Smegma : qu’est-ce que cette sécrétion blanchâtre ?

0
100

Hommes et femmes produisent naturellement du smegma. Cette sécrétion au niveau des organes génitaux est très fréquente. Mais, d’où vient le smegma ? Comment est-il produit ? Faut-il traiter un smegma ? Total Santé répond à toutes vos questions sur ce dépôt blanchâtre qui peut devenir inflammatoire en cas de mauvaise hygiène !

Qu’est-ce qu’un smegma ?

Le smegma est un écoulement dense et blanchâtre secrété par les glandes préputiales, qui a une forte odeur et qui apparaît sur les organes sexuels aussi bien masculins que féminins, bien qu’il soit plus fréquent chez les hommes. Selon l’Académie Européenne de Dermatologie et Vénérologie, le smegma est composé de :

  • Cellules de peau morte. 
  • Sécrétions sébacées. 

Le smegma se dépose au niveau du sillon balanopréputial situé au repli du prépuce chez l’homme et entre le repli des petites lèvres, des grandes lèvres et sous le capuchon du clitoris chez la femme.

Bien que cette sécrétion blanchâtre peut inquiéter, elle n’en est pas moins utile et remplie des fonctions organiques essentielles. Le smegma a, en effet, un rôle protecteur et hydratant au niveau des zones génitales et il équilibre la flore. Outre son rôle de lubrification et de protection du vagin et du pénis, le smegma permet également au prépuce du petit garçon de se décoller plus facilement du gland, évitant ainsi tout risque de phimosis.

Bon à savoir : le phimosis est un rétrécissement de l’extrémité du prépuce qui empêche de pouvoir décalotter le gland normalement.

Hommes et femmes produisent du smegma dès l’enfance et même si sa production diminue à la ménopause ou à l’andropause, les sécrétions seront présentes tout au long de leur vie.

Quelles sont les conséquences d’une accumulation de smegma ?

Les sécrétions de smegma peuvent être assimilées au cérumen des oreilles. Si elles sont bénéfiques pour protéger et auto-nettoyer les parties génitales, son accumulation peut entraîner des inflammations.

Lorsque le smegma s’accumule, il prend une forme caséeuse, épaisse et malodorante.

Dans le pénis, un dépôt en excès de smegma peut causer des irritations et une balanite qui est une inflammation du gland, une posthite (inflammation du prépuce), ou les deux en même temps (balanoposthite).

Les cas d’inflammation sont souvent la conséquence d’une mauvaise hygiène intime, mais peuvent aussi être dus à un phimosis qui rend difficile le nettoyage du gland. Pour cette raison, les hommes circoncis n’ont généralement pas de problèmes inflammatoires liés à une accumulation de smegma.

L’inflammation, bien que bénigne, rend le gland douloureux et rouge pour l’homme. Chez la femme, elle peut se manifester par une vulvite ou une vaginite et d’ailleurs, le smegma est souvent confondu avec une mycose.

Si les symptômes inflammatoires ne diminuent pas après quelques jours et une bonne hygiène, il est important de consulter un médecin, un gynécologue ou un andrologue. De plus, l’accumulation de smegma est un facteur de risque du cancer de la verge.

Comment éviter le dépôt excessif de smegma ?

Pour éviter des conséquences plus graves, la première solution consiste à avoir une bonne hygiène corporelle.

Pour cela, les spécialistes conseillent de nettoyer régulièrement les muqueuses avec de l’eau tiède et un savon doux, au pH neutre, pour éliminer les cellules mortes en excès. Lavez votre appareil génital en douceur, sans trop frotter, et séchez-les soigneusement avec une serviette propre.

N’oubliez pas qu’il est indispensable de changer de sous-vêtements chaque jour pour éviter toute infection.

Toutefois, attention à ne pas nettoyer vos parties intimes en excès, vous risqueriez de détruire votre microbiote. Celui-ci assure un bon équilibre entre les bonnes bactéries et les mauvaises bactéries et protège votre organisme contre les agents pathogènes extérieurs et donc des infections.

Pour les hommes, il est important de bien apprendre à se décalotter dès le plus jeune âge. En cas de phimosis ou malgré une bonne hygiène intime, lorsque l’accumulation de smegma risque d’entraîner une inflammation, le médecin peut préconiser une circoncision

Pour conclure : vous l’aurez compris, ce liquide blanc qui se dépose sur votre sexe est tout à fait banal et se nettoie très facilement. Toutefois, si malgré tout vos efforts, la présence du smegma vous incommode, sachez que sa production augmente aussi en fonction de l’âge, du taux d’hormones et de votre alimentation. Alors, pour réduire la quantité de smegma, un régime alimentaire équilibré peut être la solution !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici