Acinetobacter est un bacille aérobie gram-négatif qui appartient à la famille des Neisseriaceae. Ce bacille très résistant et omniprésent, a la capacité de survivre pendant 30jours à une température ambiante sur des surfaces sèches. Il se retrouve dans les hôpitaux et les centres de santé et est souvent transporté de manière inconsciente par les travailleurs de ces lieux. Ce qui d’ailleurs augmente le risque de colonisation des patients et des équipements médicaux. Selon les scientifiques, il existe plusieurs espèces d’Acinetobacter, qui peuvent toutes être source de graves maladies et infections chez l’homme.

Tout savoir de la bactérie Acinetobacter

L’Acinetobacter est un bacille dangereux qui est à la base de plusieurs maladies. Les vecteurs principaux de transport et de transmission de microbe sont les agents de santé, ce qui justifie la présence de ce bacille dans les centres de santé. L’Acinetobacter Baumanii attaque le plus souvent le système respiratoire et peut causer :

  • Des infections des voies respiratoires chez les malades hospitalisés en réanimation.
  • La pneumonie dans les endroits où règnent les climats tropicaux.
  • Les bronchiolites contractées par les enfants supposés être en bonne santé dans les villes
  • Les trachéobronchites chez les adultes immunodéprimés,
  • Les pneumonies à Acinetobacternosocomiales souvent multi lobaires et compliquées,
  • Les infections suppuratives que sont les abcès dans les poumons, les voies urinaires, sur la peau et les tissus mous et dans n’importe quels autres organes de l’organisme,
  • La méningite surtout à la suite d’une procédure neurochirurgicale, ou en cas de cellulite ou de phlébite sur cathéter veineux,
  • Des infections oculaires,
  • Une endocardite sur valve native ou prothèse valvulaire,
  • Une ostéomyélite,
  • Une arthrite septique ou des abcès du pancréas et du foie.

D’une manière générale, ces différents infections causées par l’Acinetobacter se soignent efficacement grâce à un traitement poly médicamenteux. Par exemple,

  • – La cellulite ou de phlébite localisée associée à un corps étranger se soigne par l’extraction du corps étranger accompagnée de quelques soins,
  • – La trachéobronchite suite à une intubation endotrachéale, se soigne par une simple toilette pulmonaire,
  • – Dans les cas des infections plus étendues le traitement se fait grâce à des antibiotiques est des débridements dans certains cas

Acinetobacter baumanii et infections nosocomiales

Les infections nosocomiales sont des infections très graves qui sont causées par :

  • Le manque d’hygiène observé dans les hôpitaux
  • Le manque d’installations sanitaires adéquates,
  • Le manque de ressources humaines en soins médicaux
  • Le manque d’entretien sanitaire,
  • La réutilisation de certains matériels à usage unique,
  • L’utilisation de certaines classes d’antibiotiques,
  • L’insuffisance des chambres privées dédiées à l’isolation des patients infectés,

D’autres paramètres comme l’âge, l’état physique, le traumatisme et ou la maladie dont souffrent ces patients. Leur immunosuppression et la greffe d’organes dont ils sont sujet sont également des facteurs à risque de ces infections. Aussi facilement transmissibles que soient ces infections, elles peuvent être prévenues et évitées si on sait s’y prendre. Pour donc lutter contre ces infections et éviter sa propagation, les professionnels de santé doivent prendre des mesures de contact telles que le lavage des mains avec des produits désinfectants après avoir administré des soins et des précautions de barrière. Ils doivent aussi prendre et respecter des mesures d’hygiène idoines concernant l’entretien des ventilateurs des patients déjà infectés.

Il faut une grande sensibilisation des travailleurs du secteur de la santé sur l’hygiène qui doit être de mise sur leur lieu de travail et l’entretien dont doit faire objet les installations sanitaires dans les hôpitaux. Aussi, les hôpitaux doivent être équipés de matériels adéquats en quantité et en qualité pour éviter l’usage à répétition de certains matériels médicaux. La sensibilisation doit également touchée les populations à divers niveaux pour limiter les risques de contraction des infections nosocomiales. Cette sensibilisation (information et éducation) doit en effet être faite de bouche à oreilles afin d’atteindre un grand nombre de la population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here