Protocole sanitaire : comment les entreprises se protègent-elles contre le virus ?

Santé Protocole sanitaire : comment les entreprises se protègent-elles contre le virus ?

Depuis la fin du confinement, les entreprises ont mis en place beaucoup de mesures pour limiter la propagation du virus. Avec la rentrée scolaire et le retour d’un grand nombre de salariés au bureau, le protocole sanitaire a dû être encore renforcé, notamment en rendant le port du masque obligatoire. Alors, comment les entreprises font-elles concrètement pour se protéger du virus ?

La mise en place d’un protocole hygiénique impeccable

Les entreprises ne peuvent pas empêcher complètement le virus d’entrer dans leurs locaux. L’impossible installation d’un sas de décontamination et le manque de fiabilité des tests l’empêchent. Résultat, elles sont obligées de mettre en place des protocoles hygiéniques complets. Ils varient d’une entreprise à l’autre, mais ils se ressemblent un peu tous.

La première étape, c’est évidemment de sensibiliser les salariés pour qu’ils se nettoient les mains. Ensuite, il faut leur mettre à disposition de quoi désinfecter leurs postes de travail et ce qu’ils touchent. À chaque surface et à chaque appareil correspond une lingette désinfectante. Les entreprises se sont donc tournées vers des produits comme ceux que l’on trouve chez RS Components par exemple.

Réorganiser le travail

Évidemment, une telle situation nécessite de réorganiser en profondeur le travail. La solution la plus évidente, c’est de rendre systématique le télétravail. Cependant, ce n’est pas toujours possible et certains patrons et managers n’y sont pas favorables. La présence au bureau n’est parfois que culturelle, mais il ne faut pas non plus négliger son importance.

Dans ce cas-là, il est conseillé de limiter le nombre de travailleurs présents dans la même journée. Diviser ses effectifs en différents groupes pour permettre une rotation est une bonne idée. À condition bien sûr que les groupes ne changent pas et que les espaces de travail soient désinfectés à la fin de chaque journée de travail.

Tests, mise en quarantaine et limitation des contacts

Même au sein d’un même petit groupe de travailleurs après division des effectifs, il est essentiel de respecter les distanciations sociales. C’est surtout le cas pour les managers et les patrons s’ils côtoient tous les groupes au fil de la semaine. Pour s’assurer de ne pas créer de cluster, il est donc important de se faire tester régulièrement.

Si tous les employés ne peuvent pas le faire, il faut privilégier ceux qui sont en premières lignes et ceux qui ont des contacts avec d’autres employés en dehors de leur groupe de travail. Enfin, en cas de test positif, il faut réagir vite : nettoyer précautionneusement le poste de travail de l’employé concerné et le placer en quarantaine afin de limiter les risques de contamination.