Qu’est-ce que

La scoliose survient lorsque la colonne vertébrale présente une courbure latérale anormale. Tout le monde a une petite déviation naturelle dans la colonne vertébrale, cependant, quand la colonne vertébrale est trop prononcée, une scoliose survient. Dans certains cas, la courbure déforme la colonne sous la forme de S, tandis que dans d’autres, elle déforme la colonne sous la forme de C.

Causes

Les causes de la déviation de la colonne vertébrale sont généralement inconnues et varient selon le type de scoliose présente et les personnes qui en sont atteintes. Les femmes sont plus susceptibles de souffrir de cette condition que les hommes. Aux stades du développement et de la croissance osseuse, comme l’enfance et l’adolescence, la courbure est souvent aggravée.

Symptômes

Dans la plupart des cas, la scoliose ne présente aucun symptôme au-delà de la courbure de la colonne vertébrale. Les principaux signes sont davantage liés aux irrégularités et déformations de la structure osseuse dues à un axe dévié, bien que des symptômes puissent parfois apparaître qui entravent la qualité de vie du patient :

  • Différence entre la hauteur des épaules et celle des hanches : La scoliose peut faire en sorte qu’une épaule ou un côté de la hanche soit plus haut qu’un autre, ce qui entraîne des difformités.
  • mal de dos
  • Scoliose : Certaines personnes atteintes de scoliose peuvent ressentir de la fatigue et de la lourdeur dans la colonne vertébrale lorsqu’elles sont debout ou assises pendant une longue période.

Bien que les symptômes de la scoliose n’aggravent généralement pas la qualité de vie des gens, cette pathologie peut entraîner certaines complications :

  • Douleur permanente causée par l’usure des vertèbres.
  • Dommages aux nerfs spinaux causés par une courbure non corrigée.
  • Faible estime de soi, surtout dans certains cas d’enfants qui sont forcés de porter un corset.
  • Problèmes respiratoires qui surviennent en cas de scoliose grave.

Prévention

La prévention de la scoliose nécessite des examens pédiatriques réguliers.

Types

Il existe différents types de scoliose qui sont définis à la fois par l’origine de la déviation et par le type de personne qui en souffre, de sorte que différentes classifications peuvent être faites en fonction de différents facteurs :

Selon la durée de la maladie

  • Structurelle : Se produit lorsque la colonne vertébrale a une courbure permanente. La cause la plus fréquente dans ces cas est habituellement une maladie, une anomalie congénitale, un accident vasculaire cérébral ou une infection.
  • Non structurale ou fonctionnelle : La colonne vertébrale a une structure normale mais souffre d’une courbure temporaire qui peut être corrigée en prenant les bonnes mesures.

Selon l’âge du patient

La scoliose idiopathique est une scoliose dont les causes sont inconnues. Elle se produit habituellement dans les périodes de croissance et de développement rapides et est classée en fonction du moment de son apparition :

  • Scoliose infantile : Scoliose qui survient chez les enfants de trois ans ou moins.
  • Scoliose juvénile : Elle survient chez les enfants de quatre à dix ans.

Une scoliose de l’adolescent : C’est celle dont souffrent les adolescents de 11 à 18 ans.

Selon la cause de la maladie

Dans d’autres cas, l’origine de la courbure de la colonne vertébrale est connue et ses causes peuvent être identifiées, donnant lieu à deux types de scoliose :

  • Scoliose neuromusculaire : La courbure est causée par une pathologie du système nerveux qui affecte les muscles, comme la dystrophie musculaire, la paralysie cérébrale ou la polio.
  • Scoliose congénitale : Dans ce cas, la colonne vertébrale est courbée à la naissance, ce qui est causé par les vertèbres ou les côtes du bébé qui ne se forment pas correctement.

Dos d’une adolescente avec scoliose.

Diagnostic

L’évolution et le pronostic de la scoliose varient en fonction de facteurs tels que la cause de la scoliose et le degré de courbure. Chez les enfants, plus la courbe de la colonne vertébrale est grande, plus il y aura de problèmes à l’âge adulte. Les personnes dont la scoliose est causée par une maladie affectant le système nerveux auront besoin d’un diagnostic complet pour déterminer dans quelle mesure la maladie détourne la colonne vertébrale et voir si une chirurgie est nécessaire. La scoliose congénitale présente de nombreuses complications et nécessite habituellement une ou plusieurs interventions chirurgicales.

Pour déterminer si le patient souffre de scoliose, le spécialiste effectuera plusieurs tests physiques, dont la vérification du degré de courbure de la colonne vertébrale. Lors de l’examen, le patient doit se pencher pour que sa colonne vertébrale soit plus visible, ce qui est connu sous le nom de test de révérence ou test d’Adams. Le médecin vérifiera la mise à niveau des épaules et le degré d’inclinaison pelvienne. En plus de l’examen physique, des examens radiologiques seront effectués pour vérifier la déviation, car, dans de nombreux cas, l’état de la colonne vertébrale est pire que ce que l’on peut voir par un examen physique.

Un scolomètre, c’est-à-dire un niveau courbe rempli d’un liquide contenant une bille métallique, peut également être utilisé pour le diagnostic. L’instrument est placé sur le dos du patient lorsqu’il s’accroupit (test d’Adams), de sorte que s’il y a inégalité et asymétrie, le ballon se déplace sur un côté.

Traitements

Le traitement dépend de facteurs tels que la gravité de la courbure, l’origine ou l’âge du patient. Dans le cas d’une scoliose idiopathique, il est normal qu’aucun type de traitement ou d’intervention ne soit nécessaire, mais le spécialiste fera un suivi pour en vérifier l’évolution.

Si une scoliose survient chez des enfants en pleine croissance et en âge de développement osseux, le spécialiste peut recommander l’utilisation d’un appareil orthopédique, qui maintiendra le dos fixe et empêchera la colonne vertébrale de s’écarter davantage. Aucune orthèse ou attelle n’est habituellement recommandée lorsque la scoliose est causée par une maladie du système nerveux.

 

Lorsque la scoliose s’aggrave rapidement ou que le degré de courbure est assez important, une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire. Dans ces cas, le chirurgien insérera des tiges métalliques pour fixer les vertèbres et corriger la courbe produite par la scoliose. Après ce type d’intervention, le patient devra porter un appareil orthopédique pendant un certain temps pour éviter les mouvements brusques et forcés, au moins jusqu’à la guérison des os.

Autres informations

Incidence

La Sociedad Española de Pediatría Extrahospitalaria y Atención Primaria (Sepeap) offre quelques données sur l’incidence de cette affection :

  • La prévalence estimée de la scoliose est de 6 % chez les hommes et de 10 à 14 % chez les femmes.
  • Quatre-vingts pour cent des scolioses sont idiopathiques, la plus grave étant la scoliose infantile, car si elle est progressive, elle peut affecter la fonction pulmonaire.
  • La scoliose de l’adolescent est le groupe le plus important de scoliose idiopathique, mais seulement une personne sur cinq doit porter une attelle.
L'info santé :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here