Comment et pourquoi doit-on traiter les eaux usées ?

actualitéComment et pourquoi doit-on traiter les eaux usées ?

Saviez-vous qu’une seule personne peut consommer jusqu’à 160 litres d’eau pour les wc, la cuisine, la toilette et la lessive ? Ces eaux usées s’évacuent alors dans les réseaux d’assainissement. Elles se répartissent en eaux ménagères et eaux de vannes pour les toilettes. 

Comment se passe le traitement des eaux usées ? 

Notre quotidien est de plus en plus polluant. De ce fait, l’eau que nous utilisons doit être traitée. C’est là qu’intervient la station d’épuration. Cependant, même après avoir été traitée, cette eau ne sera pas pour autant potable. Afin de limiter la pollution des cours d’eau, il faut tout mettre en œuvre. C’est pour cela qu’il existe des entreprises spécialisées. D’ailleurs, ces dernières mettent en place des systèmes innovants pour lutter contre le changement climatique, qui impacte également les océans et les nappes souterraines. Depuis 20 ans, le Centre d’Information sur l’Eau nous aide à mieux connaître et comprendre les éléments complexes sur la qualité de l’eau, sa consommation, l’assainissement des eaux usées, les ressources, les différents métiers liés à l’eau, etc. 

Pour traiter les eaux usées, celles ci doivent passer dans un bassin spécifique pour ôter les milliers de bactéries qui forment les boues activées, qui se nourrissent des pollutions. Ensuite, elles vont passer vers un autre bassin pour être décantées. Cela permet de rendre les eaux plus claires progressivement avant d’être rejetées dans la nature. Ces boues vont être pompées et traitées. Ensuite, elles pourront être utilisées par les agriculteurs qui doivent tout de même, respecter certaines réglementations. Plusieurs échantillons sont prélevés dans les différentes phases de l’épuration dans le but de contrôler au mieux le bon déroulement du processus. 

Une eau plus sûre pour préserver notre santé

La sûreté de l’eau est devenu un enjeu majeur aujourd’hui. Beaucoup de monde s’y intéresse : gouvernement, particuliers, professionnels… La sécheresse et le réchauffement climatique entraînent un impact considérable sur l’eau, notamment celui d’épuiser les ressources d’eau profondes. A contrario, les précipitations aggravées dans certaines régions du monde entier, malmènent de manière conséquente les installations de traitement de l’eau, comme les stations d’épuration. Celles-ci répandent les matières fécales et engendrent une croissance des maladies véhiculées par l’eau telles que la diarrhée, le choléra. Le réchauffement climatique favorise également le paludisme ou la dengue, une infection virale transmise par les moustiques qui sévit dans le monde entier, particulièrement dans les régions tropicales et subtropicales. Le réchauffement climatique engendre bien plus que tout cela, à savoir :

  • la fonte des glaciers,
  • la modification de la chimie et de la biologie de l’eau,
  • des conséquences sur la production d’eau potable et l’assainissement,
  • augmentation de la sécheresse,
  • augmentation des précipitations…

Bien entendu, ces conséquences impactent fortement les hommes, mais aussi la nature, les cultures et les animaux.