La complémentaire santé est un outil qui, en plus d’être extrêmement utile est indispensable. Comprendre pour mieux choisir ! C’est la règle en matière d’assurance santé. Permettant aux personnes qu’elle couvre de percevoir un complément sur les remboursements se l’assurance maladie, la complémentaire santé présente différents types de modalités de souscription et de contrats que nous vous amenons découvrir afin de mieux vous permettre de faire votre choix.

Elle concerne tous les types d’individus. Que vous soyez non-salarié (chômeur, indépendants, senior à la retraite) ou que vous soyez salarié, il est important d’adhérer à une complémentaire santé pour joui de meilleures conditions sanitaires. Les non-salariés en général n’y sont pas obligés mais il est conseillé quand-même d’y souscrire car les dépenses de santé peuvent s’avérer très importantes en un rien. Si il est vrai qu’elles interviennent toutes dans le remboursement des dépenses de médicaments, d’hospitalisation ou de consultation non pris en charge par la sécurité sociale, il est aussi vrai que leurs conditions varient selon les termes du contrat.

Les complémentaires santé : Tous savoir

L’assurance maladie et la complémentaire santé fonctionnent toutes les deux en synergie et permettent à l’assuré qui les contracte de ne s’acquitter que d’une infime partie des charges liées à sa santé. Il peut arriver que ces dernières soient entièrement remboursées.

On distingue donc trois catégories de complémentaire santé : la première régie par le code de la mutualité, la seconde relevant du code des assurances et la troisième régie par le code de la sécurité sociale ou le code rural.

Les mutuelles

Les plus nombreuses sur le marché ( 56%), elles sont des sociétés(de petite taille) de personnes à but non lucratif qui organisent la solidarité entre ses membres

Les assureurs privés

Représentant 27 % du marché, ils sont à but lucratif, ce sont des sociétés ou des compagnies qui proposent leurs prestations contre des bénéfices

Les instituts de prévoyance

Créés et gérés à parts égales entre représentants des entreprises et représentants des salariés, les partenaires sociaux sont à la tête de ces instituts qui sont représentent 17% du marché. Leurs activités principales étant la retraite complémentaire et la prévoyance, ils sont plus présents sur le marché des contrats collectifs.

Les formalités d’adhésion

Les assureurs abandonnent plus le questionnaire santé pour une réduction à la baisse des garanties. Les mutuelles quant à elles ne font pas remplir de questionnaire et ne modulent pas non plus leurs tarifs en fonction des antécédents médicaux.  Un autre point déterminant est l’âge de l’assuré. Les jeunes, hommes, femmes ou les seniors n’auront donc pas les mêmes propositions de couvertures vue que le risque n’est pas le même d’un individu à un autre et d’un sexe à un autre. Allez donc voir ce que propose la concurrence avant de vous lancer.

La meilleure formule pour votre complémentaire de santé

Contrat individuel

Souscrit à titre individuel comme son nom l’indique les remboursements des personnes ayant recours à ce type de contrat ont des cotisations assez conséquentes pour des garanties égales ou moins amortis que leur opposé

Contrat collectif

Permettant de proposer des garanties plus intéressantes que les contrats individuels pour un montant de cotisation équivalent, il offre la possibilité pour la complémentaire de mutualiser le risque santé. Dans ce type de contrat, l’employeur en plus d’obliger les salariés à la souscription à cette complémentaire, participe à hauteur de 50 ou 60% aux paiements des cotisations.

Comparer les remboursements établis en fonction des contrats de complémentaire santé

Compte tenu du contrat, des frais peuvent être pris en charge par votre complémentaire santé. Ils sont liés aux

  • frais d’optiques (lentilles ou lunettes)
  • frais dentaires (orthodontie ou prothèse)
  • Hospitalisations (chambre particulière, frais de séjour, honoraires de chirurgie)
  • actes et soins médicaux non remboursés par la sécurité sociale (implants dentaires, vaccins, ostéopathie, opération de la myopie)
  • dépassements d’honoraires

Ouvrez donc l’œil et on ne cessera pas de le dire évaluer vos besoins, votre fréquence de consultation et bien sûr votre budget.

Les niveaux de garanties de la complémentaire santé

Ils varient en fonction des montants de cotisations. Qu’elle soit souscrite à titre personnel ou collectif, les complémentaires santé proposent des contrats avec plusieurs niveaux de garantie. C’est d’ailleurs ce qui fait la préférence de certaines au détriment d’autres.

Allant d’un taux remboursement fixé à un remboursement intégral, les prises en charge se font selon les postes de soins. C’est donc un point à ne pas négliger dans le choix de sa complémentaire.

Il est important pour tout salarié de souscrire à une complémentaire santé dans le but d’être couvert en cas de problème de santé en rapport avec son activité ou non. Nous venons pour ce faire de vous proposer quelques obligations et exceptions des complémentaires de santé. N’oubliez pas la règle fondamentale qu’est l’analyse de ses besoins et de son budget pour faire un choix judicieux.

 

L'info santé :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here