Pourquoi vous dormez mal ?

0
73

Dans nos sociétés modernes, nous sommes aujourd’hui nombreux à éprouver des difficultés à l’endormissement. Nous sommes aussi beaucoup à nous réveiller fatigués, comme si la nuit passée, même avec 8 ou 9 heures de sommeil, n’avait pas été réparatrice. Parfois, on se demande pendant des années pourquoi nos nuits ne nous permettent pas de reprendre les forces dont nous avons besoin. Il faut alors chercher les causes et prendre quelques précautions pour retrouver un meilleur sommeil.

L’apnée du sommeil qui donne une sensation de fatigue

Une cause probable, mais peu diagnostiquée, du fait de dormir mal est l’apnée du sommeil. Encore connue sous la dénomination de syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS), cette cause du mauvais sommeil est caractérisée par la survenue fréquente de moments de rupture ou d’interruption, voire de réduction, de la respiration au cours du sommeil. Il s’agit d’une situation assez particulière où vous cessez de respirer pendant près de 10 à 30 secondes. Ces pauses ou ces apnées peuvent survenir à plus de 5 répétitions par heure de sommeil.

Au final, durant une nuit d’environ 7 à 8 heures, près d’une centaine d’apnées peuvent facilement se produire et vous empêcher d’avoir un sommeil paisible et réparateur. Des avis s’accordent pour dire que ces apnées sont essentiellement dues à une forme d’obstruction des conduits respiratoires chez les personnes qui en sont victimes. Chaque fois que les apnées se produisent, un manque d’oxygène, les ressentis et le cerveau de la personne concernée signalent le déclic. Conséquence, la victime va connaître des micro-réveils à répétition dans la nuit. Les symptômes de l’apnée du sommeil sont entre autres les ronflements nocturnes et la somnolence diurne.

Évitez les écrans et de vous coucher tard le soir

Il est aujourd’hui très difficile d’éviter les écrans. Nous travaillons sur des ordinateurs, nous discutions sur nos smartphones et nous regardons la télévision. Souvent accaparés par la technologie, nous restons éveillés très tard. Non seulement les rayonnements bleus des écrans empêchent la mélatonine (hormone du sommeil) d’être secrétée normalement, mais ils nous prennent du temps précieux. C’est ainsi très facile de se laisser happer par les réseaux ou des discussions sans voir l’heure passer et finir par se coucher beaucoup trop tard.

apnée du sommeil

Or, s’endormir tard empêche de bien dormir. Le corps est fait pour avoir une routine de sommeil. Essayez de vous coucher tous les soirs à la même heure et d’éteindre les écrans entre 1 et 2 heures avant de vous endormir. Préférez un livre, loin des agressions lumineuses. Il est également déconseillé de lire ou d’être sur son téléphone dans ses draps. Votre corps doit apprendre que votre lit est seulement réservé au sommeil. Si vous pratiquez d’autres activités pour enchaîner avec le sommeil, l’endormissement sera rendu plus difficile. Essayer de lire dans une autre pièce ou sur une chaise, pour venir vous glisser dans vos draps uniquement lorsque vous êtes prêt à dormir. En prenant cette habitude, vous constaterez que vous vous endormirez plus vite et que vos nuits seront beaucoup plus réparatrices.

N’allez pas dormir en étant contrarié

Le plus souvent, en raison des difficultés de la vie de situation diverses, le fond de nos pensées ou nos préoccupations les plus lourdes ont tendance à refaire surface dès que nous sommes dans notre lit prêt à dormir. En effet, en journée, il est plus facile de ne pas trop y penser, car les occupations du jour prennent le dessus.

Quand vous vous retrouvez dans votre lit, il devient presque impossible de vous en défaire. Il s’agit d’un moment où vous vous retrouvez face à vous-même et où les divers points de contrariété que vous aviez pu enfouir dans votre tête s’installent. À partir de cet instant, il devient très compliqué de réussir à faire le vide et de trouver le sommeil. Le lendemain, le jour se lève, mais vous n’avez hélas pas eu le temps de profiter d’un sommeil reposant.

Par ailleurs, beaucoup de personnes pensent qu’ils dorment mal parce qu’ils ont un cycle de sommeil totalement modifié. En d’autres termes, lorsque vous enchaînez plusieurs nuits à faire autre chose qu’à dormir, il est très probable que votre organisme prenne ce pli. Ce dernier aura tendance à plus s’endormir ou se reposer en journée quand vous tenterez de récupérer le sommeil manqué de la nuit précédente. Ce rythme peut devenir très vite votre routine et vous empêcher d’être totalement requinqué au lever du jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici