Qu’est-ce que la rééducation fonctionnelle ?

0
70
Qu'est-ce que la rééducation fonctionnelle ?

Suite à une maladie, un traumatisme ou un accident, le médecin généraliste peut prescrire des séances de rééducation fonctionnelle. Quel est l’intérêt de la rééducation fonctionnelle ? Quelles pathologies peuvent être traitées par la rééducation chez le kinésithérapeute ? Découvrez tous les atouts d’une prise en charge pluridisciplinaire qui permet aux patients de retrouver le maximum de leurs fonctions motrices.

La rééducation fonctionnelle : rôle et objectifs

La rééducation fonctionnelle aussi appelée médecine physique et de réadaptation a pour objectif d’aider les patients à retrouver une mobilité optimale, leur autonomie ainsi qu’un bien-être général. En médecine de réadaptation, il ne s’agit pas uniquement pour le patient de retrouver ses fonctions locomotrices, mais aussi de se réinsérer dans la vie de tous les jours. Pour parvenir à un tel résultat, la prise en charge du patient est donc pluridisciplinaire.

La rééducation fonctionnelle : rôle et objectifs

C’est le médecin rééducateur (ou médecin physique) qui est chargé de coordonner toutes les équipes. En fonction des conséquences physiques, socio-économiques et psychologiques provoquées par la pathologie du patient, celui-ci peut faire intervenir : un kinésithérapeute, un ergothérapeute, un orthésiste, un orthophoniste, des aides-soignantes, des infirmiers, une assistante sociale, un psychologue ou encore un psychiatre. C’est aussi le médecin physique qui prescrit, si besoin, les médicaments antidouleurs.

Plusieurs situations peuvent déclencher cette prise en charge par l’équipe pluridisciplinaire.

  • Après une maladie, une intervention chirurgicale, un accident ou un traumatisme.
  • Pour aider à traiter une maladie chronique associée à des handicaps physiques ou neurologiques.
  • Dans le traitement de la douleur chronique comme dans le cas d’une trochantérite, d’un handicap congénital, des atteintes de l’appareil locomoteur (arthrose, fractures, rachialgies, etc.)…

Sachez également que la rééducation fonctionnelle est utile à tous les âges de la vie, aussi bien pour le nouveau-né, que pour la personne âgée, pour les sportifs, comme les non sportifs. Les séances de rééducation peuvent avoir lieu à l’hôpital au service de réadaptation fonctionnelle, en ambulatoire ou au cours d’une hospitalisation, ou en centre de rééducation privé.

Rôle du kinésithérapeute dans la rééducation fonctionnelle

La kinésithérapie joue un rôle essentiel en rééducation fonctionnelle, car c’est lui, à travers des exercices et des soins corporels qui vont corriger au mieux les déficiences liées à la pathologie du patient (rééducation de la hanche, raideurs, douleurs, difficultés fonctionnelles, perte de force musculaire et d’amplitude articulaire, etc.).

Le kinésithérapeute exerce uniquement sur prescription médicale. Il peut pratiquer en centre hospitalier dans plusieurs services : neurologie, pédiatrie, réanimation, gérontologie, etc., ainsi qu’en centre de réadaptation. Outre la rééducation fonctionnelle, ce spécialiste peut intervenir sur une rééducation plus ciblée : rééducation neurologique, rééducation périnéale, rééducation abdominale… Il joue également un rôle dans l’éducation thérapeutique du patient en lui prodiguant des conseils pour favoriser son rétablissement.

Étirements

Exercices d'étirement par un kinésithérapeute

Les séances d’étirement peuvent être passives, c’est-à-dire que le masseur-kinésithérapeute va étirer les muscles ou les articulations de son patient, sans son intervention. Les mouvements peuvent aussi être actifs. Dans ce cas-là, c’est le patient qui fournit les efforts en suivant les recommandations de son kiné.

Renforcement musculaire

Ici, le travail se focalise sur le travail des muscles, sans toucher aux articulations. À travers des activités physiques adaptées, le kinésithérapeute va permettre au patient de retrouver petit à petit ses capacités musculaires. Les exercices peuvent toutefois entraîner de fortes courbatures et restent fatigants pour le patient.

Dans quel cas avoir recours à la rééducation fonctionnelle ?

Les soins de suite et de réadaptation font partie du parcours de prise en charge des patients dans de nombreux cas.

  • Après un accident vasculaire cérébral (AVC), un traumatisme crânien, des amputations, des blessures ou traumatismes, etc.
  • Dans la prise en charge des affections neuromusculaires ou neurodégénératives (maladie de Parkinson, sclérose en plaques…), d’une paralysie cérébrale, de douleurs chroniques, d’une maladie cardiaque ou respiratoire, etc.
  • En cas d’appareillage ou de prothèses.

Plus globalement, la rééducation fonctionnelle traite les troubles du mouvement et de la marche, les troubles orthopédiques, les troubles urogynécologiques (incontinence, descentes d’organes…), les troubles musculaires et les troubles du langage et de la déglutition.

Pour conclure : toutes ces méthodes pluridisciplinaires ont fait leurs preuves et ce protocole de soins devient de plus en plus courant. Alors, quelle que soit votre situation : des membres inférieurs à rééduquer, des séquelles d’un accident qui ne passent pas… N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre médecin-traitant !