Qu’est-ce qu’une fracture musculaire ?

Une rupture musculaire est une rupture dans les fibres d’un muscle qui provoque une douleur soudaine, généralement due à une contraction violente ou à un allongement (étirement) du muscle. Elle est plus fréquente chez ceux qui pratiquent régulièrement le sport, étant les zones les plus récurrentes pour le dos et les muscles derrière la cuisse et la jambe (jumeaux).

Selon la gravité, le temps de récupération du patient sera plus ou moins long, bien que dans la plupart des cas, cette récupération consistera en un repos initial accompagné d’une série d’exercices visant à réhabiliter le muscle pour prévenir de futures blessures.

Causes

Il y a plusieurs causes qui peuvent mener à la rupture :

  • Une contraction violente ou un étirement du muscle.
  • Une charge excessive sur le muscle lorsqu’il est fatigué ou n’a pas été chauffé. Il est fréquent qu’une pause se produise lorsque la personne souffre également de raideur.
  • Le muscle a récemment subi une blessure et ne s’est pas complètement rétabli.
  • Un coup ou une chute.
  • Mode de vie sédentaire : si la personne ne fait pas d’exercice régulièrement, elle peut faire une pause lorsqu’elle commence à le faire en raison d’un effort excessif pour le muscle.
  • Malnutrition : sans une bonne alimentation, les fibres s’affaiblissent et deviennent plus fines et plus fragiles.
  • Mauvaise circulation sanguine : si la quantité de sang est insuffisante, le muscle s’affaiblit.
  • Certaines maladies comme le diabète.

Symptômes

Une rupture musculaire cause une douleur soudaine et aiguë, ainsi que l’incapacité de bouger le muscle à cause de la douleur. Elle peut s’accompagner d’un sentiment de faiblesse et d’enflure. Il existe différents types de bris :

Première année

Elle est considérée comme bénigne et est la plus courante. La zone est sensible et, bien que douloureuse, elle permet à la personne de reprendre ses activités quotidiennes au bout d’une semaine environ.

Deuxième année

L’hématome intramusculaire survient habituellement parce que plus de fibres et certains vaisseaux (petites artères) se sont rompus. L’hématome n’apparaît pas immédiatement, mais il peut prendre des heures ou des jours pour apparaître. Les personnes qui ont une fracture musculaire du deuxième degré ont de la difficulté à bouger le muscle et ont besoin de se reposer pendant au moins deux semaines pour récupérer.

Troisième année

Elle produit une douleur très intense puisqu’elle produit la rupture totale des fibres. Le muscle souffre d’une impuissance fonctionnelle complète et peut nécessiter une intervention chirurgicale pour suturer le muscle dans les cas les plus graves (par exemple, lorsqu’une hernie musculaire survient). Il faut de trois à cinq semaines au muscle pour retrouver son état normal.

Traitement

Le repos est le meilleur moyen de récupérer d’une fracture musculaire. De plus, en cas de rupture, le patient doit appliquer du froid sur la zone affectée (glace ou compresse froide, pendant 10 ou 15 minutes). Vous pouvez ensuite placer un bandage compressif autour du muscle pendant 20 minutes. Après ce temps, il faut le retirer pendant cinq minutes, puis le remplacer. Après le troisième ou le quatrième jour, la thermothérapie peut également être appliquée pour augmenter le métabolisme du muscle affecté.

Ce processus n’a lieu que dans les premiers jours qui suivent la rupture. Par la suite, la personne peut continuer à mener une vie normale en contrôlant toujours ses mouvements sans effort, ou en faisant des exercices sans charge comme la natation ou le vélo.

Il faut également garder à l’esprit que, selon le muscle qui a souffert, la pause peut prendre plus ou moins de temps en récupération. Par exemple, ce qu’on appelle la “jambe de tennis”, une blessure au jumeau, est une blessure qui nécessite plus de temps de récupération et peut atteindre trois ou quatre mois de repos.

Complications

Si le traitement approprié n’est pas suivi, le patient peut développer une ossification intramusculaire : celle-ci est causée par l’apparition de l’hématome qui survient à proximité de la rupture. La façon de l’éviter est de prendre des médicaments anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène.

Prévention

Les personnes qui pratiquent régulièrement des sports courent un plus grand risque de rupture musculaire. Afin de les éviter, il est essentiel de s’échauffer avant de faire tout type d’exercice. Il est également important de maintenir une bonne hydratation pour empêcher les muscles de perdre leur élasticité et de tirer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here