La téléconsultation : dans quels cas est-ce possible ?

SantéLa téléconsultation : dans quels cas est-ce possible ?

Depuis la pandémie de Coronavirus, la téléconsultation médicale a pris énormément d’ampleur. Médecins généralistes ou alors spécialistes (gynécologues, dermatologues, allergologues…) peuvent être consultés pour des questions médicales, et cela, de façon rapide. Mais comment cela se passe-t-il ? Quel est le tarif pour une consultation ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la téléconsultation.

Quand peut-on faire de la téléconsultation ?

La téléconsultation est de plus en plus utilisé par un grand nombre de patients qui ne souhaitent pas se déplacer ou bien qui n’ont pas la possibilité de quitter leur domicile. Ce procédé est aussi utile dès lors que vous avez besoin de poser une question à un médecin en ligne concernant par exemple la prise d’un médicament.  Vous attendez les résultats de votre prise de sang ou bien d’une radio ? Grâce à la téléconsultation médicale, vous pouvez en discuter avec le professionnel de santé, et par la même occasion, faire le point ensemble sur la marche à suivre.

La téléconsultation est très pratique, car elle évite l’engorgement des salles d’attente, ce qui est fort appréciable en cette période de coronavirus. Et puis cela permet également au patient de ne pas se déplacer s’il a besoin uniquement d’un papier ou d’un avis médical.

L’autre point positif de la téléconsultation est qu’il est possible de mettre en relation deux médecins en même temps. Si par exemple votre médecin traitant souhaite demander l’avis d’un spécialiste, cela est parfaitement réalisable grâce à la télémédecine. Il s’agit d’un réel gain de temps pour le patient.

Quand peut-on faire de la téléconsultation ?
Source : shutterstock.com

Comment faire une téléconsultation avec son médecin ?

Bien entendu, cela est faisable à condition que votre médecin la pratique. Si tel est le cas, le fonctionnement est très simple. Dans un premier temps, il faut prendre rendez-vous avec le professionnel de santé tout comme vous le feriez pour une consultation classique. Par la suite, vous allez recevoir un message ou un email contenant un lien internet qui vous dirigera directement sur la plateforme numérique où se déroulera la téléconsultation.

Afin que la consultation soit optimale, il est impératif d’être muni d’un ordinateur, d’une tablette ou même d’un smartphone équipé d’une caméra et de bénéficier d’une bonne connexion internet. Si tous ces critères sont réunis, vous pouvez ainsi réaliser une téléconsultation comme si vous étiez dans le cabinet de votre médecin traitant.

À la fin de la consultation, le professionnel de santé vous délivre une ordonnance par voie électronique ou postale. Il ne vous reste donc plus qu’à vous rendre à la pharmacie comme vous l’auriez fait suite à une visite normale.

Comment paie-t-on une téléconsultation ?

Il faut savoir que le prix d’une téléconsultation est le même qu’une visite en cabinet. Le paiement peut se faire en ligne ou alors par virement bancaire, envoi d’un chèque et enfin par le biais du tiers-payant.

Lorsqu’il s’agit d’une première téléconsultation, vous devez avoir consulté votre médecin au cours des douze derniers mois. Ce dernier doit aussi avoir en sa possession votre dossier médical notamment pour un renouvellement ordonnance. Si vous êtes dans ce cas, votre consultation peut être remboursée par l’Assurance Maladie. Du fait que le médecin en question possède toutes vos informations, c’est lui qui peut alors déclencher le remboursement de la téléconsultation. Enfin, comme pour les visites en cabinet, le montant du remboursement reste le même que lorsque vous passez par le circuit classique, soit 70 % par la Sécurité Sociale et 30 % par la mutuelle.

Il faut reconnaître que la téléconsultation a de quoi séduire bon nombre de patients qui ne désirent pas s’éterniser dans les salles d’attente. En revanche, la télémédecine a certaines limites. En effet, différents cas nécessitent parfois une visite en cabinet dans le but de répondre le plus juste possible au problème. C’est pour cela que si le médecin en ligne juge que la consultation virtuelle n’est pas suffisante, il peut alors orienter le patient vers un confrère ou les urgences.

D’une manière générale, la téléconsultation a un bel avenir devant elle, notamment parce qu’elle est pratique et aussi parce qu’elle répond aux déserts médicaux qui touchent de plus en plus certains départements.