchon de cérumen qui ne veut pas disparaitre. L’otite, l’otospongiose et la maladie de Ménière peuvent également provoquer des douleurs et un acouphène persistant. Il s’agit d’une inflammation à l’oreille, située dans la cavité osseuse derrière le tympan.

Les autres causes des acouphènes

Les acouphènes subjectivés peuvent être les effets d’une hypertension artérielle ou de problèmes vasculaires. Il peut s’agir d’une anomalie au niveau de l’artère de la tête ou du cou. La prise de certains médicaments comme l’aspirine ou une blessure à la tête peut faire apparaître des acouphènes.

Quels traitements envisager ?

Lorsque les acouphènes sont continus ou chroniques, ils peuvent devenir gênants. Ils sont difficiles à soigner, surtout si la cause n’a pas été clairement déterminée. Toutefois, certains traitements sont couramment utilisés pour faciliter la vie du patient.

Le médecin peut prescrire des médicaments de type vasodilatateurs et anxiolytiques. Ces derniers permettront de soulager le stress et la douleur provoquée par les acouphènes.

Lorsque ces sons internes sont accompagnés d’une perte auditive, l’utilisation d’une prothèse auditive peut soulager la gêne dans les oreilles. Il est indispensable de faire appel à un spécialiste ORL qui pourra mesurer le niveau de la baisse d’audition. Il pourra ensuite effectuer les réglages de la prothèse auditive adaptés à votre situation.

Quels traitements envisager ?
Source : Shutterstock.com

Les acouphènes peuvent-ils disparaitre seuls ?

Des acouphènes périodiques peuvent devenir silencieux sans votre intervention. D’ailleurs, sachez que 80 % des acouphènes disparaissent dans les 3 mois après leur apparition.

Mais lorsque ce phénomène est répétitif, ils peuvent persister longtemps, voire ne jamais disparaitre. Selon les cas, le patient peut remarquer que les acouphènes diminuent avec le temps. Toutefois, il arrive que le cerveau qui s’est habitué et fini par ignorer les petits bruits dérangeants.