Vers intestinaux : quels remèdes naturels ?

Santé Douleur Vers intestinaux : quels remèdes naturels ?

Oxyures, ténia, ou plus rarement l’ascaris et la douve du foie envahissent parfois nos intestins. Ces parasites qui colonisent notre tube digestif provoquant des parasitoses intestinales. S’ensuivent des démangeaisons et des douleurs abdominales pouvant aller jusqu’à des diarrhées. Si une bonne hygiène permet de les éviter, comment les éliminer quand ils sont installés ? Vers intestinaux : quels remèdes naturels ? Focus sur des solutions simples et efficaces pour éradiquer ces intrus !

Qu’est-ce que c’est ?

Lorsque l’on parle de vers intestinaux, sachez qu’il peut s’agir de quatre parasites différents.

  • Les oxyures : petits vers blancs de 5 à 10 millimètres, les oxyures sont des parasites extrêmement contagieux, surtout chez les enfants. Ils sont très répandus en France et s’attrapent par simple contact avec des objets, des aliments ou même des mains porteuses d’œufs. Les œufs éclosent ensuite dans l’intestin, puis migrent vers l’anus, où les femelles une fois adultes pondent à leur tour. Il suffit alors que la personne porteuse se gratte pour recueillir les œufs sur ses mains. Si elle ne se lave pas les mains, le cycle se répète…
  • Le ténia, appelé aussi ver solitaire : c’est un ver long, très fréquent également en France, constitué de segments plats de 3 mm de large et de 1 à 2 cm de long. Le ténia contamine les animaux, ses larves envahissent les muscles des animaux pour venir ensuite parasiter l’intestin grêle de son organisme hôte, c’est à dire nous. Il s’ingère en consommant une viande pas assez cuite, puis s’élimine ensuite par nos selles.
  • L’ascaris : c’est un ver plus rare en France qui peut mesurer jusqu’à 10 cm. On le retrouve dans l’intestin grêle et tout comme les autres vers intestinaux, se transmet via les selles et un manque d’hygiène.
  • La douve du foie : relativement rare aussi en France, c’est un petit ver de près de 20 mm que l’on ingère avec des végétaux souillés par les selles des bovins ou des ovins. Il parasite le foie après que ses œufs aient éclos dans les intestins.

Leur point commun ? Avoir besoin d’un hôte, en l’occurrence nos intestins, pour survivre et se reproduire.

Quels sont les symptômes quand on a des vers ?

Pour savoir si vous avez des vers intestinaux, voici les différents symptômes qui peuvent permettre d’identifier une parasitose intestinale :

  • Des douleurs abdominales ;
  • Des diarrhées et des vomissements ;
  • De la fatigue et une irritabilité ;
  • Une perte de poids et un manque d’appétit (symptôme caractéristique lors du parasitage du ver solitaire) ;
  • Des démangeaisons anales ou des vulvites pour la petite fille (typiques de la présence d’oxyures) ;
  • Des troubles du sommeil, surtout en cas d’oxyurose, car les femelles pondent principalement la nuit, entraînant des démangeaisons anales.

Une petite astuce pour savoir si vous ou votre enfant avez des oxyures : le « scotch test ». Placez une bande adhésive sur l’anus, en la retirant, elle vous permettra de détecter la présence d’œufs.

Quelles sont les causes ?

Les parasitoses intestinales sont causées par l’ingestion des œufs des vers intestinaux. Les œufs éclosent, puis les larves grandissent dans nos intestins. Une fois adultes, les femelles pondent et leurs œufs se retrouvent donc dans nos selles ou pour le cas des oxyures autour de l’anus.

C’est pour cette raison que les enfants sont souvent les plus concernés. Les oxyures provoquant des démangeaisons anales, les enfants, s’ils ne se lavent pas suffisamment les mains se retrouvent donc avec des œufs sur les mains et vont ainsi se recontaminer ou contaminer les autres.

Comment éliminer les vers naturellement ?

Généralement, les vers intestinaux s’éliminent assez facilement, mais avant de découvrir quels remèdes naturels sont efficaces, voici quelques mesures de prévention :

  • Bien se laver les mains, en insistant sous les ongles avant de toucher de la nourriture, avant les repas et après le passage aux toilettes.
  • Bien laver les fruits et légumes.
  • Cuire suffisamment les viandes.

Vers intestinaux, les remèdes naturels :

Il existe des remèdes naturels pour traiter les vers intestinaux. Sachez néanmoins qu’il faudra traiter toute la famille pour qu’ils soient efficaces !

Les vermifuges

Ils sont en vente libre en pharmacie. Attention, les médicaments antiparasitaires que vous trouverez traitent uniquement les oxyures et les ascaris. Les médicaments vermifuges contre le ténia et la douve du fois ne sont délivrés que sur ordonnance.

L’ail est un vermifuge naturel

Il fait partie des remèdes plébiscités par nos grands-mères de génération en génération. À consommer régulièrement ou en infusion, 3 gousses d’ail par jour suffisent à faire fuir les vers intestinaux !

Les graines de citrouille

Elles ont également des vertus vermifuges, surtout contre le ténia. Pilez 150 gr de graines et mélangez-les à 150 gr de miel liquide. Prenez cette potion par tiers espacés de 30 minutes, le matin à jeun.

Les huiles essentielles

L’huile essentielle de Cannelle ou l’huile essentielle de Thym à Linalol sont particulièrement recommandées pour traiter les vers intestinaux. Attention : les huiles essentielles ne sont pas appropriées pour les enfants de moins de 6 ans.

Qui consulter en cas de doute ?

En cas de doute, il est important de consulter son médecin traitant. Celui-ci vous prescrira un examen des selles en laboratoire afin de déterminer quels sont les vers intestinaux qui parasitent vos intestins. Il sera alors à même de vous délivrer le traitement adéquat.