Porter une attelle : que faut-il savoir ?

0
92
Porter une attelle : que faut-il savoir ?
Source : shutterstock.com

Dans quel cas porter une attelle et comment bien l’utiliser ? Attelle en plastique, attelle gonflable, attelle de Boppe pour le genou, minerve… Il existe autant d’attelles que de partie du corps à immobiliser ! Pour tout savoir sur les attelles et leur utilisation, suivez le guide !

Qu’est-ce qu’une attelle ?

Une attelle est un appareil rigide et très résistant spécialement conçu pour immobiliser et contenir un membre suite à une entorse, une fracture ou un traumatisme.

Il existe différents types d’attelles en fonction du membre blessé. Elles peuvent être en plastique, en aluminium, en néoprène, etc., et leurs tailles varient également selon l’âge de la victime.

Qu’est-ce qu’une attelle ?
Source : shutterstock.com

1/ Des attelles d’immobilisation d’urgence qui sont utilisées par les services de secours (SAMU, pompiers, secouristes, sauveteurs…) :

  • Des attelles gonflables qui s’adaptent à la morphologie de la personne blessée. Conçues en plastique lavable, c’est la pression de l’air qui assure leur rigidité. Elles ont l’avantage supplémentaire de pouvoir être portées même pour une radiographie.
  • Des attelles à dépression (coquilles) pour l’immobilisation du dos, du bassin ou des membres. Elles contiennent des billes de polystyrènes qui permettent de mouler le membre blessé une fois le vide d’air par dépression effectué.
  • Des attelles préformées modelables qui ressemblent à des gouttières coudées faites de lames d’aluminium déformables.
  • Des attelles de traction qui immobilisent la jambe en cas de fracture du fémur.
  • Des attelles cervico-thoraciques pour immobiliser la colonne vertébrale et faciliter l’extraction de la victime.

Ces attelles servent au transfert des victimes vers un centre de soins et sont donc des équipements de secours fiable et sécurisé.

2/ Des attelles sur mesure qui s’adaptent à chaque patient. Elles sont fabriquées sur commande par des professionnels (prothésiste, kinésithérapeute, orthopédiste…) et sont généralement en résine ou en plâtre.

3/ Des attelles articulées qui permettent de maintenir l’immobilisation du membre, même dans différentes positions. Par exemple :

  • L’attelle de Boppe pour les genoux.
  • L’attelle de cheville pour les entorses.
  • Le collier cervical ou la minerve en cas de torticolis.
  • L’attelle dentaire pour immobiliser les dents.

Pourquoi en porter une ?

Porter une attelle va permettre l’immobilisation totale et temporaire d’un membre suite à un accident, une fracture, des traumatismes articulaires, ligamentaires ou musculaires (entorse, tendinite, luxation, déchirure, lésion des ligaments…).

Bien qu’il existe une différence entre une entorse et une fracture, les deux blessures nécessitent une immobilisation totale du membre blessé (bras, jambe, cheville, poignet, coude…).

Ainsi l’attelle va éviter l’aggravation de la lésion, faciliter la cicatrisation des tissus et soulager la douleur de l’inflammation.

Parfois, l’attelle peut se porter en prévention pour soulager une articulation trop sollicitée, dans le domaine sportif notamment. Mais aussi en cas de rhumatisme (arthrose) pour que l’articulation se repose, en cas de flexum pour gagner en mobilité articulaire ou post-opératoire suite à une intervention chirurgicale.

Pourquoi en porter une ?
Source : shutterstock.com

Comment bien l’utiliser ?

L’avantage des attelles (en dehors des plâtres) est qu’elles sont faciles d’utilisation grâce à leur système de sangles ou de fixations velcro.

Toutefois, pour une bonne utilisation des attelles, voici quelques recommandations :

  • Éviter de trop serrer l’attelle pour permettre la bonne circulation du sang et surélever votre membre immobilisé.
  • Garder son attelle bien sèche pour éviter tout risque de macération et hydrater votre peau le soir si vous avez des démangeaisons.
  • Ne pas conduire son véhicule, c’est non seulement interdit, mais vous ne serez pas couvert par votre assurance en cas d’accident.
  • Malgré le port de l’attelle, il est recommandé de continuer à pratiquer une activité physique pour éviter une perte de souplesse et de force des muscles et des articulations.

Quand puis-je l’enlever ?

Bien que l’attelle soit un appareil orthopédique rigide, elle qui permet néanmoins une plus grande liberté qu’un plâtre. En effet, l’attelle, en plus d’être plus légère, peut s’ôter la nuit ou pour la douche.

Quant à savoir quand l’enlever définitivement, chaque blessure, en fonction de sa gravité, nécessite un temps de réparation et de récupération propre. Si votre médecin traitant, votre kinésithérapeute, le chirurgien… vous ont prescrit une attelle, vous devez suivre scrupuleusement la durée du port.

La reprise des activités après une foulure, une fracture ou encore une entorse va aussi dépendre du bon suivi du traitement (anti-inflammatoires par exemple) donné par votre médecin, mais aussi de la rééducation.

Donc, pour enlever au plus vite votre attelle et éviter les récidives, suivez bien les consignes des spécialistes médicaux !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici