Quelles sont les différentes opérations du genou ?

Douleur Genoux Quelles sont les différentes opérations du genou ?

Le genou est l’articulation qui supporte tout le poids du corps humain et c’est ce qui la rend aussi vulnérable ! Cet amortisseur naturel peut très vite ne plus remplir son rôle après un accident, un traumatisme ou lorsque l’arthrose gangrène le cartilage. Heureusement, des interventions chirurgicales sont possibles pour redonner sa mobilité au genou. Quelles sont les différentes opérations du genou ? Total Santé vous donne les réponses !

Qu’est-ce qui nécessite une opération du genou ?

Plusieurs raisons peuvent pousser votre médecin traitant ou votre rhumatologue à envisager une opération du genou.

Pour bien comprendre de quoi il s’agit, commençons par un petit cours d’anatomie :

Les os du genou

L’articulation fait coïncider trois os : le fémur, le tibia et la rotule. Chaque extrémité de ces os est recouverte de cartilage pour assurer un glissement harmonieux des surfaces.

Les ménisques

Les ménisques font office d’amortisseurs entre le fémur et le tibia lors de la course, la marche ou encore le saut. Ils sont aux nombres de deux : le ménisque interne et le ménisque externe.

Les ligaments

Ils sont aux nombres de quatre et maintiennent le genou à sa place :

  • Le ligament latéral interne (maintient en dedans) ;
  • Le ligament latéral externe (maintient en dehors) ;
  • Le ligament croisé antérieur (maintient en avant) ;
  • Le ligament croisé postérieur (maintient en arrière).

Les différentes pathologies et traumatismes du genou

Les traumatismes du genou sont le résultat d’accident ou d’une pratique sportive intensive :

  • Les lésions méniscales sont souvent dues à une entorse du genou, entraînant une déchirure du ménisque.
  • Les lésions ligamentaires qui font suite à une entorse qui provoque la rupture des ligaments.

Les pathologies du genou, quant à elles, sont généralement dues au vieillissement du ménisque et à l’arthrose.

Les différentes opérations du genou

Voici les différentes opérations du genou pour retrouver une articulation en forme !

La ligamentoplastie du genou

Opération très courante du genou, la ligamentoplastie concerne le ligament croisé antérieur. Ce ligament est essentiel à la bonne tenue du genou en assurant sa stabilité. Lorsque le ligament est rompu, sa cicatrisation ne peut se faire sans une intervention chirurgicale. L’opération consiste à remplacer le ligament en pratiquant une arthroscopie.

L’arthroscopie permet au chirurgien d’intervenir sans ouvrir le genou. Elle se pratique sous anesthésie générale. Le chirurgien introduit par une ou deux incisions de petites tailles, l’arthroscope qui est un tube rigide relié à une caméra et les instruments miniaturisés nécessaires à l’opération.

Le recentrage rotulien

La rotule est stabilisée par des ailerons rotuliens, qui, à force d’être sollicités vers l’extérieur entraîne un relâchement de l’aileron interne et l’aileron externe finit par se raccourcir. Résultat, l’articulation désaxée frotte anormalement sur le cartilage et finit par l’user. Des douleurs au genou apparaissent et lorsque le traitement médical et la kinésithérapie ne suffisent plus, l’opération est envisagée.

Le recentrage rotulien va donc permettre de recentrer la rotule dans son axe, c’est-à-dire dans la trochlée du fémur. Il est réalisé sous arthroscopie.

L’ostéotomie de valgisation

L’ostéotomie tibiale de valgisation est une intervention chirurgicale qui est réalisée pour endiguer l’évolution de l’arthrose et lors d’entorses complexes pour stabiliser le genou. Généralement, elle s’adresse aux patients trop jeunes pour avoir une prothèse totale de genou.

Elle est dite interne quand l’arthrose du genou est favorisée par une anomalie de l’axe appelé genu varum (jambe arquée). L’ostéotomie va donc corriger l’axe pour le transformer en genu valgum (genoux vers l’intérieur) pour alléguer le côté usé. Il y a deux possibilités opératoires :

  • L’ostéotomie par addition interne : l’opération est réalisée à la scie, un guide de coupes en 3D est mis en place sur le tibia pour corriger la déformation. Selon son importance, elle est accompagnée d’une greffe osseuse. Ensuite le tibia est fixé par une plaque vissée.
  • L’ostéotomie pour soustraction externe : le déroulement de l’opération est sensiblement le même, à la différence qu’un coin osseux est retiré sans greffe osseuse et que le tibia est ensuite maintenu soit par une plaque, soit par des agrafes.

La chirurgie cartilagineuse

Suite à un choc ou à un traumatisme, le cartilage du genou peut se trouver endommagé. Les lésions cartilagineuses sont douloureuses et inflammatoires et elles peuvent aussi provoquer des blocages de l’articulation. Malheureusement, le cartilage a des capacités de régénération minimes. La chirurgie cartilagineuse va soit stimuler l’os pour relancer le processus de régénération du cartilage, soit par remplacer la fissure par du cartilage prélevé sur le genou, mais issu d’une zone peu sollicitée.

L’arthroplastie du genou

L’arthroplastie du genou consiste à remplacer les parties de l’articulation du genou abîmées par l’arthrose. L’arthrose est une dégénérescence du cartilage qui perd alors de sa souplesse et de son élasticité, jusqu’à finir par disparaître. L’arthrose entraîne des douleurs inflammatoires et l’usure des articulations qui ne peuvent plus glisser naturellement et finissent par bloquer.

Selon l’état d’usure du cartilage, deux opérations sont envisagées :

  • L’arthroplastie partielle du genou qui consiste à réparer uniquement la partie du genou s’il n’est usé que partiellement.
  • L’arthroplastie du genou par prothèse totale qui est une opération beaucoup plus lourde, puisqu’elle consiste à remplacer totalement le cartilage par des implants prothétiques.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7422734/