Une semelle orthopédique, aussi appelée orthèse plantaire ou orthoprothèse est une mousse conçue sur mesure par un podologue. Elle est adaptée au pied et au soulier du marcheur, et corrige un problème au niveau du pied, qu’il en subisse l’impact ou qu’il en soit la source. Le principe de l’orthèse plantaire est de changer les zones d’appui du pied pendant la marche, compenser une inégalité, ou rééquilibrer la posture d’une personne. Gêne au talon, épine calcaire entre l’os du talon et la voûte plantaire, pieds plats, pieds creux, pieds déformés, oignon du gros orteil : ces douleurs et ces gênes peuvent avoir des impacts graves sur le confort de la marche et de la station debout. Ils peuvent aussi provoquer des souffrances au niveau du genou, du dos, des hanches ou de la pratique d’un sport. Ils peuvent pourtant être évités ou réduits grâce au port d’une orthoprothèse adaptée .

Anatomie du pied, le support du corps

Tout d’abord, pour bien comprendre l’importance de l’orthèse plantaire, parlons brièvement de l’architecture de notre pied, le support principal du corps. La première zone du pied est l’avant-pied : l’ensemble des phalanges et des métatarses qui forme la plante du pied. La zone postérieure comporte l’arrière-pied, le tarse et l’os du talon. Quant à la voûte plantaire, c’est une formation de trois arches souples faites de tendons et de muscles : il y a une première arche transversale et deux autres, longitudinale et latérale. Ces arches permettent aux pieds de se propulser pendant qu’ils marchent, sautent, ou courent.

Le pied assure ainsi deux rôles principaux : il absorbe les chocs pendant la marche et la course, et répartit la pression du poids du corps.

Semelles orthopédiques pour corriger les pieds creux

Un pied creux provient de la contraction de la cambrure du pied, qui prend la forme de l’arche d’un pont. C’est une déformation qui résulte d’une rétraction des muscles et des tendons de la plante des pieds, qui fragilise cette zone, car les points d’appui pendant la marche, la course et la station debout sont réduits. Le pied creux entraîne souvent l’apparition de cors et d’orteils en griffe, recourbés. Il est vivement conseillé de porter des semelles orthopédiques pour pieds creux adaptées en mousse, afin d’absorber la rétraction et de soulager la douleur dans l’articulation des orteils. Elle détend aussi les orteils en griffes et réduit voir supprime la douleur.

Les semelles spéciales névrome de Morton

La maladie de Morton ou syndrome du névrome de Morton attaque la zone de l’avant-pied : une douleur lancinante à la base des orteils ressentie pendant la marche ou pendant la station debout est le résultat douloureux d’un nerf comprimé, augmenté lorsque la personne porte des chaussures inadaptées (chaussures à talons hauts par exemple). Le nerf comprimé enfle : c’est le névrome. Pour apaiser ou supprimer cette douleur, il est conseillé de porter des demi-semelles fines en mousse qui appliquent une courbure à la palette métatarsienne et libèrent la pression sur le nerf.

Soutenir un pied souffrant de l’épine calcanéenne

L’épine calcanéenne est un éperon calcifié sous l’os du talon. Une marche à pied trop dense, le surpoids, le grand âge mais aussi le port de souliers inadaptés peuvent faire apparaître cette excroissance douloureuse. Il est donc conseillé de porter des demi-semelles orthopédiques adaptées en mousse monobloc, dont la densité diffère selon le poids de la personne. Les demi-semelles orthopédiques soutiennent la voûte plantaire et relaxent l’aponévrose plantaire, ce tissu qui relie l’avant-pied au talon. Ce type de semelles peut se porter confortablement dans toutes les chaussures.

L’hallux valgus

Il s’agit de cet oignon qui apparaît sur le pouce du pied. Il s’agit d’une déformation de l’orteil en saillie, inesthétique et douloureuse. Cette déformation entraîne surtout des frictions régulières de l’orteil malade avec la chaussure et génère une souffrance chronique qu’il est conseillé de traiter rapidement (une partie peut être remboursée par la Sécurité Sociale).

Par ailleurs, le cartilage se dégrade, ce qui facilite les attaques rhumatismales. En cas d’oignon au pied, il est tout d’abord conseillé de ne plus porter de chaussures à bouts effilés ou pointus ainsi que les talons excédant une hauteur de 2 cm. Ensuite, il est essentiel et recommandé de rajouter des semelles orthopédiques. Ce sont des semelles fines équipées d’une hémi-coupole en mousse souple pour soulager le gros orteil déformé par l’oignon et soutenir la voûte plantaire.

Les semelles orthopédiques pour soulager la voûte plantaire affaissée

Comme il a été expliqué, la voûte plantaire est un trio d’arches élastiques. Elle supporte le poids, amortit les chocs par absorption, aide le pied à se prendre son élan pour marcher ou courir. Enfin, grâce à la voûte plantaire, le pied peut s’adapter à différents types de sol. On parle d’affaissement de la voûte plantaire quand la plus importante des trois arches (l’arche longitudinale) devient hyperlaxe et s’aplatit. Le pied est alors incapable d’amortir les chocs et se fatigue vite. Il peut souffrir d’une forte pronation. En cas d’affaissement de la voûte, le podologue conseillera de porter des orthèses plantaires avec soutien afin que les pieds retrouvent la forme cambrée naturelle du pied. La semelle adéquate est en résine souple et mousse de latex et sert à corriger la position de l’arche défaillante.

La pratique du yoga peut contribuer à améliorer l’équilibre général.

Les talonnettes de compensation pour rééquilibrer une jambe plus courte

Les talonnettes de compensation sont conçues pour rétablir le déséquilibre d’une jambe plus courte, qui fait basculer la hanche et tout le corps, entraînant des douleurs au dos ou à l’épaule. La talonnette équipe toutes les chaussures portées au quotidien pour corriger la marche ou la pratique du sport : souliers, bottes, chaussons, tennis, baskets, etc.

La talonnette est en monobloc dense, lavable et incompressible. Il existe aussi des talonnettes supinatrices pour redresser la pronation du pied et des talonnettes pronatrices pour redessiner l’extrême supination. Les talonnettes supinatrices et pronatrices sont quant à elles en liège aggloméré, elles stabilisent le pied et les articulations. Autocollantes, elles adhèrent à toutes les chaussures et se portent au quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here