Dans quels cas porter des appareils auditifs ?

0
74

Les appareils auditifs sont des dispositifs médicaux envisageables dans de nombreuses situations liées à la perte de l’audition. Ils améliorent votre confort d’écoute et permettent de bien entendre, malgré les troubles auditifs dont vous souffrez. Par le passé, les appareils auditifs étaient utilisés pour une seule oreille. Aujourd’hui, il est possible d’équiper les deux oreilles d’appareils auditifs bilatéraux. À quels cas de surdité se destinent ces équipements ? Quelles alternatives aux appareils auditifs ?

Les appareils auditifs bilatéraux pour la presbyacousie

La presbyacousie est l’un des troubles de l’audition les plus fréquents. Il s’agit d’une perte auditive généralement liée à l’âge. Elle se manifeste dès la trentaine ou la quarantaine, à la faveur de certains facteurs, et s’intensifie avec l’âge. Le vieillissement, occasionnant un changement de l’oreille interne, est la principale cause de cette forme de perte auditive. D’autres facteurs peuvent aussi favoriser ce trouble auditif : exposition fréquente à des bruits forts, tabagisme et certaines maladies.

Dans la majorité des cas, la presbyacousie altère la qualité de l’audition au niveau des deux oreilles. Lorsqu’elle intervient, l’utilité des aides auditives bilatérales se fait clairement remarquer. En effet, les appareils auditifs bilatéraux corrigent la perte de l’audition au niveau des deux oreilles. Ce sont deux prothèses auditives dont chacune est dédiée à une oreille, mais qui opèrent mutuellement pour optimiser la qualité sonore de ces deux organes.

Dans le cas précis de la presbyacousie, le fait d’appareiller une seule oreille risque d’accentuer la perte auditive de la seconde. Conséquence, vous observerez une forte disparité et un inconfort total pour entendre et comprendre les sons. En revanche, en adoptant un appareillage bilatéral, vous équilibrez l’audition des deux oreilles. Cela s’explique par le fait que les appareils auditifs bilatéraux augmentent le nombre de signaux captés par votre cerveau, facilitant ainsi la perception du son.

Avec un tel appareillage, les sujets atteints de presbyacousie n’auront plus aucune difficulté à entendre et à comprendre dans le bruit ou les conversations à plusieurs. Confortables, les aides auditives bilatérales proposent une différence interaurale qui favorise la localisation des sons. Elles réduisent la fatigue liée à l’effort que vous deviez faire pour écouter si vous n’étiez pas appareillé.

Corrigez votre presbyacousie avec un appareillage auditif bilatéral

Les principales causes de la surdité bilatérale et les options de prise en charge

Certains facteurs favorisent la survenue de la perte auditive des deux oreilles. Les facteurs congénitaux peuvent expliquer une presbyacousie ou un autre trouble qui affecte les deux oreilles. Dans ce cas, la perte peut être présente dès la naissance, et donc héritée de l’un des parents. De même, la surdité bilatérale peut s’expliquer par une exposition à des bruits forts. On estime aussi que la prise de certains médicaments provoque une baisse de l’audition.

D’autres facteurs peuvent aussi être évoqués ici :

  • une infection de l’oreille,
  • un traumatisme touchant les oreilles,
  • une détérioration physique des organes auditifs,
  • une accumulation de cérumen.

Si les innovations et technologies en matière d’aides auditives permettent de corriger la surdité bilatérale, elles ne sont pas les seules options de traitement. Effectivement, selon les observations du médecin ORL ou de l’audioprothésiste, la prise en charge d’une surdité bilatérale peut nécessiter une chirurgie. Un exemple de chirurgie envisageable ici est la paracentèse.

Par ailleurs, il est possible que le spécialiste vous propose un implant cochléaire. Il s’agit d’un dispositif médical implanté dans la cochlée et qui transforme les vibrations. L’implant cochléaire se compose d’une unité principale fixée au niveau de l’os temporal et d’un processeur vocal placé à l’arrière de l’oreille. Ce dernier capte les informations et les oriente vers l’unité centrale. Les systèmes auditifs à ancrage osseux sont aussi une option.

Comment savoir si vous avez besoin d’être appareillé ?

Vous ressentez une baisse de l’audition et estimez avoir besoin d’un appareillage ? Cela peut être vrai, quoique tous les cas de baisse d’audition n’impliquent pas systématiquement le port d’appareil. La seule façon d’être fixé est de passer un bilan auditif. Il s’agit d’un test permettant de savoir si vous souffrez effectivement d’une perte d’audition.

Dans l’affirmatif, le bilan va aider à révéler le niveau de perte d’audition (légère ou grave) et l’opportunité de vous appareiller. Pour savoir si vous avez besoin de réaliser un test auditif, il suffit de faire attention à certains signes : bourdonnements, acouphènes, sifflements, etc. Vous l’aurez compris, le trouble auditif n’est pas uniquement lié à la baisse de l’audition.

Le bilan auditif doit être réalisé auprès d’un audioprothésiste et d’un médecin ORL. Idéalement, n’attendez pas forcément l’apparition de certains signes pour le faire. Un contrôle biennal est souvent recommandé.