Utiliser le Cone Beam pour un bilan de la mâchoire

Santé Utiliser le Cone Beam pour un bilan de la mâchoire

Comme certaines autres parties du corps humain, la mâchoire peut être en proie à des maux. Le plus souvent, les affections de la mâchoire attaquent les dents et l’articulation temporo-mandibulaire (ATM). Elles peuvent se manifester aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant, avec des symptômes divers. Mal de dents, inflammation d’une zone de la dent, douleurs à la mâchoire ou toute anomalie morphologique de la mâchoire, telles sont en règle générale les manifestations d’une affection de la dent. Lorsque votre mâchoire est encline à de tels dysfonctionnements, il devient nécessaire de vous rendre chez un dentiste ou chez un orthodontiste, afin de réaliser un bilan de la mâchoire. Ensuite, le spécialiste pourra déterminer le traitement adapté à votre mal. Il convient tout de même de préciser que dans certains cas, le bilan de la mâchoire nécessite que soient réalisés des examens spécifiques tels que la radio panoramique dentaire ou le Cone Beam. De quoi s’agit-il ?

Qu’est-ce que le bilan de la mâchoire ?

Le bilan de la mâchoire est comme son nom le sous-entend, un examen qui permet de faire le point général sur l’état de votre mâchoire et de déterminer le traitement approprié en cas de dysfonctionnement. Il permet aussi de considérer votre occlusion dentaire. Réalisé grâce au CBCT ou à la radiographie panoramique, le bilan de la mâchoire est nécessaire dans les cas de : kyste, abcès, fracture-fêlure dentaire, traitement endodontique, bilan infectieux, rhizalyse.

Le bilan de la mâchoire s’impose également en cas d’affection de l’ATM. Le spécialiste peut l’exiger lorsque vous souffrez d’une traumatologie dento-maxillo-faciale, dans le cadre d’un contrôle de la position du nerf mandibulaire, lorsque les ATM sont décentrés ou atteints par une pathologie. L’ATM est une composante essentielle de la mâchoire. Elle est formée d’une part par le condyle maxillaire, et d’autre part par la cavité glénoïde (la cavité située à hauteur de la tempe). Ces deux zones sont séparées entre elles par un ménisque également appelé également disque, et qui permet les mouvements de la mâchoire pendant la mastication.

La réalisation du bilan de la mâchoire pourra entraîner la décision d’avoir recours à un appareillage d’orthodontie pour le patient.

Il peut également être envisagé de réaliser une radio panoramique dentaire ou un Cone Beam selon le cas. Ce sont des examens spécifiques aux affections et troubles de la mâchoire, qui se font à travers le déploiement de technologies modernes et efficaces.

Cliché obtenu suite à une radio panoramique dentaire

Radio panoramique dentaire : de quoi s’agit-il ?

La radio panoramique dentaire est l’un des examens qui permettent au spécialiste d’avoir des informations essentielles sur l’état général de votre dentition, la présence et/ou l’évolution d’une pathologie. Elle permet l’étude de l’ensemble des dents qui composent votre mâchoire supérieure et inférieure, ainsi que votre ATM.

Cet examen global permet d’avoir en un cliché, une vue panoramique de votre dentition et de votre occlusion dentaire. La radio panoramique facilite la détection des anomalies dentaires telles que les débuts de caries, les tumeurs dentaires, les abcès, etc. Chez l’enfant, elle est parfois recommandée, afin de suivre l’évolution de sa dentition et apprécier l’état général de sa gencive.

La radio panoramique dentaire est aussi préconisée antérieurement à une pose d’implants dentaires. En l’occurrence, l’idée est d’apprécier l’opportunité d’une telle intervention chirurgicale et la prédisposition de l’emplacement de votre racine artificielle. Elle aide aussi à identifier les dents de sagesse. Lorsqu’il réalise cet examen, le praticien sera alors plus à même de déceler les maux dont vous souffrez au niveau de vos dents et plus généralement de votre mâchoire. Il pourra alors déterminer précisément, les traitements les plus adaptés.

Réalisé dans une salle de radiologie, cet examen consiste pour vous à poser votre tête conte un appui-tête et à maintenir une posture équilibrée, le temps que la caméra se déplace face à votre visage, pendant que vos dents entourent un support en plastique. L’exploration de votre visage et de votre mâchoire par la caméra dure à peine 30 secondes et permet de capturer votre dentition. L’examen en lui-même dure à peine 5 minutes, est indolore, avec une faible dose de rayonnements X.

Qu’est-ce que le Cone Beam ?

L’imagerie volumique 3D à faisceau conique, encore appelée Cone Beam (CBCT), est un scanner dentaire qui permet une visualisation en 3 dimensions de votre massif facial. Apparue vers la fin des années 90, cette technique de radiographie numérisée basée sur l’utilisation d’un faisceau d’irradiation de forme conique, est réputée pour sa haute précision en comparaison à la panoramique dentaire. Elle offre en sus la possibilité d’une reconstitution numérique 3D.

En outre, la précision du Cone Beam s’apprécie aussi par sa capacité à apporter des informations plus subtiles et détaillées sur les petites structures osseuses et les tissus mous qui échappent souvent au scanner. Moins irradiant, il permet en un seul passage d’explorer vos tissus minéralisés (cartilage, os), et d’identifier les lésions, les fractures et les éventuelles infections. Pratique et précis, le CBCT favorise la détection des kystes, pathologies osseuses et relatives aux sinus maxillaires.

Equipement de réalisation d'un CBCT

Comme la radio panoramique dentaire, le Cone Beam est aussi utilisé en amont de la pose d’implant dentaire. Mais il s’avère plus précis que cette dernière, étant donné qu’il permet d’étudier l’anatomie et la densité osseuse de la mâchoire.

Compte tenu des informations collectées via le Cone Beam, votre chirurgien-dentiste sera alors fixé sur le nombre d’implants à poser, leur diamètre, le type, leur longueur, de manière à ce qu’ils soient adaptés à la morphologie de votre mâchoire. Il est aussi utile dans le cadre d’un suivi thérapeutique, pour donner des informations précises à votre praticien quant à l’évolution du traitement appliqué.

L’examen proprement dit ne nécessite pas nécessairement de précautions, sauf si vous êtes une femme enceinte. Dans ce cas, vous devez le signaler à votre praticien, afin qu’il prenne les mesures spécifiques à votre cas. Outre cette exception, l’examen du CBCT est simple et rapide.

Vous posez votre tête sur un appareil soutenu par un dispositif de contention. Ensuite, une pièce en plastique sera posée entre vos dents. Vous allez maintenir cette posture droite pendant 10 à 20 secondes, le temps que l’appareil prenne un cliché.