Des services d’urgence complètement engorgés 

Santé Des services d’urgence complètement engorgés 

Les urgences médicales sont un service de soins spécialement dédié aux cas les plus urgents. C’est là que l’on se rend en cas de traumatisme important, en cas d’accident, de chute ou d’insuffisance respiratoire par exemple. Malheureusement, depuis quelque temps, l’actualité montre que les services sont saturés partout en France. Voici un petit zoom à ce sujet.

Le parcours de soin habituel

En principe, pour consulter un médecin, il faut procéder de la façon suivante. Pour commencer, il faut aller voir son médecin traitant ou un confrère si ce dernier est absent. C’est la procédure habituelle pour être pris en charge par la sécurité sociale dans le cadre du parcours de soins coordonnés. Les cabinets médicaux sont habituellement ouverts de 8 h du matin à 20 h le soir. Il est possible de s’y rendre spontanément pendant les temps de consultation sans rendez-vous ou de planifier une consultation. 

En dehors de ces horaires, il est possible d’être soigné en appelant un médecin de garde. Il s’agit de professionnels volontaires qui s’organisent pour gérer des consultations médicales de 20 h à 8 h du matin. Ils reçoivent les patients dans leurs cabinets ou ils peuvent se déplacer à domicile dans certains cas. Pour savoir qui est le médecin de garde le plus proche de chez soi, il suffit parfois d’appeler son médecin traitant ou sa pharmacie qui indiquera le nom du médecin de garde dans le message du répondeur. On trouvera aussi cette information dans les bulletins municipaux. Néanmoins, le plus simple est d’appeler le 118018 pour trouver le médecin qui assure la permanence médicale le plus près de chez vous. 

Lorsque le cas est grave et qu’il nécessite des soins spécialisés, il faut se rendre aux urgences, soit directement, soit en appelant les pompiers ou le SAMU, soit sur la recommandation du médecin traitant ou du médecin de garde. 

Des urgences saturées

Chaque jour, les équipes soignantes des services des urgences accueillent des centaines de patients par jour. Or depuis quelques années, les hôpitaux de France souffrent du manque de personnel, des coupes budgétaires et de la fermeture de nombreux lits. Les services des urgences sont engorgés et l’on assiste de plus en plus à des scènes chaotiques. Patients qui attendent des heures en salle d’attente ou sur des brancards dans les couloirs. C’est une source de problème, car des études canadiennes ont démontré avec des chiffres à l’appui que cette situation pouvait être la source de propagation de maladies.

Du personnel à bout de souffle

Le personnel soignant et administratif est à bout. Lorsque le dossier d’un patient peut parfois mettre plus de 12 heures à être traité, c’est une vraie source de problème pour le personnel. Les patients excédés peuvent avoir de mauvaises réactions vis-à-vis du personnel ou encore vis-à-vis d’autres patients. C’est d’autant plus dangereux le week-end et la nuit puisque le nombre de patients en état d’ébriété augmente considérablement. Il n’est pas rare qu’ils se mettent en grève. Plus récemment, près de 400 chefs de service ont fait le choix de démissionner de leurs fonctions administratives en signe de protestation.

Faut-il refuser les patients non urgents ?

Aujourd’hui, l’une des consignes des centres de traitement des appels et les accueils des hôpitaux consistent à refuser les cas considérés comme non urgents. Néanmoins, les difficultés à mettre en place des systèmes de tri efficaces ont déjà causé quelques accidents de parcours. L’année dernière par exemple, une femme de 60 ans a été retrouvée morte chez elle après avoir passé un appel au SAMU pour des douleurs thoraciques.