Une contracture musculaire c’est quoi ?

0
74
Une contracture musculaire c'est quoi ?

Fréquente chez les sportifs amateurs ou professionnels, la contracture musculaire est certes douloureuse, mais relativement bénigne. Par contre, cette contraction involontaire du muscle est très souvent le signe d’une utilisation excessive. Pourquoi nos muscles se contractent-ils ainsi ? Comment faire la différence entre contracture et crampe musculaire ? Découvrez les techniques pour éviter et soulager une contraction musculaire.

Définition de la contracture musculaire

Une contracture ou contraction musculaire est la conséquence d’une sur sollicitation d’un muscle comme comme surcharge musculaire ou d’une mauvaise préparation. C’est tout simplement un muscle qui reste contracté après l’effort. On distingue deux types de contraction musculaire.

  • La contracture primaire où le muscle est contracté en période de repos.
  • La contracture secondaire qui est associée à une irritation de l’articulation voisine ou à un autre problème musculaire comme un claquage, une déchirure ou encore une élongation.

Souvent confondues avec les crampes, les contractions musculaires sont pourtant bien plus longues. Si la crampe apparaît fréquemment lors d’étirements, elle n’est pas forcément liée à une activité sportive. Bien que douloureuse, cette contracture soudaine d’un muscle reste brève.

La contraction musculaire, qui pourrait s’apparenter à une crampe persistante, est tout aussi douloureuse et peut durer entre 5 et 10 jours. Cependant, ces contractures touchent principalement les sportifs, au niveau des muscles des membres inférieurs (mollets et cuisses), des muscles fessiers, du dos (lumbago) et du cou (torticolis).

Définition de la contracture musculaire 

De plus, ce type de douleur musculaire est à différencier de la déchirure musculaire, du claquage ou de l’élongation, car il n’y a aucune lésion du muscle.

Quels sont les symptômes d’une contraction du muscle ?

Le diagnostic d’une contraction est assez facile à poser. Après l’effort physique, le muscle devient de plus en plus raide et il est dur à la palpation. De plus, il est douloureux au toucher et la douleur s’intensifie à chaque étirement et mouvement.

Quelle est la différence entre contracture musculaire et courbature ?

Les courbatures font elles aussi partie des douleurs musculaires courantes. Par contre, il ne s’agit pas ici de muscle contracté, mais enflammé. Une courbature est en fait l’inflammation d’un muscle. Pendant l’effort, certaines fibres musculaires s’abîment et de minuscules fissures (microlésions) sont créées. Le processus inflammatoire intervient alors pour réparer ces fibres musculaires et c’est lui qui est à l’origine des douleurs et des gonflements.

Quelles sont les causes d’une contraction musculaire

Une contracture musculaire n’est autre qu’un système de défense de l’organisme (sauf en cas de tétanos). Le muscle se contracte pour obliger le sportif à limiter ses mouvements et ainsi éviter un problème plus grave.

Si le corps met en place ce mécanisme de défense, c’est essentiellement parce que le muscle manque d’échauffement, d’étirement et d’hydratation. Un entraînement intensif peut alors suffire pour entraîner une contraction préventive.

Cette contraction réflexe de protection peut aussi intervenir suite à un traumatisme comme une entorse ou à une fragilité musculaire (manque de magnésium, de potassium et de calcium).

Une maladie infectieuse peut également être la cause de contractures douloureuses. Par exemple : la méningite qui entraîne une contraction des muscles dorsaux, une péritonite (muscles abdominaux) ou encore le tétanos (contracture généralisée).

Comment éviter les contractions musculaires ?

Comment éviter les contractions musculaires ?

La prévention des contractions passe essentiellement par le traitement de ses causes. Avant toute pratique sportive, pensez à bien vous échauffer et à bien vous hydrater. Pour éviter les carences, adopter une alimentation saine et équilibrée, riche en vitamines et minéraux essentiels. Le muscle a lui aussi besoin de repos : respectez bien les temps de récupération entre deux entraînements et veillez à avoir un sommeil réparateur.

Comment soulager les contractures musculaires ?

Le premier remède pour soulager la douleur musculaire, c’est le repos. Cessez toute activité physique pendant quelques jours pour permettre au muscle de se décontracter tranquillement.

Ensuite, appliquez du chaud pour détendre le muscle : douches chaudes, patchs chauffants, massages aux huiles essentielles de gaulthérie couchée, de lavande vraie ou de menthe poivrée, bouillottes… La chaleur et le repos devraient suffire à venir à bout de vos muscles contractés.

Si la contraction persiste, consultez votre médecin traitant. Celui-ci vous prescrira un décontractant musculaire (myorelaxant). Et si les douleurs sont trop intenses, vous pouvez aussi prendre un antalgique du type paracétamol. Des séances de kinésithérapie ou d’ostéopathie peuvent vous aider à traiter la raideur musculaire.

Pour conclure : hors maladie infectieuse, n’oubliez pas que la meilleure prévention contre les contractures, c’est d’éviter la fatigue musculaire. Mettez en place un échauffement suffisant, buvez beaucoup d’eau et restez toujours à l’écoute des signaux que vous envoie votre corps !