Pose d’implants dentaires : comment concrétiser votre projet ?

0
72

Après un traumatisme ou l’enlèvement d’une ou plusieurs dents, la pose d’un implant dentaire peut se révéler nécessaire. Vous avez planifié la réalisation de cette opération, mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici comment faire pour concrétiser votre projet d’implant dentaire !

Profitez du tourisme dentaire en Hongrie

Apparu il y a plus d’une trentaine d’années, le tourisme dentaire en Hongrie est une option très avantageuse pour concrétiser son projet d’implant dentaire. Il consiste à passer un séjour dans le pays, au cours duquel des dentistes spécialisés en implantologie, endodontie, esthétique dentaire et parodontologie vous prennent en charge. Pour en savoir plus sur le tourisme dentaire en Hongrie, visitez ce site qui vous renseigne aussi sur toutes les étapes à franchir. L’avantage principal de ce choix réside dans son aspect économique.

En effet, l’implant dentaire en France est un acte qui peut se révéler extrêmement coûteux. En allant le faire en Hongrie, vous pourrez accéder à des tarifs plus avantageux malgré l’utilisation des mêmes équipements professionnels. À cet avantage financier s’ajoutent beaucoup d’autres bénéfices comme :

  • la garantie d’avoir accès à une clinique réputée,
  • la prise en charge par des spécialistes expérimentés de renoms,
  • le remboursement des soins subis à l’étranger,
  • le coût réduit du voyage grâce aux vols low cost en Europe,
  • la visite touristique de la ville de Budapest.

Choisir le tourisme dentaire vous permet aussi de bénéficier d’une prise en charge rapide et d’un suivi après vos soins durant tout votre séjour. Néanmoins, avant de subir votre intervention, vous pouvez vous-même planifier les étapes essentielles.

tourisme dentaire en Hongrie implant

Vérifiez votre capacité à effectuer un implant dentaire

Avant de penser à la concrétisation de votre projet d’implant dentaire, vous devez en discuter avec votre dentiste. Celui-ci vous dira s’il s’agit d’une option idéale pour vous et vous informera sur les risques possibles. Vous devez aussi faire des examens pour vérifier si votre santé ou l’état de votre mâchoire permet une telle intervention.

La radio panoramique, aussi appelée orthopantomogramme, est l’examen radiologique minimum à transmettre au dentiste à l’étranger afin qu’il prenne connaissance de la situation bucco-dentaire. Le cone beam est un examen complémentaire apportant au dentiste une vision en trois dimensions des mâchoires et obstacles anatomiques majeurs comme le sinus maxillaire et le nerf mandibulaire. À cela, il ne faut pas oublier la consultation au fauteuil pour planifier avec précision la pose d’implant dentaire.

Un questionnaire médical permet au praticien de connaître l’état de santé du patient. Si nécessaire, il pourra demander par exemple des analyses sanguines. En outre, le médecin spécialiste comme un diabétologue ou cardiologue peut aussi lui apporter un avis médical sur l’aptitude du patient à effectuer une intervention de chirurgie dentaire. Les contre-indications sont rares, mais elles existent, il faut donc prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter les risques. Le suivi post-opératoire est aussi essentiel pour éviter les complications.

Préparez-vous à l’intervention

Après votre prise de décision, vous devez maintenir une bonne hygiène buccodentaire afin de faciliter l’opération. Il s’agit alors de suivre les conseils de votre dentiste et d’envisager des visites chaque semestre. Cela permettra aussi de déterminer le nombre et le type d’implant nécessaire pour vous. Vous pourrez alors envisager le coût de l’opération et discuter avec votre assureur sur les possibilités de remboursement.

De plus en plus de mutuelles proposent un forfait concernant l’implantologie dentaire. La prise en charge par la complémentaire santé est variable en fonction du nombre d’implants et du montant remboursé. Cette participation aux frais est parfois plafonnée pour chaque année civile. Il est donc possible de faire une partie du traitement une année et le reste l’année suivante pour bénéficier deux fois du forfait. En revanche, si vous n’avez pas de mutuelle, vous n’obtiendrez pas de remboursements supérieurs au total des cotisations annuelles en souscrivant un contrat.

Choisissez un type d’implant et définissez un plan de traitement

Il est important de choisir avec le spécialiste le type d’implant qui vous convient en fonction de votre santé. En réalité, vous aurez le choix entre un implant intra-osseux (forme la plus connue) et un implant métallique dans la gencive au-dessus de la mâchoire. Cette deuxième possibilité est peu connue et n’est envisageable qu’en cas de faible densité osseuse ou manque de hauteur de la mâchoire pour la première possibilité.

Pour que l’implant dentaire se déroule sans accrocs, l’équipe de spécialistes mettra en place un plan de traitement qui tiendra compte de vos antécédents et du type d’implant à réaliser. Cela leur permettra d’établir un emploi du temps auquel vous vous conformerez avant et après l’opération. De plus, étant donné que vous serez mis sous anesthésie durant les interventions, vous pouvez vous renseigner sur les particularités des produits qui seront utilisés sur vous. Vous pourrez alors envisager de prendre des congés pour ne pas en ressentir les effets.

Concernant la marque des implants, les stomatologues travaillent souvent avec plusieurs entreprises, soit pour faire face à tous types de situations anatomiques, soit pour une question de budget. Par le passé, il y a une trentaine d’années, les plus grandes marques telles que Nobel Biocare et Straumann dominaient le marché.

Depuis une vingtaine d’années, de nombreuses nouvelles marques sont apparues sur le marché. Au début, elle ont été critiquées, mais par la suite elles ont acquis tous les progrès dans ce domaine pour arriver à des niveaux de fiabilité proches des plus réputées. À tel point qu’elles ont pris une grande partie des parts de marché, obligeant les leaders à se repositionner. C’est ainsi que Nobel Biocare a racheté Alpha-Bio et Dentsply, société américaine parmi les leaders a racheté Sirona et Ankylos.

Nous pourrions citer d’autres exemples avec les investissements ou prise de capital dans de nouvelles sociétés comme Straumann avec Neodent ou Dentsply (encore) avec DIO, une marque d’implant Sud-Coréenne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici