Qu’est ce que le Plexus solaire ? Ou le trouver !

SantéQu'est ce que le Plexus solaire ? Ou le trouver !
spot_img

Nœuds à l’estomac, mauvaise estime de soi, sensation d’étouffement… Quand le plexus solaire, aujourd’hui appelé plexus cœliaque dysfonctionne, cela se répercute sur l’ensemble de notre organisme. Comment fonctionne le deuxième cerveau ? Comment apprendre à soulager ces douleurs et angoisses nerveuses ? Partez à la découverte de ce grand centre névralgique du corps humain !

Qu’est-ce que le plexus solaire ?

Logé entre le sternum et le nombril, le plexus solaire ou cœliaque se situe dans la zone de l’abdomen. Vous le trouverez plus précisément entre la 12e vertèbre du thorax et la 1re vertèbre lombaire située en arrière de l’estomac et surtout devant le diaphragme.

C’est un immense centre névralgique, qui rayonne à travers l’organisme, d’où le nom de « solaire ». Il appartient au système nerveux périphérique qui regroupe l’ensemble de nos nerfs. Sa fonction première est donc de transmettre l’information entre les organes et le système nerveux central, c’est-à-dire le cerveau et la moelle épinière.

Quels organes sont contrôlés par le plexus solaire ?

Le plexus cœliaque contrôle des organes comme l’estomac, les reins, l’intestin, le pancréas ou encore le foie. Une simple stimulation de ce plexus peut donc garantir des effets sur tous ces organes.

Quand le plexus cœliaque dysfonctionne

Avec un tel réseau nerveux, quand le plexus solaire est défaillant, c’est tout un ensemble de symptômes physiques qui apparaît.

  • Sensation d’étouffement, d’oppression
  • Troubles digestifs
  • Douleurs dorsales
  • Forte sensation de faim
  • Brûlure d’estomac…

Il est difficile de diagnostiquer précisément quel organe provoque ces symptômes. Chez certaines personnes, ils peuvent être le résultat d’émotions ou de peurs enfouies, on parle alors de somatisation.

Quelles sont les causes possibles des douleurs au plexus solaire

Voici différentes causes possibles, quoi qu’il en soit, il est important de consulter son médecin généraliste dès le moindre symptôme.

  • Les causes émotionnelles : l’anxiété et le stress font partie des causes les plus fréquentes. Ils provoquent cette sensation d’étouffement désagréable, mais aussi une accélération du rythme cardiaque qui induit une mauvaise circulation sanguine.
  • Les causes gastriques : il peut s’agir de reflux gastro-œsophagien (ou RGO)
  • Les causes physiques : vos douleurs au plexus solaire peuvent également être la cause d’une déchirure musculaire à l’abdomen, à une chute ou à un choc. Une scoliose impacte aussi fortement sur le plexus cœliaque.
  • Les causes respiratoires : certaines maladies ou troubles respiratoires bloquent le diaphragme et entraînent de fortes douleurs.

Le plexus solaire, centre énergétique

Considéré comme notre deuxième cerveau, le plexus solaire est aussi un des centres principaux de nos énergies.

Pour les philosophes du yoga, c’est l’un des principaux chakras, il est le centre de la force, du feu et de la passion. Appelé Manipura en sanskrit, notre troisième chakra est le siège de la digestion des émotions et des aliments, du rapport au groupe et à la vie sociale.

Lorsqu’il est équilibré, il offre discernement, empathie, efficacité, respect de soi, enthousiasme…

Mais s’il est déséquilibré alors vous ressentez des difficultés à digérer, de la fatigue, de la fureur, de la suffisance, du surmenage, un manque de confiance en soi…

Toutes les émotions positives comme négatives passent par ce point, il est donc important dans le maintien d’une excellente santé physique et mentale.

Comment débloquer le plexus solaire ?

Il existe plusieurs méthodes pour apprendre à mieux gérer le stress, libérer ses énergies négatives et ses blocages émotionnels.

  • Le yoga et notamment la kundalini, également appelé yoga de la conscience est une pratique extrêmement puissance pour vous aider à débloquer votre plexus solaire.
  • Vous pouvez également pratiquer quelques séances de Reiki qui est une méthode de relaxation et de réduction du stress ou de réflexologie avec un praticien assermenté. L’EFT (Technique de liberté émotionnelle) est également intéressante puisqu’elle joue sur les émotions bloquées liées à l’estime de soi.
  • Certaines huiles essentielles comme la bergamote ou le genévrier vous aideront à vous relaxer. Utilisez-les en diffusion ou en massage.
  • Les pierres et minéraux associés au troisième chakra sont de couleur jaune. Pour débloquer votre plexus solaire, vous pouvez porter des pierres au fort pouvoir vibratoire comme de l’agate jaune, de l’ambre, de l’amétrine (violet et doré), un œil de tigre, de la calcite dorée ou encore de la topaze impériale. En pendentif ou en bracelet, elles vont équilibrer les énergies, libérer votre force vitale et favoriser l’ancrage à la Terre.

Pour travailler sur votre plexus solaire à la maison, voici quelques exercices de respiration et de méditation :

La respiration ventrale

  • Soulevez le bras et dirigez la paume d’une main vers la seconde. Frottez-les lentement pour faire venir la chaleur. Ressentez dans tout votre corps cette chaleur, elle sera de plus en plus présente.
  • Maintenant, mettez-vous dans une position bien allongée. Assurez-vous d’avoir la colonne vertébrale bien droite. Il est temps de poser les mains l’une sur l’autre sur le plexus solaire. Restez ainsi au moins une minute et sentez la chaleur de vos paumes sur le corps.
  • Écoutez la respiration transmise au corps, inspirez et expirez normalement.
  • Posez une main sous le sternum, l’autre sur le nombril, sentez la manière dont le ventre se gonfle en réponse à vos mouvements respiratoires.
  • Imaginez à présent un objet vivant ou inanimé de couleur jaune (soleil, fleur, etc.). Inspirez l’ardeur fournie par cette couleur intense qui symbolise l’enthousiasme et l’énergie.
  • Offrez-vous 3 respirations profondes puis répétez-les au ralenti.

Le bateau ou Navasana

  • Assis sur un tapis, soulevez vos pieds afin qu’ils pointent vers le ciel.
  • Tenez vos jambes avec vos bras et formez un angle à 90°, genoux fléchis ou à 45° si vous vous en sentez capable.
  • Restez 10 secondes dans cette posture en respirant profondément.
  • Répétez l’exercice deux fois.

La respiration du soufflet ou Bhastrika Pranayama

  • Assis en lotus, l’exercice stimule le système digestif.
  • Respirez plusieurs fois par le nez et contractez.
  • Soufflez en détendant votre ventre.
  • Réalisez cet exercice pendant une minute, puis recommencez deux fois.