Maladies de la peau : quelles sont les plus courantes ?

0
94
Maladies de la peau : quelles sont les plus courantes ?
Source : shutterstock.com

Notre peau est notre seul bouclier face aux agressions extérieures et par conséquent, c’est aussi le premier organe à subir les attaques des agents pathogènes. C’est pour cette raison qu’il est important de veiller à la bonne santé de notre peau. Voici un tour d’horizon des maladies de la peau les plus courantes, et comment les traiter !

Une maladie de la peau : qu’est-ce que c’est ?

En dermatologie, quand on parle de maladies de peau, on englobe toutes les infections qui touchent la peau elle-même, mais aussi les muqueuses qui la prolongent au niveau des orifices tels que le nez, les oreilles, les yeux, le vagin et l’anus, ainsi que les pores de la peau, les glandes sudoripares, les glandes sébacées, les cheveux et les ongles. Sachez qu’ils existent des traitements de médecine esthétique avec aesthé par exemple.

Quelles sont les causes ?

Les causes d’une maladie ou d’une infection de la peau sont multiples : un virus, un champignon, un allergène, une bactérie, un dérèglement des cellules de la peau, un dérèglement hormonal, la génétique…

Cela se traduit par des démangeaisons, des plaques cutanées, des boutons inflammatoires, des rougeurs… Les maladies dermatologiques sont nombreuses et le rôle du dermatologue sera de poser un diagnostic précis en fonction des lésions constatées.

Quelles sont les maladies de la peau les plus courantes ?

La peau est le seul organe visible de notre organisme, ce qui fait que les maladies qui l’affectent sont aussitôt remarquées, aussi bien par la personne atteinte que par l’entourage extérieur. Les affections cutanées peuvent avoir un lourd impact sur la vie quotidienne : exclusion, dégoûts, rejet par méconnaissance…

L’eczéma

peau sèche. L’eczéma atopique est principalement une maladie génétique. Elle touche donc essentiellement les enfants et provient soit :

D’une production élevée d’anticorps en réponse à la présence d’allergènes (acariens, poils d’animaux, pollens…).

De l’absence du film hydrolipidique qui protège la peau, ce qui provoque une sécheresse cutanée importante permettant ainsi aux molécules allergisantes de pénétrer l’épiderme.

L’eczéma
Source : shutterstock.com

L’acné

L’acné touche essentiellement les adolescents en pleine période de bouleversement hormonal, même s’il existe une forme d’acné chez l’adulte. L’acné est due à l’inflammation des glandes sébacées qui vont alors sécréter beaucoup plus de sébum. Celui-ci va alors boucher les pores de la peau et provoquer l’apparition des points noirs (comédons ouverts) ou des points blancs (microkystes).

C’est l’un des problèmes de peau qui impacte le plus les personnes atteintes sur le plan psychologique, surtout à un âge où le regard des autres tient une place très importante.

La dermatite séborrhéique

Aussi appelée dermite séborrhéique, c’est une maladie chronique proche de l’eczéma. Les poussées de dermatite se traduisent par des plaques rouges et l’apparition de squames grasses sur le visage et sur le cuir chevelu. Les causes de la maladie ne sont pas connues, mais il semblerait qu’un excès de sébum en soit à l’origine. 

La maladie est bénigne, mais elle peut s’avérer gênante sur le plan esthétique.

Le psoriasis

Le psoriasis se traduit par des plaques rouges et squameuses et peut atteindre les articulations, les rendant douloureuses et gonflées. C’est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que c’est notre propre organisme qui attaque ses tissus en augmentant sa production de cellules cutanées. Le stress et les gènes pourraient jouer un rôle dans ce phénomène.

Les mycoses cutanées

La plupart des mycoses cutanées sont provoquées par des levures (candida) ou par des champignons dermatophytes. Parmi les formes d’infections fongiques les plus courantes, il y a :

  • Le pied d’athlète qui se traduit par des démangeaisons et des plaques blanches entre les orteils, mais aussi des plaques rouges et douloureuses sur les pieds qui peuvent provoquer des fissures et des saignements cutanés.
  • Le muguet qui touche fréquemment le nourrisson et qui apparaît sous forme de plaques blanches sur la langue, à l’intérieur des joues, sur le palais et les gencives.
  • La mycose vaginale qui est la cause de vaginites.
  • La mycose des ongles (pieds et mains) qui atteint les tissus autour de l’ongle. Ils deviennent alors tuméfiés, rouges et douloureux.
Les mycoses cutanées
Source : shutterstock.com

Le zona

Le zona est dû à une réactivation du virus de la varicelle, souvent à cause d’une chute des défenses immunitaires (stress, fatigue, cancer, VIH, maladie infectieuse…). Lorsque la maladie se réveille, le virus se multiplie au niveau d’un ganglion nerveux et va suivre les fibres nerveuses. Une sensation de picotements douloureux apparaît en premier lieu sur le trajet nerveux ainsi que des maux de tête. Ensuite, une éruption cutanée se déclare qui finit par se transformer en vésicules. La plupart du temps, le zona se guérit seul, sans séquelles, avec peut-être quelques cicatrices cutanées.

La rosacée

La rosacée est une maladie cutanée fréquente qui affecte principalement le visage. Elle touche les petits vaisseaux sanguins et se manifeste par des rougeurs au niveau du front, du nez, des joues et du menton. Chez certaines personnes, elle provoque aussi des petites bosses purulentes, un gonflement autour des yeux et des paupières douloureuses. Dans 30 à 50 % des cas, elle s’accompagne d’une atteinte oculaire avec l’apparition de conjonctivite, de kératite ou encore de blépharite. Une consultation chez un ophtalmologue est nécessaire en cas de rosacée oculaire.

La rosacée
Source : shutterstock.com

Comment les traiter ?

Certaines maladies de la peau ne se traitent pas, mais il existe de nombreux soins qui peuvent soulager les symptômes, comme l’application de crèmes spécifiques, l’aromathérapie ou la phytothérapie et une bonne hydratation de l’épiderme.

Pour soigner une maladie cutanée, votre médecin ou votre dermatologue prescrira des traitements locaux comme des antibiotiques, des antifongiques, des antiviraux ou un traitement oral comme des corticoïdes, des œstrogènes, des antiviraux et des antibiotiques.

Ensuite, il existe aussi des traitements de médecine esthétique tels que des soins médicaux anti-acné ou anti-rougeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici