Quels sont les symptômes de l’arthrose du genou ?

Santé Douleur Quels sont les symptômes de l'arthrose du genou ?

L’arthrose du genou est une inflammation du cartilage qui touche environ un million de personnes par an. Il s’agit d’une maladie chronique qui est causée par une usure du cartilage et jusqu’à présent, elle n’a pas de traitement curatif. L’arthrose peut entraîner des douleurs légères ou graves au niveau du genou. Sans prise en charge, elle peut gêner les mouvements du membre inférieur ou même freiner sa mobilité. Comment savoir que vous êtes atteint d’une arthrose aux genoux ? Découvrez dans cet article les différents symptômes de cette pathologie.

Quelles sont les douleurs de l’arthrose du genou ?

Vous avez mal au genou, vous avez du mal à monter les escaliers et vous craignez d’être atteint d’une arthrose. Lorsque la douleur est invalidante, il est recommandé de faire appel à un médecin. Celui-ci pourra diagnostiquer une arthrose à partir de différents types de symptômes.

Les signes majeurs de l’arthrose

Sachez qu’un cas d’arthrose peut tout à fait passer inaperçu à ses débuts. Toutefois, au fil du temps, cette pathologie entraîne le plus souvent une douleur mécanique au niveau du genou. Celle-ci peut être légère ou très intense et peut vous gêner à chaque mouvement du membre inférieur concerné.

La gonarthrose peut se manifester à deux endroits différents :

  • entre le fémur et la rotule (arthrose fémoro-patellaire) ;
  • entre la rotule et le tibia (arthrose fémoro-tibiale).

Les douleurs provoquées par l’arthrose peuvent être associées à un gonflement sur l’avant du genou ou sous le pli de celui-ci. La grosseur peut apparaître subitement ou faire suite à un traumatisme lors d’une activité physique. Un craquement au niveau du genou peut également être un symptôme.

La déformation arthrosique est un symptôme fréquent de cette pathologie du genou. Cette articulation est alors sujette à une raideur ainsi qu’à une déviation. Elle peut survenir après un choc, un faux mouvement ou à cause d’un manque du corps.

Shutterstock, Inc.

Comment savoir si l’on a de l’arthrose ?

Un patient sur 3 est âgé de moins de 40 ans. La raison est que cette tranche de la population est encore très active et s’adonne souvent au sport ou à des activités dynamiques. Une personne en surpoids est aussi prédisposée à être victime de l’arthrose du genou. D’un autre côté, le stress dû au travail ou aux études peut également impacter sur la santé du genou. Cela peut développer une douleur à cette articulation importante et provoquer une arthrose.

Lorsque vous avez des douleurs persistantes au genou, il est conseillé de vous rendre chez votre médecin. Celui-ci procédera à un diagnostic prenant en compte les symptômes dont vous êtes sujet. Il peut ensuite programmer une radiographie afin de déceler les anomalies au niveau de l’articulation. Cet examen permettra de découvrir la réduction du cartilage, cause fréquente de cette gonarthrose.

La radiographie servira aussi à déceler les excroissances des os autour de l’articulation en défaut. Sachez que l’échographie ou l’IRM sont des examens inutiles pour connaître si une personne est victime d’une arthrose.

Quel traitement pour l’arthrose du genou ?

Il n’y a aucun médicament ou remède spécifique pour traiter les gonarthroses. Par contre, il existe différents traitements pouvant aider à soulager les douleurs. Le médecin peut en effet prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des antalgiques au patient.

La pratique d’un sport doux est conseillée pour garder l’articulation en activité. La natation comme le vélo évitera qu’elle soit figée et réduira le risque d’apparition de poussées inflammatoire. De plus, une activité sportive est essentielle pour aider les personnes en surpoids de perdre quelques kilos.

Lorsque les douleurs ou les raideurs rendent difficiles les mouvements du genou, il est possible de faire appel à un kinésithérapeute. Ce professionnel va proposer des exercices de rééducations qui visent à retrouver la souplesse de votre articulation. Ces séances sont également prescrites avant une opération. 

Il est aussi possible qu’une personne souffrant de ces problèmes d’articulations soit amenée à porter des attelles ou une grenouillère. Cette solution est envisagée lorsque le genou subit une déformation, un défaut de posture ou pour soulager une pression.

Quel est le traitement le plus efficace contre l’arthrose ?

Dans certains cas, les traitements médicamenteux et orthopédiques ne sont pas opérants face à l’arthrose du genou. Pour que les douleurs ne deviennent pas un handicap dans la vie quotidienne, le médecin peut proposer une opération.

Cette chirurgie a pour objectif de remplacer l’articulation détériorée par une prothèse partielle ou totale. L’intervention peut également avoir pour objectif de mettre en place des implants artificiels. Ceux-ci faciliteront l’extension et la flexion du genou afin d’améliorer votre façon de marcher.

Lorsque le genou présente une déformation (genu valgus et genu varus), il est possible de procéder à ostéotomie. Il s’agit d’une chirurgie servant à redresser cette articulation et à aligner le membre inférieur.

Cette intervention peut durer en moyenne 1 h 30 minutes, sous anesthésie locale ou générale. Elle sera suivie de séances de rééducation d’environ deux mois en fonction de la personne.

Quels sont les aliments à éviter quand on a de l’arthrose ?

L’arthrose provoque une dégradation du cartilage au niveau du genou. Celui-ci devient fragile et supporte difficilement le poids de la personne. Il est indispensable d’adopter un traitement approprié afin de réduire les inflammations. En dehors des médicaments, vous pouvez limiter ce phénomène en évitant certains aliments. En effet, la nourriture peut avoir des effets sur l’état de votre genou et de renforcer votre santé en général.

Les aliments comprenant une grande quantité de gras transformée comme les aliments frits sont à proscrire durant cette période. Limitez la consommation de sucre simple et de produits raffinés comme la farine blanche. Ce type d’aliment peut augmenter l’index glycémique chez la personne.

L’acide gras saturé que l’on retrouve dans les fromages, les charcuteries ainsi que les margarines végétales sont aussi à éviter. Si vous souhaitez consommer de la volaille, veillez à enlever la peau avant de le manger. Pour une personne victime d’une gonarthrose, les aliments riches en oméga-6 ne sont pas recommandés. Il s’agit des aliments comme l’arachide, le soja ainsi que l’huile de tournesol.

En ce qui concerne les boissons sucrées, il faut à tout prix freiner sur les sodas et autres boissons sucrées ou gazeuses.