La coccygodynie est la douleur qui se produit dans la région du coccyx, qui correspond à l’extrémité de la colonne vertébrale et du coccyx. Dans la plupart des cas, l’inconfort s’intensifie lorsque l’on s’assoit ou que l’on adopte des postures qui peuvent exercer une pression sur cet os.

Parfois, la douleur affecte aussi la région lombaire, bien qu’il soit difficile de déterminer si elle est causée par un inconfort dans le coccyx, comme une douleur réfléchie, ou par des postures, dans de nombreux cas forcées, qui doivent être adoptées pour éviter la douleur. Les symptômes peuvent également s’aggraver avec la constipation et diminuer avec les selles. Les ecchymoses et l’engourdissement de la croupe et des fesses sont également des signes courants de coxigodynie.

Normalement, la douleur dans la région coccygienne est causée par une blessure ou un traumatisme causé par un coup ou une chute, ou par la répétition d’un exercice ou d’une activité qui peut entraîner une pression sur le coccyx, comme l’équitation ou le vélo. Pendant le travail, la tête du bébé passe par-dessus cet os et peut blesser ses structures (disques, ligaments ou os). Rarement, l’inconfort résulte d’une infection ou d’une tumeur.

La douleur au coccyx prend habituellement beaucoup de temps à disparaître, bien qu’elle dépende de la cause et de sa gravité. Normalement, il faut environ quatre semaines pour qu’un hématome du coccyx disparaisse, alors que dans le cas d’une fracture, les symptômes ne commenceraient à disparaître que huit ou douze semaines plus tard.

Il existe un certain nombre de directives et de recommandations qui peuvent aider à réduire la douleur coccygienne et à rendre la guérison plus supportable, mais il est toujours nécessaire de consulter un spécialiste pour poser un diagnostic correct et établir un traitement approprié à la cause qui en est à l’origine.

Recommandations pour soulager la douleur coccygienne

Au cours des premiers jours ou des premières semaines suivant la blessure, il est recommandé :

Repos : Il est conseillé de suspendre toute activité physique, en particulier celle qui produit ou augmente la douleur, dans les jours qui suivent l’apparition des symptômes.

Appliquer de la glace : Il est recommandé de réduire l’inflammation et d’accélérer la guérison. La glace doit être appliquée deux ou trois fois par jour pendant 20 minutes.

Prise d’analgésiques : Certains médicaments, comme l’ibuprofène, aident à réduire la douleur, bien qu’il soit toujours conseillé de consulter un spécialiste pour des aspects tels que la quantité recommandée ou le temps pris (parfois, l’utilisation d’analgésiques et d’anti-inflammatoires n’est pas recommandée pendant les 24 premières heures après une blessure, car ils augmentent le risque de saignement possible).

Lorsque la douleur commence à diminuer, il est conseillé de reprendre l’activité physique, mais toujours avec une certaine prudence. Tout au long du processus de rétablissement, les recommandations pour le soulagement de la douleur comprennent :

Utilisez un coussin spécial : Il s’agit de supports en gel ou en caoutchouc qui peuvent être achetés dans les pharmacies. Ils sont généralement en forme de cerceau, avec un trou, ils servent donc de base de soutien tout en évitant d’exercer une pression sur le coccyx.

Évitez de rester assis pendant de longues périodes de temps : Il n’est pas recommandé de rester assis pendant de longues périodes de temps. Il est également conseillé d’éviter de s’asseoir sur des surfaces dures, ainsi que d’essayer d’alterner la répartition du poids entre les fesses.

Éviter la constipation : Boire beaucoup de liquides tout au long de la journée et manger des aliments qui contiennent des fibres aidera à ramollir les selles et à prévenir la constipation, qui peut aggraver la coccygiose.

L'info santé :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here