Vaincre la dépression : le guide complet pour sortir la tête de l’eau

Santé Vaincre la dépression : le guide complet pour sortir la tête de...

Après un évènement grave, il est tout à fait normal de vivre une période de dépression. Cet épisode de la vie transporte celui qui le traverse dans un autre monde où tristesse, amertume et relâchement se côtoient. Conséquence : le sujet déprimé vit un mal-être permanent. Parfois même, dans les cas extrêmes, celui-ci n’a plus goût à la vie, il n’en trouve plus le sens. La dépression est un état psychologique pénible dont il est difficile de se tirer sans un coup de main et une disposition d’esprit. Vous avez vécu un traumatisme ? Vous vous sentez dépressif ? Vous désirez ne plus subir les affres d’une dépression ? Découvrez ici le guide complet pour vaincre la dépression.

Quand parle-t-on exactement de dépression ?

Dépression et tristesse sont des états similaires qui peuvent facilement se confondre. À preuve, beaucoup de personnes traversant un état de tristesse se disent dépressives et vice versa. Par conséquent, il est important d’établir les frontières entre les deux affections.

Dans un premier temps, il faut noter que la dépression est un état de handicap émotionnel total. Or, la tristesse est un état de mal-être bénin qui n’influence pas vivement les autres émotions. De façon palpable, notez qu’un sujet manifestant de la tristesse a toujours le pouvoir de sourire sincèrement et de ressentir de la gaieté. Au-delà, celui-ci peut prendre du plaisir. C’est carrément l’inverse lorsqu’il s’agit d’une dépression. Dans ce cas précis, le sujet est incapable de percevoir le positif autour de lui.

Focus sur les manifestations de la dépression

Il faut signaler avant toute chose que les symptômes de la dépression ne sont pas que psychologiques, ils sont également mentaux. À ce propos, une dépression se manifeste de plusieurs manières. Le symptôme le plus connu est la tristesse intense. Celle-ci est particulièrement douloureuse et envahissante. Il s’agit d’une tristesse profonde qui est à la fois incompréhensible. Contrairement à la tristesse légère, le sujet dépressif manifeste une tristesse quasi permanente. Ici, l’affection des proches n’est d’aucun effet. Le sentiment de désespoir est perpétuel et le dépressif à l’impression que tout va mal pour lui, que tout est noir autour de lui et que rien de positif ne peut lui advenir.

Le second symptôme de la dépression est le trouble du sommeil. Le sujet se réveille très tôt et il lui est impossible de se rendormir. Le sommeil en cas de dépression est par conséquent très court et de mauvaise qualité. En somme, le sommeil n’est pas du tout réparateur.

Les troubles de la concentration sont également des symptômes de dépression. En effet, la dépression agit sur le cerveau et crée une fatigue intellectuelle. Le sujet malade manque donc de concentration. Il présente aussi une baisse de l’attention et des difficultés de mémorisation. La perte de mémoire est un autre corolaire qui peut facilement trouver sa place. S’il y a par ailleurs une chose qui tape à l’œil devant un sujet dépressif, c’est l’apparente difficulté à réfléchir ou à s’exprimer. Déjà le sujet se plait dans un mutisme. Mais au-delà, ses pensées sont carrément ralenties.

Les différentes formes de dépression

Il existe plusieurs formes de dépression :

  • La dépression réactionnelle : c’est la forme de dépression la plus fréquente et donc la plus connue. Elle se déclenche par un évènement de la vie souvent malheureux (décès, séparation, perte d’emploi) ;
  • La dépression endogène : ici, le profond pessimisme et l’incapacité à contrôler ses sentiments naissent de l’intérieur de la personne. Elle engendre un ralentissement psychomoteur et élimine la réactivité émotionnelle ;
  • La dépression névrotique : le sujet atteint de cette dépression manifeste des symptômes d’intensité souvent ou en général mineure ou modérée. Lesdits symptômes sont tenus par les facteurs environnementaux ;
  • La dépression du post-partum : exclusivement chez les femmes, elle se manifeste la plupart du temps quatre à huit semaines après l’accouchement. Son intensité varie selon le pic des hormones ;
  • La dépression du 3ème âge : comme son nom l’indique, elle se manifeste à l’âge de la vieillesse. Elle est surtout due au nombreux changement que doivent supporter les personnes âgées. Il s’agit entre autres des problèmes de santé, de la mort du conjoint, etc.
  • La dépression saisonnière : elle se remarque souvent pendant l’hiver. Avec les aléas comme le manque de lumière, la chute de la température, l’état psychologique prend facilement un coup et la dépression s’installe.

Vaincre la dépression : les astuces

Pour sortir d’un état dépressif, il existe plusieurs solutions. Ces dernières sont liées en grande partie au comportement alimentaire et à l’habitude.

Commencez par entraîner votre corps et votre esprit

Pendant une période de dépression, la première attitude qu’adopte le sujet atteint, c’est le repli sur lui-même. Ce repli ne se limite pas à la barricade mentale. Elle se révèle aussi par la cessation des activités motrices primaires. Le dépressif aime rester dans son coin. Cette attitude, au lieu d’améliorer la situation l’aggrave. Pour sortir de l’état dépressif, la première étape qu’il faut franchir est bien celle-là. Commencez donc à mener vos activités physiques régulières et à entrainer votre cerveau. Inutile de vouloir tout donner d’un coup, comme si tout allait bien, cela ne marchera pas de toute façon. Mettez-vous à la marche par exemple de manière progressive. L’avantage ici c’est que ces exercices vous permettent de vous évader et de bonifier votre bien-être. Avec une petite dose d’exercice physique par jour, vous pouvez dynamiser votre quotidien et booster votre taux d’endorphine. À propos des exercices mentaux, mettez-vous à la lecture ou à l’apprentissage. De façon immédiate, les fonctions de votre cerveau seront redynamisées et vous constaterez des effets positifs sur votre manière de penser.

Consommez des vitamines

De façon naturelle, les vitamines sont indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme. D’ailleurs, lorsqu’une dépression s’installe, elle s’appuie surtout sur les carences que l’organisme présente. Ainsi, lorsqu’un sujet manifeste une déficience ou une carence en certaines vitamines, il est une proie facile pour la dépression. Pour sortir la tête de l’eau lorsqu’on est pris au piège, il suffit de combler avec des apports plus conséquents, le déficit de vitamine. Les plus indispensables sont :

  • la vitamine B6 ;
  • la vitamine B1 ;
  • la vitamine B9 ;
  • la vitamine C ;
  • et la vitamine D.

Les antidépresseurs

Les antidépresseurs sont des alternatives médicamenteuses qui permettent de juguler les effets de la dépression pour permettre au sujet atteint de finir avec le mal. Ici, il est important de consulter un médecin afin de choisir un traitement approprié aux symptômes qui se manifestent. Mieux, il faut retenir qu’avec des antidépresseurs, vous devrez attendre une à trois semaines après le début du traitement avant de commencer à ressentir des effets. Notez également que les antidépresseurs sont responsables de quelques effets secondaires ; il s’agit entre autres de l’insomnie (dans certains cas), de la somnolence, des troubles digestifs et de la prise de poids.

Yoga et luminothérapie : des méthodes alternatives efficaces

Si vous n’êtes pas friands des méthodes drastiques ou que vous avez des difficultés à vous appliquer une rigueur, vous pouvez vous opter pour les méthodes alternatives. Ces méthodes sont particulièrement conseillées à tous ceux qui se sentent déjà terrassez par la dépression et qui n’ont plus d’échappatoires. Visitez le site france-dépression pour découvrir plus de détails sur les solutions pour sortir définitivement de tous les types de dépression.

En première place des méthodes alternatives se loge le Yoga. Avec un rythme de quatre séances de 40 à 65 minutes par semaine, vous pouvez rapidement revenir en meilleure forme. La luminothérapie est la seconde méthode alternative. Cette dernière est surtout recommandée dans les cas de dépression saisonnière. Une séance de 30 minutes par jour peut permettre d’en finir avec la dépression.

Toutefois, il faut signaler que pour avoir un résultat rapide, il est préférable d’associer les méthodes alternatives à l’une des autres solutions.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/journee-europeenne-de-la-depression-le-ministere-des-solidarites-et-de-la-sante