Cervicalgie : les causes et traitements

0
70
Cervicalgie : les causes et traitements

La cervicalgie est une douleur du cou qui peut provenir de nombreuses causes : mauvaise posture, traumatisme, arthrose… Si généralement la cervicalgie est bénigne, elle peut s’avérer difficile à supporter au quotidien, surtout quand elle devient chronique. D’où proviennent ces douleurs au niveau du cou et de la nuque ? Comment soulager une cervicalgie naturellement ? Découvrez comment en finir avec vos cervicalgies !

Quelles sont les causes d’une cervicalgie ?

Quelles sont les causes d’une cervicalgie ?

La cervicalgie n’est pas une pathologie en soi, mais le symptôme d’une pathologie. Comme tous symptômes, la cervicalgie est donc causée par une maladie ou un traumatisme. Globalement, on distingue trois types de cervicalgies :

  • La cervicalgie commune qui comprend le torticolis, généralement causé par un faux mouvement ou une mauvaise posture et l’arthrose cervicale (principalement chez les personnes âgées de 50 et plus).
  • La cervicalgie traumatique qui survient après un choc arrière, le fameux « coup du lapin » et qui entraîne des douleurs cervicales qui peuvent apparaître bien après l’accident.
  • La cervicalgie symptomatique qui est directement liée à une maladie sous-jacente : infection de la sphère ORL, infection de l’œsophage, maladies inflammatoires ou encore, mais plus rarement une tumeur.

La cervicalgie peut être aiguë ou chronique. La douleur se concentre principalement au niveau des vertèbres cervicales, des muscles, des ligaments, des nerfs et des tendons qui composent la région du cou. Lorsque la douleur irradie jusque dans les épaules et dans le bras, on parle alors de névralgie cervicobrachiale. Ce type de névralgie est généralement la conséquence d’une arthrose cervicale, mais peut aussi être due à une hernie discale.

Soulager la douleur naturellement

Soulager la douleur naturellement

Bien que très fréquente, la cervicalgie n’en reste pas moins douloureuse. Elle entraîne d’ailleurs d’autres symptômes tels qu’une grande fatigue, des vertiges, des maux de tête, des troubles du sommeil, un trouble de la concentration et de la mémoire, voire des problèmes de vue ou d’audition.

En cas de cervicalgies bénignes, votre médecin traitant peut vous prescrire un traitement médicamenteux, mais aussi vous conseiller sur les gestes et postures à adopter pour soulager les douleurs. D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter ce guide pour douleurs dorsales, vous y trouverez de précieux conseils pour soulager naturellement vos douleurs de cou.

Voici quelques solutions à mettre en place pour soulager et prévenir la cervicalgie :

  • Investir dans un matelas de qualité et adapté à votre morphologie.
  • Changer vos équipements de travail pour du matériel ergonomique : siège de bureau, clavier et souris d’ordinateur, repose-pied…
  • Pratiquer une activité physique régulière pour entretenir vos muscles cervicaux.
  • Évacuer le stress qui reste une des premières sources de tension avec des exercices de relaxation.
  • Appliquer une source chaude (une bouillotte par exemple) sur la zone douloureuse pendant 15 minutes, 2 à 3 fois par jour pour libérer les tensions et soulager les contractions musculaires.
  • Détendre vos muscles en vous automassant avec une huile ou une pommade anti-inflammatoire.

Quels traitements pour une cervicalgie ?

Soulager la douleur naturellement

En fonction de l’intensité de vos douleurs, votre médecin va adapter sa prescription.

  • Pour une douleur modérée, des antalgiques et des anti-inflammatoires suffisent.
  • En cas d’épisodes douloureux récurrents, de douleurs ou de raideurs intenses qui ne passent pas malgré les traitements, de fourmillements, de sensation de lourdeur, etc., un bilan radiologique est nécessaire.

Attention : si les douleurs cervicales s’accompagnent de fièvre, de vertiges, de vomissements, de paralysie ou encore de troubles de la parole. Si vous avez plus de 65 ans et que vous venez de subir un traumatisme du cou, contactez immédiatement le Samu (15 ou 112).

Selon le diagnostic du professionnel de santé, plusieurs examens peuvent être effectués : radiographies du rachis cervical, scanner ou IRM.

Ensuite, plusieurs solutions peuvent vous être proposées pour soigner vos douleurs au cou. En plus des médicaments, les médecins prescrivent le port d’un collier cervical pour immobiliser votre cou pendant 2 ou 3 jours et/ou des séances de rééducation chez le kinésithérapeute.

Le kiné va utiliser différentes techniques pour atténuer vos douleurs cervicales et la raideur du cou : massage du cou, électrothérapie, ultrasons, infrarouges, tractions vertébrales… L’objectif étant de libérer les tensions au niveau du cou, mais aussi de renforcer la musculature pour éviter d’autres cervicalgies.

Bien sûr, le repos fait aussi partie du traitement. Toutefois, seules les cervicalgies aiguës sont souvent associées à un arrêt de travail plus ou moins long. Par ailleurs les activités répétitives avec port de charges lourdes sont à éviter.