Que mettre dans une trousse à pharmacie de bébé ?

Santé Que mettre dans une trousse à pharmacie de bébé ?

Une famille avec des enfants en bas âge ou un nourrisson doit impérativement disposer d’une trousse à pharmacie adéquate, différente de celle des adultes. La vulnérabilité des petits enfants, notamment des bébés, requiert en effet une attention particulière. D’où la nécessité de bien sélectionner les éléments de cette trousse afin d’être préparé face à toute éventualité.

Les médicaments de bébé

Pour ne pas perdre de leur efficience, voire se révéler dangereux, les médicaments doivent être gardés à l’abri de l’humidité, de la lumière et de la chaleur. Ceux qui sont périmés doivent impérativement être jetés. Le contenu de la trousse à pharmacie de bébé nécessite donc une sélection attentive et une vérification régulière et périodique.

Lutter contre la fièvre

Une hausse de température ? La fièvre est courante chez les bébés. Pour y faire face, il est nécessaire de garder dans la trousse de secours des paracétamols sous forme de sirop. Sauf sur avis médical, les antipyrétiques tels que l’ibuprofène et l’aspirine sont à proscrire. Le dosage de ces médicaments dépend de l’âge de l’enfant. Un médecin doit être consulté avant leur utilisation.

Soulager ses gencives douloureuses

Des astuces simples existent pour apaiser les douleurs au niveau des gencives de bébé lors de l’apparition des dents. Il est pour cela conseillé de frotter leurs gencives avec les doigts bien propres imbibés de gel gingival. A la place des doigts, une brosse à dent pour bébé peut également être utilisée.

Les produits homéopathiques sont une solution alternative. De plus en plus de parents portent leur attention vers ces produits. Certains ont la capacité de soulager les symptômes douloureux de poussées dentaires. Le chamomilla vulgaris est idéal pour apaiser ces symptômes. Enfin, il ne faut pas oublier de câliner bébé pour le réconforter.

De quoi traiter les rhumes, les diarrhées et les vomissements.

Les enfants de moins de 2 ans ne sont pas à l’abri des rhumes fréquents qui peuvent les affecter jusqu’à 10 fois en une année. Les symptômes sont faciles à reconnaître : éternuements, secrétions nasales, nez bouché, toux sans compter la perte d’appétit.  Se prémunir des médicaments de secours est indiqué.

Les antibiotiques sont à proscrire, il est préférable d’opter pour le paracétamol pour faire disparaitre les symptômes. Les baumes respiratoires ou le spray nasal sont indiqués pour résoudre les soucis de nez bouché de bébé. En cas de persistance, il vaut mieux consulter un médecin.

Lors d’une diarrhée, bébé se déshydrate et perd des sels minéraux. La réhydratation est primordiale, voire vitale. Elle se fera uniquement avec du liquide riche en sucre et sels minéraux. Toute autre boisson quelconque est à exclure avant 18 mois. Des solutés de réhydratation orale sont indispensables dans la trousse à pharmacie bébé. Ceux-ci sont également indiqués en cas de vomissements.

Irritations des petites fesses de bébé. Essayer la pâte à l’eau

Les irritations proviennent des selles de bébé qui sont parfois acides. Par ailleurs, les couches retiennent les impuretés lorsqu’elles sont souillées. Lorsque les fesses du tout petit sont irritées, la meilleure solution est d’opter pour la pâte à l’eau. Celle-ci contient de l’acide phytique pour soulager la peau de bébé.

Les spécialistes recommandent cette crème à la propriété antiinflammatoire apaisante en application. Ce remède est tout indiqué dans la trousse à pharmacie bébé. Avant tout achat, il est important de demander conseil au pédiatre sur le meilleur produit à adopter.

Petit matériel pour prendre soin de bébé

Une trousse à pharmacie bébé bien équipée contient certains matériels essentiels. Ils doivent être adéquats et prêts à l’utilisation en cas d’incident. Un soin attentif et un entretien régulier leur seront donc portés. Il est important de distinguer cette trousse de la trousse à pharmacie maison non adaptée au nourrisson.

Ciseaux et thermomètre

Une paire de ciseaux est indispensable dans la trousse à pharmacie de bébé. Ils servent en général à prendre soin des ongles des petits enfants. Mais ils serviront aussi à tailler les pansements. Les types à bouts ronds ou avec des lames courbées sont recommandés, car ils offrent une certaine sécurité et un meilleur confort lors de leur manipulation.

Le thermomètre est également un incontournable dans la trousse à pharmacie. Les   parents pourront vérifier la température des tout petits en cas de doute. Les thermomètres rectaux, jadis tant redoutés, ont été jugés peu hygiéniques et dangereux. Des thermomètres plus maniables et plus sûrs comme ceux à infrarouge et électroniques les ont remplacés. Le modèle frontal et sans contact est le plus confortable pour bébé.   

Compresses douces et antiseptiques

La peau de bébé est très sensible et nécessite des produits doux pour éviter de favoriser les infections. Ainsi, en cas de plaie, les compresses douces sont recommandées pour le nettoyage. Les produits à base d’alcool sont à éviter absolument.

Les antiseptiques sont aussi d’une grande utilité en cas de petites blessures. Ceux qui conviennent aux bébés sont présentés dans de petits conditionnements et sans couleur. Pour leur application, les modèles en spray sont idéaux. A défaut, les compresses peuvent être utilisées, mais jamais du coton qui peut infecter la plaie.

Sérum physiologique et mouche-bébé

En cas d’encombrement nasal de bébé, le mouche-bébé demeure un outil essentiel à avoir dans sa trousse à pharmacie. Celui-ci s’utilise pour le soulager de ses sécrétions nasales, bébé étant encore incapable de se moucher seul.

Ce petit instrument permet également le nettoyage de la pollution et des agents pathogènes se trouvant dans le nez du bout de chou. Il est à réutiliser après lavage. Parmi les modèles existants, le mouche-bébé électrique est celui recommandé pour son hygiène, sa rapidité et sa praticité.

Même en disposant d’un mouche-bébé, il est important d’ajouter des sérums physiologiques dans la liste des essentiels à avoir dans la trousse du bébé. Cette solution permet en effet de laver d’abord les narines de bébé avant d’y introduire cet outil. Une fois les sécrétions nasales fluidifiées à l’aide du sérum, l’utilisation du mouche-bébé est facilitée.