La dermite séborrhéique présente des symptômes similaires à ceux de l’eczéma : cette maladie chronique de la peau cause l’apparition de rougeurs et de squames sur le visage. Aujourd’hui, la cause de cette affection est inconnue, mais les spécialistes estiment que la dermite séborrhéique serait due à un champignon. Comment reconnaître la maladie ? Quel est le traitement approprié ? Faisons le point sur ce problème de peau certes sans gravité, mais source de complexes pour les patients.

Qu’est-ce que la dermite séborrhéique ?

La dermite séborrhéique, nous l’avons dit, entraîne l’apparition de rougeurs et de squames sur le visage, ainsi que sur le cuir chevelu. Il s’agit d’une réaction immunitaire. Elle est chronique et survient sous forme de poussées. La dermite séborrhéique concerne notamment les zones hautement productrices de sébum.

Cette maladie de peau est tout à fait bénigne. Cependant, elle entraîne des complexes pour les personnes qui en souffrent, ainsi qu’un certain handicap social. D’autre part, elle génère bien souvent une altération de la qualité de vie des patients.

Les causes de la dermite séborrhéique

À l’heure actuelle, il est impossible de cibler la cause précise de la dermite séborrhéique. En revanche, on estime qu’un champignon pourrait causer la réaction immunitaire : le Pityrosporon ovale, ou le Malassezia furfur. Chez certaines personnes, la dermite séborrhéique serait l’expression d’une allergie.

Les facteurs de risque de la dermite séborrhéique

Si le champignon peut être la cause de la dermite séborrhéique, d’autres facteurs augmentent significativement les risques de voir survenir une poussée de plaques et de squames :

  • La peau séborrhéique : les personnes ayant la peau naturellement grasse peuvent être sujets à la dermite séborrhéique. D’autre part, l’application de crèmes ou d’huiles grasses sur la peau peut entraîner la réaction inflammatoire.
  • La consommation d’alcool régulière.
  • Les températures extrêmes : la chaleur ou le froid intense peuvent engendrer une crise de dermite séborrhéique.
  • La transpiration excessive.
  • L’obésité.
  • La grossesse.
  • La fatigue nerveuse ou physique et le stress.
  • Le manque d’hygiène corporelle.

Comment se manifeste cette maladie chronique de la peau ?

Lors d’une crise de dermite séborrhéique, on remarque des éruptions de plaques rouges, accompagnées de squames (des lamelles de peau qui se détachent du visage, comme à la suite d’un coup de soleil, lorsque l’épiderme pèle). Ces squames peuvent prendre une couleur jaune ou blanche et occasionnent des démangeaisons plus ou moins importantes.

Ce phénomène apparaît principalement sur les zones concentrant un grand nombre de glandes sébacées : entre le nez et la lèvre supérieure, au niveau des sourcils, sur le cuir chevelu, le nez, les oreilles, etc. D’ailleurs, quand la dermite séborrhéique est présente sur le crâne, il est possible de la confondre avec des pellicules.

En dehors d’une crise, la peau possède un aspect normal. En revanche, elle reste sensible. De ce fait, les personnes souffrant de dermite séborrhéique utiliseront des produits de soin doux et non-irritants.

Comment se diagnostique la dermite séborrhéique

La dermite séborrhéique possède des symptômes similaires à ceux de l’eczéma, de la dermite atopique ou encore de l’avitaminose B2. Aussi, son diagnostic peut se révéler difficile à établir. Néanmoins, un examen classique réalisé par un dermatologue ou un médecin traitant permet généralement de mettre en lumière la maladie.

La dermite séborrhéique peut également être associée à d’autres pathologies, dont elle est le symptôme ou une conséquence. C’est le cas, entre autres, de la maladie de Parkinson, de certains troubles extrapyramidaux ou du Sida. Dans ce dernier cas, la dermite séborrhéique est très étendue.

Quel est le traitement de la dermite séborrhéique ?

Il existe bien évidemment un traitement, permettant de soulager les crises de dermite séborrhéique. La première étape consiste à éliminer ou à réduire le nombre de champignons présent à la surface de la peau, grâce à un antifongique à application locale. Ensuite, on luttera contre la réaction immunitaire, pour ensuite limiter la production de sébum au niveau des zones visées.

Pour soulager la dermite séborrhéique grâce à des produits appropriés, il n’est pas forcément nécessaire de consulter un médecin. En effet, des crèmes sont disponibles en vente libre en pharmacie. Il en va de même, pour les shampoings formulés à partir de goudron minéraux ou végétaux, ou de pyrithione de zinc, qui permettent de limiter l’apparition de squames sur le cuir chevelu. On recommande également aux patients souffrant de dermite séborrhéique d’appliquer un antiseptique.

Si l’ensemble de ces solutions, disponibles en pharmacie, ne montrent aucun résultat après deux semaines, dans ce cas, il est vivement recommandé de consulter votre médecin, ou un dermatologue. Ces professionnels de santé seront en mesure d’adapter le traitement.

Comment prévenir efficacement les crises de dermite séborrhéique ?

Pendant et en dehors des crises, les personnes souffrant de dermite séborrhéique devront éviter de se gratter le visage, ou d’appliquer sur les zones les plus productrices de sébum des produits irritants. En effet, il est nécessaire de privilégier l’utilisation d’un pain de savon doux et hypoallergénique, afin de soulager efficacement la peau. Les solutions contres ces pellicules et rougeurs pourront être mises en place, pour prévenir la dermite séborrhéique.

  • Adapter son alimentation : le rééquilibrage alimentaire constitue l’une des principales solutions pour soulager et empêcher l’apparition de crises. Aussi, on recommande vivement aux patients d’inclure dans leur régime des fibres, des acides gras essentiels et de la vitamine E, au profit des sucres et des graisses saturées.
  • Envisager des traitements naturels : l’homéopathie apporte de bons résultats sur la dermite séborrhéique. L’utilisation d’une pommade à base de Graphites ou de Mezereum peut tout à fait être envisagée. D’autre part, les granules de Natrum Muriaticum, d’Oleander et de Graphites luttent efficacement contre les plaques rouges et les squames étendus. Les huiles essentielles, quant à elles, aident à la cicatrisation, à l’hydratation et à l’assainissement de la peau. C’est le cas de l’huile essentielle de bourrache, de carthame ou de lavande. L’aloe vera propose également une action efficace sur la dermite, en raison de son grand pouvoir hydratant.

Vous avez certainement entendu parler des sels de la mer morte, pour lutter contre une crise de dermite séborrhéique. S’ils proposent en général un certain soulagement aux patients, ils peuvent toutefois être trop agressifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here