Qu’est-ce que la sexualité des adolescents ?

La sexualité à l’adolescence est celle dans laquelle le jeune se développe physiquement et mentalement, acquérant des caractéristiques sexuelles secondaires (celles qui n’ont rien à voir avec l’organe reproducteur, comme la noix chez les hommes ou l’élargissement des hanches chez les femmes) et développant une pensée mature ; mais aussi éveille un comportement sexuel, devient un être sexuel.

La sexualité n’est pas seulement liée à l’acte de reproduction, elle représente aussi la génération de désirs, de sentiments, de fantasmes et d’émotions, c’est-à-dire le développement d’une identité sexuelle, qui peut être définie comme la partie de l’identité de l’individu qui lui permet de se reconnaître et d’agir comme un être sexuel.

Étapes du développement sexuel

Tout comme le développement physique et mental, la sexualité se forme graduellement et doit passer par une série d’étapes avant de s’accomplir. Les changements dans la sexualité peuvent s’inscrire dans les étapes de l’adolescence et de la puberté, car les transformations physiques et mentales conditionnent grandement le développement de la sexualité et de l’identité sexuelle :

  • Début de l’adolescence (11-13 ans) : Au cours de cette étape, caractérisée par la vitesse des changements physiques chez l’adolescent, le jeune est encore loin du désir sexuel adulte, il est donc présenté comme une phase d’auto-exploration (souvent par masturbation), en raison des nouveaux changements physiques et psychologiques qu’il vit (tels que l’apparition des premières impulsions sexuelles et du sperme ou première éjaculation), et aussi de l’exploration du contact avec le sexe adverse.
  • Adolescence moyenne (14-17 ans) : L’adolescent est presque complètement développé, ses organes sexuels sont prêts pour la reproduction et le désir sexuel augmente. Dans cette phase, un sentiment d’invulnérabilité et de force se développe, incitant le jeune à se comporter d’une manière narcissique. Le contact habituel avec l’autre sexe commence à être recherché et les premières relations sexuelles peuvent arriver. L’adolescent répond non seulement à ses pulsions sexuelles, mais aussi à son narcissisme, c’est-à-dire qu’il teste sa propre capacité à attirer l’autre. Les relations sociales en dehors du milieu familial, surtout avec les amis, commencent à avoir une prépondérance, de sorte que l’adolescent met en contraste les valeurs et l’éducation sexuelle reçues de ses parents avec celles de ses amis (souvent pleines de mythes issus de peu ou pas d’expérience sexuelle), ce qui peut entraîner des risques, si on ajoute que l’adolescent n’a pas encore pleinement développé une pensée abstraite et parfois il est difficile de penser aux conséquences de ses actions. De plus, n’ayant pas une pensée adulte pleinement développée, l’adolescent utilise ses sens pour exprimer ses émotions.
  • Fin de l’adolescence (17-21 ans) : L’adolescent a atteint son plein développement physique et psychologique. La capacité de penser abstraitement et d’être conscient des conséquences futures des actes permet au jeune d’avoir des relations sexuelles matures et sûres. Le désir ne répond plus seulement à un stimulus ou une pulsion sexuelle, mais l’adolescent, en tant qu’adulte, commence à rechercher d’autres valeurs dans ses relations sociales, comme la confiance ou la réciprocité.

L’importance d’une bonne éducation sexuelle

La puberté et le développement sexuel sont des étapes de changement constant, où le désir et les pulsions sexuelles dominent une partie rationnelle qui n’est pas complètement développée. Recevoir une bonne éducation sexuelle est très important, non seulement à court terme, c’est-à-dire pour que l’adolescent surmonte sans risque ses étapes de maturation physique et psychique, mais aussi pour établir le comportement sexuel que le jeune aura quand il deviendra adulte.

Durant l’adolescence, le jeune est exposé à des risques qu’il faut éviter par des mesures préventives :

  • La sexualité entre dans l’intimité : Les relations sexuelles appartiennent à l’intimité des gens, il n’est donc pas nécessaire de partager des détails à leur sujet, sauf si vous le souhaitez. Les parents et l’environnement ne devraient pas exercer de pression sur l’adolescent.
  • Développement des aptitudes sociales et de la maîtrise de soi : Les impulsions sexuelles dominent les impulsions rationnelles pendant l’adolescence, en particulier au début de la phase intermédiaire de l’adolescence, où le jeune a déjà pleinement développé ses organes sexuels mais pas sa pensée adulte. L’éducation devrait fournir aux adolescents les connaissances qui leur permettront de développer des comportements et des comportements sexuels corrects.
  • Information : Il est essentiel de fournir aux adolescents les informations nécessaires sur les risques des rapports sexuels non protégés (grossesses précoces, maladies sexuellement transmissibles, etc.), ainsi que sur les avantages des pratiques sexuelles protégées.
Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here