Qu’est-ce-que la Yoga thérapie et quels sont ses bienfaits ?

Bien-êtreQu'est-ce-que la Yoga thérapie et quels sont ses bienfaits ?

Tout le monde a déjà entendu parler du yoga ; mais connaissez-vous ce que l’on appelle la yogathérapie ? Cette pratique spécifique du yoga est, selon le docteur Lionel Coudron (qui est également yogathérapeute et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet) « un ensemble d’outils complémentaires [aux thérapies médicales modernes], utilisable conjointement aux traitements médicaux ». La yoga thérapie utilise donc les outils du yoga à des fins de prévention et/ou d’accompagnement des douleurs ou des pathologies (souvent chroniques) : c’est pour cela qu’on parle de « thérapie par le yoga ». De plus en plus populaire, notamment dans les hôpitaux, cette pratique spécifique du yoga peut faire beaucoup de bien au corps comme à l’esprit. Pour tout savoir sur la yoga thérapie, c’est par ici ! 

La yogathérapie c’est quoi ?

Si l’on veut définir le plus simplement possible la yogathérapie, on peut dire que c’est l’utilisation des outils du yoga dans le domaine de la santé. L’idée, c’est d’utiliser les techniques du yoga (le travail sur la respiration, les postures, la méditation, la prise de conscience de son corps, la cohérence cardiaque, la recherche de la sérénité, etc.) pour faire du bien au corps et à l’esprit des patients. La yogathérapie peut donc s’adresser aux patients qui sont atteints d’une maladie plus ou moins grave, incurable ou non, à celles et ceux qui doivent vivre avec des douleurs chroniques, aux malades qui subissent les effets secondaires d’un traitement, aux patients qui doivent accepter le diagnostic de leur maladie, etc. 

Une mise au point s’impose : la yoga thérapie ne relève pas de la médecine au sens strict, elle ne peut pas guérir une maladie et ne remplace en aucun cas un suivi médical et potentiellement des médicaments, des dispositifs médicaux et/ou des hospitalisations si cela est jugé nécessaire par un médecin. Par contre, pratiquer le yoga dans une visée thérapeutique peut largement aider des malades à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête, à mieux supporter les douleurs chroniques liées à leur pathologie, à accepter leur maladie, etc. C’est pour cela que des séances de yoga sont parfois proposées à l’hôpital. Comme le dit l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé), la santé est « un état complet de bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité », ce qui signifie qu’être « en bonne santé », ce n’est pas seulement « ne pas avoir de maladie », c’est aussi se sentir bien dans son corps et dans sa tête. En ce sens, on comprend mieux que la yogathérapie peut participer à cet état de bien-être physique et mental – le but du yoga étant toujours d’enlever ou d’apaiser les souffrances (physiques comme mentales) et d’atteindre la sérénité. 

Comment fonctionne la yogathérapie ?

La yogathérapie, c’est le fait de faire du yoga avec une visée thérapeutique : la yoga thérapie, c’est donc toujours du yoga (on revient plus bas sur la différence entre yogathérapie et yoga).

La yogathérapie se fait sous forme de séances : seul ou à plusieurs, avec un yogathérapeute (au moins au début). On l’a dit, cette thérapie utilise les outils du yoga : les postures du yoga, les exercices de respiration, l’importance donnée à la méditation et à la relaxation. Toute séance va donc comporter ces différents éléments, afin que vous trouviez votre propre équilibre, que vous vous concentriez sur ce qui est important et que vous atteigniez une sérénité, un apaisement, une diminution des douleurs ou du stress. Le but de la yogathérapie, c’est de développer vos propres ressources dans le sens d’un mieux-être. Dans une séance de yoga thérapie, vous suivez ce que vous dit votre professeur de yoga. Vous pourrez plus tard reproduire les postures ou faire des exercices seul (selon ses conseils). La yogathérapie comporte également un volet de discussion, d’échange avec le thérapeute, notamment sur l’hygiène de vie, afin que la yogathérapie soit efficace. 

 Dresser un portrait plus fin et plus détaillé d’une séance de yogathérapie n’est pas possible, parce que tout va dépendre :

  • De ce qui vous amène à faire ces séances de yoga : la pathologie dont vous souffrez, les douleurs que vous voudriez mieux vivre, etc.
  • De vos capacités et de vos besoins physiques : toutes les postures de yoga ne sont pas évidentes, il faut donc les adapter à votre cas particulier afin qu’elles restent toujours douces et qu’elles soulagent bien les douleurs.
  • De vos objectifs : est-ce la gestion du stress et de l’anxiété face à la maladie qu’il vous faut améliorer, ou plutôt la gestion de la douleur, par exemple.

Quelle est la différence entre le Yoga et la Yoga Thérapie ?

Vous l’avez compris, le yoga et la yogathérapie sont nécessairement proches, puisque la yoga thérapie puise dans le yoga toutes ses techniques. On peut cependant noter deux différences. La première différence entre yoga et yogathérapie, c’est le but de la pratique :

  • Dans la yogathérapie, on cherche à améliorer la santé (physique et mentale), la visée est thérapeutique.
  • Les objectifs peuvent être plus divers quand on fait du yoga : cela peut être avant tout un moyen de faire de la méditation, ou bien une façon d’améliorer sa souplesse, de faire une activité physique. Cela peut aussi correspondre à une certaine spiritualité.

La deuxième différence entre yogathérapie et yoga, c’est le contenu des séances : 

  • Dans la yogathérapie, comme on cherche à améliorer la santé de malades et la gestion de leurs troubles, les postures utilisées sont adaptées, parfois simplifiées : il ne faut jamais prendre le risque que les postures fassent mal, le but n’est pas de se dépasser en termes de capacités physiques mais bien de diminuer la douleur, d’améliorer la conscience de soi, d’apaiser. De plus, les séances sont vraiment faites sur-mesure, très individualisées pour coller au mieux aux besoins et aux possibilités de celles et ceux qui pratiquent cette forme de yoga. Selon le Dr Lionel Coudron, la yogathérapie est un yoga qui va à l’essentiel en prenant en charge le patient dans sa globalité et dans sa singularité.
  • Le yoga, quant à lui, propose souvent des séances plus normées (avec la salutation au soleil par exemple, ou des enchaînements classiques de postures, ce que ne fait pas la yogathérapie). Les postures peuvent aussi être plus physiques si l’on cherche à améliorer sa souplesse et sa condition physique, et l’accent peut être mis sur la méditation et le ressenti des énergies, en mobilisant la théorie des chakras par exemple.

Quels sont les bienfaits de la yogathérapie ?

Les bienfaits de la yogathérapie sont multiples. Selon les personnes, pratiquer ce type de yoga peut :

  • Conduire à mieux accepter sa pathologie et/ou le traitement de la maladie (comme une chimiothérapie pour un cancer, par exemple).
  • Diminuer les douleurs liées à la pathologie, voire en supprimer certaines.
  • Contribuer à améliorer le sommeil (en quantité comme en qualité).
  • Aider à diminuer le stress, la peur et l’anxiété.
  • Permettre de prendre du recul sur sa pathologie et ses troubles.
  • Apaiser les patients (notamment grâce au travail sur la respiration et la méditation, mais aussi à l’écoute du thérapeute).
  • Redonner de l’optimisme, de la confiance en soi.
  • Améliorer l’hygiène de vie globale et donc l’état de santé général.

Si vous êtes sceptique, vous pouvez aller lire cet article scientifique qui rappelle les conclusions de plusieurs études qui montrent les bienfaits du yoga chez des patients atteint de cancer. 

Comment se soigner avec cette méthode

Les bienfaits de la yogathérapie sont psychocorporels : le but du yoga, c’est toujours que de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête. Mais attention : on ne se soigne pas avec la yogathérapie, du moins pas avec elle seule.

On le rappelle, l’approche thérapeutique du yoga vient en complément d’un suivi médical : on ne va pas guérir en faisant uniquement de la yogathérapie, on va plutôt diminuer certaines douleurs, pallier certains effets secondaires des médicaments, prendre du temps pour soi et faire la paix avec soi-même et avec la maladie, etc. La yogathérapie, c’est un outil de plus pour être en meilleure santé physique et psychologique, mais cette méthode ne peut pas soigner une maladie à elle seule. 

Comment faire de la Yoga Thérapie

Vous avez peut-être envie de faire des séances de yoga thérapeutique à la suite de cet article. Pour faire de la yoga thérapie, plusieurs choix s’offrent à vous.

  • Pratiquer le yoga en séance individuelle : si vous avez envie d’un suivi très personnalisé, il faut trouver un thérapeute qui propose des cours particuliers. Pour cela, le plus simple est de chercher sur internet les offres de yogathérapie dans votre ville (par exemple, en tapant « yogathérapie paris »).
  • Pratiquer le yoga en séances collectives : pour cela, vous pouvez également rechercher votre professeur sur internet, ou des ateliers thématiques spécifiques. Si vous êtes atteint d’une pathologie chronique, l’hôpital où vous êtes suivi propose peut-être des séances de yoga : n’hésitez pas à demander si cela existe. Vous pouvez aussi en discuter avec des personnes qui auraient la même pathologie que vous, d’autres suivent peut-être des cours qui vous aideraient, vous aussi.

Si cette approche vous séduit, vous pouvez en parler avec votre médecin ou tout professionnel de la santé qui vous suit : ils connaîtront peut-être un confrère ou une consœur formée à la yogathérapie. 

Vous pouvez enfin vous mettre au yoga sans professeur, mais il ne s’agira plus vraiment de yogathérapie (car les séances que vous pouvez trouver facilement sur internet ne seront pas personnalisés et adaptées finement à vous). Veillez bien dans ce cas à ne pas vous blesser (exit les postures trop difficiles) et à vous laisser le temps d’apprendre à méditer : seul, cela va plus lentement. 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lionel_Coudron