Quelles sont les maladies liées aux seniors ?

SantéQuelles sont les maladies liées aux seniors ?

Loin d’être des stéréotypes, des maladies plus fréquentes touchent les individus passé un certain âge. La surdité et les problèmes de vue n’étant pas les seules pathologies rencontrées chez les seniors, il est important de comprendre pourquoi elles se développent autant avec l’âge, comment les prévenir et comment en déceler les symptômes pour les traiter le plus tôt possible. 

Pourquoi les seniors développent-ils plus de maladies ?

Avec l’âge, l’organisme devient moins performant et favorise l’apparition de maladies chez les personnes âgées, à qui l’on conseille d’ailleurs de souscrire une mutuelle santé senior, plus adaptée à leurs besoins. Le vieillissement et le ralentissement du métabolisme et des systèmes organiques (cardiovasculaires, digestifs, neurologiques, osseux, musculaires, etc.) impactent :

  • les cellules : avec une durée de vie “définie”, les cellules du corps meurent ou s’auto-détruisent naturellement (apoptose) lorsqu’elles sont remplacées par des nouvelles cellules, qu’elles atteignent leur limite de division cellulaire (programmée dans les gènes) ou qu’elles sont endommagées (substances nocives, radiations, UV, etc.). Les cellules du système immunitaire sont moins efficaces face aux virus (et moins réceptives aux vaccins), infections et bactéries. Les récepteurs contenus dans les cellules nerveuses du cerveau provoquent un ralentissement des réflexes et des mouvements quand elles s’affaiblissent ;
  • les muscles : le vieillissement des cellules, la sédentarité et le manque d’exercice mènent à une diminution des hormones de croissance et des fibres musculaires, nécessaires au développement et à la contraction des muscles ;
  • les organes : actifs grâce aux cellules, les organes cessent de fonctionner correctement (voire plus du tout) si ces cellules ne sont plus suffisantes ou trop « vieilles », précipitant l’apparition de certaines maladies et même la défaillance d’autres organes ;
  • les os : l’ostéopénie et l’ostéoporose, provoquées par une baisse de la densité osseuse (modérée dans le premier cas et sévère dans le second), favorisent les fractures osseuses chez les seniors, lors de chutes par exemple ;
  • les sens : chez les seniors, la vue est fréquemment altérée (cristallin plus dense, cellules nerveuses en baisse, sécheresse oculaire), tout comme le goût et l’odorat, menant souvent à une perte d’appétit, de la malnutrition ou de la déshydratation ;
  • la peau : la peau parfois très fine, ridée ou sèche des personnes âgées s’explique par une baisse d’élastine et de collagène (tissus fibreux), tant en quantité qu’en qualité, ainsi que par une exposition prolongée aux UV au cours de sa vie.
Pourquoi les seniors développent-ils plus de maladies ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les maladies les plus fréquentes ?

Conséquences du vieillissement de l’organisme, certaines maladies sont plus fréquentes chez les seniors :

  • neurologiques : maladie d’Alzheimer (principalement chez les plus de 65 ans) et maladie de Parkinson (dès 50 ans) ;
  • rhumatologiques : ostéoporose (touche environ 1 femme sur 3 contre 1 homme sur 5 notamment chez les plus de 60 ans), arthrose, polyarthrite, etc. ;
  • oculaires : sécheresse des yeux, DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) qui touche plus d’un million de Français dont 30% de plus de 75 ans, glaucome (forte pression artérielle détruisant le nerf optique de façon irréversible), cataracte (diminution de la vue, progressive et également irréversible), principale cause de cécité ;
  • musculaires : la dégénérescence prononcée des cellules et fibres musculaires (sarcopénie) ralentit la motricité et réduit la force des seniors, augmentant les risques de chutes, de fragilité osseuse, de fractures (elle touche près de 50% des plus de 80 ans) ;
  • surdité ;
  • sécheresse de la bouche ;
  • ménopause (bouffées de chaleur, fatigue, vertiges, etc.) ;
  • diabète (excès de sucre dans le sang ou hyperglycémie) : on compte plus de 3 millions de diabétiques (type 2) en France ;
  • hypertension artérielle ;
  • AVC (accident vasculaire cérébral) ;
  • infarctus : artère qui se bouche pouvant entraîner un arrêt cardiaque (touche plus 120 000 personnes par an) ;
  • cancer : après 65 ans, on retrouve principalement le cancer de la prostate chez les hommes et le cancer du sein chez les femmes ;
  • malnutrition et dénutrition : plus de 2 millions de seniors français souffrent de dénutrition en France (plus d’un individu sur 2 étant dans une structure de santé), favorisant un affaiblissement général de l’organisme, de la fatigue, des carences et une faible immunité face aux virus et infections (principales causes de décès chez les plus de 65 ans) ;
  • dépression : provoquée par un fort sentiment d’isolement, de solitude et d’inutilité.
Quelles sont les maladies les plus fréquentes ?
Source : shutterstock.com

Le dicton « il vaut mieux prévenir que guérir » prend tout son sens chez les personnes âgées : un suivi médical régulier, un dépistage précoce et un entourage attentif permettent de préserver la santé de nos seniors.