La phlébite, aussi appelée thrombose veineuse superficielle ou thrombophlébite superficielle, est un caillot sanguin qui se développe dans une veine près de la surface de la peau, peut causer de la douleur et nécessite un traitement. Détaillons les symptômes et les traitements de la phlébite.

Il existe de nombreuses causes qui peuvent causer une phlébite, comme un traumatisme ou une lésion de la veine, des troubles de la coagulation, une inactivité prolongée, l’insertion de cathéters intraveineux, des cancers post-opératoires, des cancers sous-jacents, des médicaments intraveineux, des brûlures ou une interruption du drainage normal du système veineux, due à l’élimination des ganglions lymphatiques, comme pour le cancer du sein.

Les facteurs de risque dont il faut tenir compte pour que la phlébite se manifeste sont les traumatismes, les longues périodes d’inactivité, le tabagisme, l’hormonothérapie, la grossesse, la contraception, l’obésité, certains cancers, les états héréditaires et les chirurgies récentes.

Symptômes de phlébite

Lorsque la phlébite est légère, elle peut causer ou non des symptômes ; les symptômes de la phlébite comprennent la douleur, la sensibilité, la rougeur et l’enflure de la veine. La phlébite superficielle peut s’accompagner d’une faible fièvre, mais lorsqu’il y a un degré élevé de fièvre et la présence de pus, cela peut indiquer une infection thrombophlébite.

Parmi les autres symptômes de la phlébite, les cordons qui suivent la trajectoire de la veine peuvent être perceptibles au toucher et peuvent être le signe d’un caillot ou d’une thrombophlébite superficielle ; lorsque la thrombophlébite est profonde, des signes tels que douleur, rougeur et enflure du membre atteint peuvent apparaître et causer des difficultés de marche.

Le traitement de la phlébite dépend de l’emplacement, des symptômes, de l’étendue et des conditions médicales.

Traitement des phlébites superficielles

Les phlébites superficielles des membres supérieurs et inférieurs peuvent être traitées :

– Application de compresses chaudes.

– Élévation du membre atteint.

– Encourager l’action de marcher et de marcher.

– anti-inflammatoires oraux ou topiques

– Compression externe avec bas aux extrémités inférieures.

La guérison des symptômes d’une phlébite superficielle peut durer quelques semaines.

La thrombophlébite superficielle peut également être traitée par échographie pour exclure la thrombophlébite veineuse profonde, en particulier dans les cas impliquant la veine saphène ; si l’on soupçonne un risque de développement, une anticoagulation ou un amincissement du sang sera effectué, par injection d’héparine de bas poids moléculaire ou par des doses thérapeutiques d’héparine non fractionnée, suivie par un anticoagulant oral, tel la warfarine pendant environ trois à six mois.

Traitement des phlébites profondes

Les patients atteints de thrombose veineuse profonde peuvent être traités :

Thrombolyse intraveineuse

Dans certains cas, la thrombolyse sera dirigée au moyen d’un cathéter, mais le patient aura quand même besoin d’anticoagulants pendant 3 à 6 mois.

Mise en place de filtres veineux cave inférieurs

La mise en place de filtres veineux cave inférieurs aidera à prévenir l’embolie pulmonaire et, dans certains cas, il peut être pratique d’enlever le filtre après un certain temps.

En présence d’une thrombophlébite, le rétablissement peut prendre des semaines ou des mois.

Qu’est-ce que la phlébite et comment la traiter ?

La phlébite, ou thrombose veineuse profonde, est une maladie veineuse qui doit être prise très au sérieux. Dans un tiers des cas, elles provoquent des embolies pulmonaires dont plus de 10% sont mortelles.

Pourquoi y a-t-il des phlébites ?

La phlébite apparaît en la forçant à rester longtemps stagnante dans une veine, le sang finit par former un caillot, plus fréquemment dans une jambe. Tant qu’il reste situé dans la partie inférieure du corps, ce caillot ne présente pas de danger particulier. Cependant, elle peut être très grave si elle monte vers la veine cave inférieure, puis vers le cœur et enfin vers les artères pulmonaires, où elle peut provoquer une embolie pulmonaire.

Y a-t-il plus de personnes exposées que d’autres ?

Le ralentissement du flux veineux peut avoir plusieurs causes : insuffisance cardiaque ou immobilisation prolongée (plâtre, séjour prolongé au lit, périodes post-opératoires, surtout après une intervention orthopédique…). D’où l’importance, en prévention, de maintenir un niveau d’activité physique régulier et de prendre des anticoagulants dans les situations à risque. D’autre part, il existe des anomalies génétiques qui peuvent provoquer des cas répétés de phlébites dans certaines familles, en raison de problèmes de coagulation.

Comment traite-t-on la phlébite ?

L’angiologue effectue d’urgence un éco-doppler pour visualiser la veine et le caillot. En fonction des résultats, il décide du type de traitement ou de l’hospitalisation possible (chaque cas est différent). Le patient reçoit ensuite un traitement anticoagulant par injections. Vos jambes sont maintenues serrées avec une bande de compression forte.

Y a-t-il des complications possibles ?

La phlébite peut entraîner des effets secondaires graves, comme une destruction majeure de la paroi veineuse. Le retour du sang ne peut plus se faire normalement, avec pour conséquence un risque d’incidence sur la peau ou même sur les muscles. Un œdème permanent ainsi qu’une “hypodermite” (la peau de la jambe se contracte avec le durcissement et l’épaississement sous-cutané), un eczéma ou des ulcères peuvent apparaître. Il est donc indispensable de suivre une rééducation sérieuse, avec une marche régulière, des bas de contention ou des chaussettes élastiques et des cures thermales.

  • En l’absence de symptômes spécifiques, une consultation régulière n’est pas nécessaire. Les personnes qui ont déjà été traitées pour un problème de varices peuvent se faire examiner une fois par an.
  • Le tabagisme, la sédentarité et l’embonpoint augmentent le risque de souffrir de problèmes circulatoires (des jambes lourdes aux varices ou même à l’artérite).
  • Les varices sont souvent héréditaires, il est donc important de savoir si l’un ou l’autre des parents ou des grands-parents en avait afin de pouvoir évaluer le risque avec l’angiologue.
  • Conseils : Évitez les aliments trop poivrés ou trop épicés en général. Ne portez pas de vêtements serrés à la taille ou sur les jambes au-dessus du genou.
    Chaussures avec un talon de deux à quatre centimètres.
  • Si vous voulez rester au soleil, protégez votre peau et rafraîchissez régulièrement vos jambes.
  • Ne vous asseyez pas les jambes croisées.
  • La marche est suffisante pour maintenir la circulation.
  • La natation, le cyclisme et la gymnastique sont fortement recommandés. Le jogging intense, le tennis, le volley-ball ou le basket-ball sont plus traumatisants pour les jambes.
  • Les douleurs causées par les varices peuvent être soulagées par le port de bas de compression ou de chaussettes. Ils peuvent également être conseillés à titre préventif si vous devez passer plusieurs heures dans un avion.
  • Il existe plusieurs techniques pour traiter les varices. L’angiologue vous conseillera sur ce qui convient le mieux à votre cas.
Nos articles en relations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here