Scanner dosimétrique : à quoi ça sert ?

0
69
Scanner dosimétrique : à quoi ça sert ?

Votre médecin vous a demandé de passer un scanner dosimétrique et vous souhaitez savoir comment va se passer l’examen. Étape indispensable avant tout traitement de radiothérapie, les examens d’imagerie se déroulent dans le service de radiothérapie du centre hospitalier ou en centre d’imagerie. Utilité du scanner, déroulement de l’examen, etc. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le scanner dosimétrique.

Qu’est-ce qu’un scanner dosimétrique ?

Un scanner dosimétrique, aussi appelé scanner de simulation, scanner de marquage ou scanner de centrage est un appareil de radiothérapie. Il ressemble à s’y méprendre aux scanners d’imagerie médicale, à la seule différence qu’il est uniquement dédié au traitement par radiothérapie et que son diamètre est plus important.

Qu’est-ce qu’un scanner dosimétrique ?

Comme vous pourrez le constater sur le site Radiothera, le scanner dosimétrique est une étape incontournable dans le traitement des cancers par radiothérapie. Lors du scanner, le patient est installé en position de traitement, puis un balayage est effectué. En règle générale, l’examen ne nécessite aucune injection de produit de contraste, car les images générées n’ont vocation ni au dépistage ni au diagnostic. Par contre, cette technique de pointe permet de bénéficier d’une vision en 3D très précise de l’anatomie interne des patients afin de planifier parfaitement son traitement.

Du côté du patient, l’examen est indolore et non abrasif. Tout au long de l’examen, celui-ci devra veiller à rester parfaitement immobile. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à signaler tout inconfort, car la position choisie devra être la même pendant toute la durée du traitement de radiothérapie. Les séances durent entre 20 à 30 minutes et si la position est difficile à tenir, le manipulateur radiologique peut alors proposer un accessoire de contention comme une coque ou des coussins par exemple.

À la fin de l’examen, le manipulateur fixe avec le patient une date de rendez-vous pour débuter son traitement, ainsi que les modalités de la radiothérapie.

Quelle est l’utilité d’un scanner dosimétrique ?

L’appareil médical va uniquement permettre aux manipulateurs de délimiter précisément la zone tumorale à traiter, la position idéale que doit prendre le patient et les organes à protéger afin d’établir un traitement sur-mesure. On parle alors de contourage car à partir de la projection des lasers, les manipulateurs radiologiques feront des petits points de tatouage. Ces points de repère permettront à l’équipe médicale de positionner à l’identique le patient à chaque séance de radiothérapie.

Quelle est l’utilité d’un scanner dosimétrique ?

Grâce aux images du scanner, les médecins physiciens et dosimétristes vont ensuite établir un protocole de traitement personnalisé. Ce protocole comprend la technique d’irradiation à privilégier, c’est-à-dire la configuration des faisceaux de rayonnement. Les spécialistes vont également déterminer avec précision quelle dose administrer au patient pour éliminer le plus de cellules cancéreuses sans que cette dose devienne toxique pour l’organisme. C’est l’étape de la dosimétrie. Une fois le plan de dosimétrie validé, la radiothérapie peut commencer.

La radiothérapie est une méthode de traitement du cancer. Plusieurs types de cancers peuvent être traités par cette technique : les cancers du sein, les cancers gynécologiques, les tumeurs cérébrales, les cancers du poumon, les cancers de la sphère ORL ainsi que les cancers du sang, de la moelle osseuse et des ganglions.

En moyenne, près de 60 % des patients sont traités par radiothérapie. L’avantage de cette technique c’est qu’elle permet de cibler précisément la tumeur, sans toucher les tissus sains avoisinants, en délivrant des rayons X directement sur les cellules cancéreuses.

Si la radiothérapie permet de guérir un cancer, elle permet aussi de freiner son évolution et de traiter les symptômes du cancer (soulager la douleur ou consolider les lésions osseuses par exemple). Elle peut être utilisée seule, ou en association avec un l’un des deux autres traitements spécifiques au cancer : la chirurgie et le traitement médicamenteux [la chimiothérapie, l’hormonothérapie ou les thérapies ciblées].

Par contre, si la radiothérapie est efficace, elle n’en reste pas moins un traitement particulièrement agressif. Si les étapes précédentes n’ont pas été minutieusement réalisées et notamment le scanner dosimétrique, des cellules saines peuvent être malencontreusement irradiées. La conséquence est irrémédiable, car les rayonnements ionisants détériorent l’ADN des cellules pour les détruire définitivement. S’ensuivent des effets secondaires parfois très lourds pour le patient tels qu’une fatigue persistante.

Pour conclure : vous l’aurez compris, le scanner dosimétrique est extrêmement important pour minimiser les risques de la radiothérapie. Mais rassurez-vous, ces appareils de dernière génération sont très fiables et très précis !