Que devrions-nous manger en cas de hernie hiatale ?

Santé Douleur Que devrions-nous manger en cas de hernie hiatale ?

La hernie hiatale est un des problèmes digestifs qui concerne environ 15 % de ma population mondiale. Elle est caractérisée par des brûlures et des régurgitations fréquentes. Pour éviter ce genre de situation, il est nécessaire de faire attention à votre état de santé et à votre alimentation. Découvrez dans cet article la description d’une hernie hiatale, ses symptômes et les aliments recommandés pour le patient.

Ce qu’il faut savoir sur la hernie hiatale

La hernie hiatale est souvent confondue avec le reflux gastro-œsophagien. Toutefois, il s’agit de deux problèmes différents. La hernie hiatale désigne le passage d’une partie de l’estomac se retrouve à travers le diaphragme. Pour cela, elle traverse l’orifice œsophagien, le trou situé au milieu du diaphragme par lequel passe normalement l’œsophage.

Bien que ce phénomène semble compliqué, il est pourtant fréquent et touche en moyenne 15 % de la population mondiale. Il se produit lorsque le corps d’une personne manque d’éléments pour fixer l’estomac et le bas œsophage. Au lieu de conduire les aliments vers l’estomac, le hiatus s’élargit et peut laisser passer l’estomac. Plus rare, mais c’est aussi possible, l’estomac entier et d’autres organes dans l’abdomen peuvent traverser ce diaphragme.

Sachez qu’il y a deux principaux types de hernies hiatales :

La hernie par glissement

Il s’agit d’une remontée du sommet de l’estomac dans le thorax. Il peut être causé par une pression dans l’abdomen, d’un raccourcissement de l’œsophage, mais aussi d’une obésité. Ce type de hernie atteint environ 85 % des patients et entraîne un reflux gastro-œsophagien.

La hernie par roulement

Plus rare, la hernie paraœsophagienne est provoquée par un roulement d’une grande tubérosité de l’estomac par l’orifice du diaphragme. Dans ce cas, le bas œsophage et le cardia ne sont pas en mouvement. Cette hernie est causée par un traumatisme, un défaut congénital du hiatus ou un reflux gastro-œsophagien trop fréquent. Un amaigrissement et l’âge avancé peuvent être un facteur de risque de la hernie par roulement.

Comment savoir si on a une hernie hiatale ?

Savez-vous que la hernie hiatale est une des lésions les plus récurrentes concernant le tube digestif ? Toutefois, il faut comprendre que la hernie hiatale n’est pas une maladie, mais plutôt un mauvais positionnement d’un organe. Les causes de ce problème ne sont pas très claires, mais les symptômes sont plus faciles à déceler.

Le reflux gastro-œsophagien

Cette maladie digestive est caractérisée par une brûlure d’estomac, plus précisément derrière le sternum. Cette irritation est provoquée par la remontée du suc gastrique ou du contenu de l’estomac dans le conduit vers la bouche. Les remontées acides le long de l’œsophage ou reflux sont un des principaux symptômes de la hernie hiatale.

Les douleurs localisées

La hernie hiatale peut être signalée par une douleur fréquente lorsque vous avalez de la nourriture. Les douleurs dans le creux de l’estomac, un mauvais goût persistant dans la bouche ainsi que les maux de gorge récurrents peuvent également être considérés comme un symptôme de cette affection.

Les douleurs gastriques ou thoraciques telles que les crampes d’estomac sont surtout les signes d’une hernie hiatale par roulement. Si elles sont intenses, ces douleurs peuvent être causées par la mort de certains tissus. Il est essentiel d’intervenir rapidement pour éviter une hémorragie plus importante.

L’inconfort

Souvent, une personne sujette à une hernie hiatale ressent des ballonnements après avoir mangé. La sensation de pesanteur donne une impression d’avoir trop mangé, peu importe la quantité ingurgitée.

Il est aussi possible d’avoir une gêne respiratoire, avec ou sans effort physique ? Celui-ci est causé par une compression du poumon par l’estomac qui n’est pas à sa place.

Les saignements digestifs

Ceux-ci peuvent provoquer une anémie légère, mais aussi une extrême pâleur chez la personne. En plus de cela, le patient peut être victime d’une fatigue importante et de vomissement de sang.

La présence de thrombose veineuse aux jambes, d’ulcères ou de gastrites peut cacher une hernie hiatale chez le patient. Il est souvent recommandé de procéder à des examens lorsque ma personne est atteinte d’une de ces pathologies. Sans traitement, les petites douleurs peuvent entraîner des irritations graves dans l’œsophage. Ces derniers vont ensuite provoquer des ulcères qui nécessiteront alors un traitement plus important. En revanche, la hernie hiatale paraoesophagienne est normalement dépourvue de douleurs au niveau de l’estomac.

Quels sont les aliments à manger ?

Lorsque vous avez une hernie hiatale, il est indispensable de faire attention à votre nourriture quotidienne. En effet, certains aliments peuvent provoquer des irritations qui peuvent empirer la situation. Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, voici les aliments à privilégier dans votre assiette à partir de maintenant.

La volaille

Vous avez besoin de protéine ? Optez plutôt pour la volaille comme le poulet ou la dinde pour accompagner vos repas. Par contre, veillez à enlever la peau avant de le consommer. Cette dernière est très riche en matière grasse et en cholestérol et risque d’être néfaste pour une personne ayant une hernie hiatale.

Les poissons et fruits de mer

Le poisson vous apportera une importante quantité d’oméga 3 et 6, ainsi que de protéines. Elles contiennent les bonnes graisses dont votre corps a besoin et qui sont sans danger pour la hernie hiatale. Dans cette catégorie, vous pouvez aussi consommer des crevettes et autres fruits de mer. Ils contiennent du phosphore et du zinc qui sont importants pour le corps.

Des légumineuses

Un patient ayant une hernie hiatale est conseillé de consommer des légumineuses peu fermentescibles comme le tofu. Ils sont source de protéines végétales et sont tolérés par un système digestif sensible. Toutefois, il est essentiel de manger des légumineuses avec modération.

Des légumes

Les légumes verts ou à feuilles vertes sont plus recommandés si vous avez une hernie hiatale. Optez pour l’artichaut, la laitue et le céleri. Vous pouvez les consommer à tous vos repas avec des carottes, des courgettes ainsi que des betteraves et des radis. Ces légumes sont peu fermentés et sont riches en fibres alimentaires.

Les fruits

Lorsque vous êtes sujet à une hernie hiatale, préférez les aliments riches en fibres alimentaires dans votre régime. Ces derniers sont faciles à digérer et vous éviteront les ballonnements ou les constipations. Les fruits frais sont nombreux à avoir cette caractéristique, à condition qu’ils ne soient pas en jus. La papaye et la banane sont en première liste de ces recommandations. Mais vous pouvez aussi consommer des fraises ou des abricots. Par contre, évitez les agrumes et tous autres fruits acides comme la pomme ou l’ananas.

Les produits laitiers

Tous les produits laitiers ne sont pas conseillés à une personne ayant une hernie hiatale. Privilégiez le yaourt écrémé qui est moins gras, à hauteur de 1 % seulement. Vous pouvez également consommer du fromage maigre avec 20 % de matières grasses et beaucoup de calcium. Optez donc pour les fromages frais, les fromages de chèvre si vous appréciez ce type d’aliment.

Quels sont les aliments à retirer du régime alimentaire

Avec une hernie hiatale, votre nourriture doit ainsi être facile à avaler et à digérer pour garantir votre bonne santé. Vous devez limiter les aliments irritants pour ne pas attaquer la muqueuse œsophagienne.

  • La viande rouge
  • Les charcuteries
  • Les boissons gazeuses
  • Les épices
  • Le café
  • Le thé
  • L’alcool
  • Le tabac
  • Les vinaigrettes
  • Les céréales
  • Les pâtisseries
  • Le chocolat
  • Les tomates
  • La menthe…

Il est recommandé de perdre du poids si vous êtes sujet à une surcharge pondérale. Afin d’éviter des problèmes d’estomac, il est recommandé de fractionner vos repas. Au lieu de manger 3 repas par jour, prenez 5 à 6 petits plats légers par jour.