Oncologie : 3 soins de support en soutien aux malades

0
95

Encore appelée cancérologie, l’oncologie est une spécialité médicale qui étudie, diagnostique et traite les cancers. Grâce aux constantes avancées sur le sujet, il est aujourd’hui possible de s’opposer à l’évolution d’un cancer en suivant des séances de radiothérapie ou de chimiothérapie par exemple. Toutefois, ces traitements ne sont pas dépourvus de risques puisqu’ils ont des effets secondaires qui affectent considérablement la qualité de vie. Les soins de support sont alors d’une grande aide puisqu’ils répondent aux besoins qui surviennent à cause de la maladie. Ils prennent notamment en compte la douleur, la fatigue, les divers troubles et les difficultés sociales.

Oncologie : la prise en charge et le traitement de la douleur

Il s’agit de l’un des soins de support les plus importants, car la majeure partie des personnes qui suivent un traitement oncologique ressentent des douleurs à un moment donné. Ces douleurs pourront être de nature :

  • psychogène pour une douleur d’origine psychologique ;
  • neuropathique si douleur est consécutive à une lésion nerveuse ;
  • nociceptive dans le cas où il s’agira d’une réponse à une agression contre l’organisme ;
  • idiopathique lorsqu’on aura du mal à expliquer de façon précise les causes de la douleur.

Vous pourrez vous rendre par exemple sur Cancer-infos-services.com afin d’avoir de plus amples détails sur la douleur et sur les soins de support qui la soulagent. L’intensité de ces douleurs dépendra de nombreux paramètres, mais surtout de leur type. On dira par exemple d’une douleur qu’elle est aiguë lorsqu’elle aura une cause bien précise. C’est le genre de douleur qui disparait au bout de quelques jours ou de quelques semaines suivant la manière dont sa cause est traitée.

Toutefois, lorsque la douleur aiguë s’éternise, elle a de grandes chances de devenir permanente ; on parle alors de douleur chronique. Celle-ci persiste même si sa cause est déjà traitée. C’est une souffrance envahissante qui peut détruire autant moralement que physiquement. De ce fait, elle augmente et diminue, apparait et disparait sans que l’on comprenne exactement pourquoi.

Ces différentes douleurs trouvent leur source soit dans la tumeur en elle-même, soit dans les traitements médicaux effectués. On les soulage donc en se servant de médicaments qui viennent agir directement sur la douleur, de traitements pour le cancer ou alors de techniques non médicales qui complètent l’action du médicament en agissant sur le bien-être physique et moral du patient. Parmi ces soins de support contre la douleur, on peut citer la naturopathie, la réflexologie, la kinésithérapie ou encore la sophrologie.

oncologie soins de support

La prise en charge psychologique lors d’un traitement contre le cancer

À court ou long terme, le pronostic vital est souvent engagé et les traitements pour s’en défaire sont pour le moins pénibles. C’est précisément la raison pour laquelle le patient cancéreux a impérativement besoin d’être accompagné psychologiquement et cette prise en charge doit être le fruit d’un travail d’équipe qui sera mené tout le long de la maladie.

Les services spécialisés dans la prise en charge de patients souffrant de cancer disposent aujourd’hui de psychologues spécialisés en cancérologie. Ces derniers sont là pour aider le patient à vivre au quotidien avec sa maladie. Ils l’aident à faire face aux angoisses, aux perturbations familiales et à supporter les rapports difficiles avec ses proches. Cela étant dit, la prise en charge ne se limite pas à un accompagnement psychologique délivré par des professionnels.

Les groupes de soutien et de parole peuvent également être d’une très grande aide. Vous y retrouverez des personnes qui ont vécu ou qui vivent encore les complications de cette maladie et qui viennent partager leurs expériences, leurs inquiétudes, leurs doutes et toutes ces émotions qu’ils gardent au fond d’eux. Ce type d’activité est donc très bénéfique, car le message que vous y recevez est que vous n’êtes pas le seul à vivre cette situation et que si certains ont pu surmonter ce mal, vous pouvez très bien y arriver, vous aussi.

Les malades peuvent aussi prendre part à des disciplines appelées socio-coiffure ou socio-esthétique ; des activités qui sont encadrées par des professionnels qui sont là pour aider les patients à retrouver leur estime de soi afin qu’ils se sentent mieux dans leur peau.

La prise en charge diététique et nutritionnelle des patients

Dans la majorité des cas, la maladie et son traitement créent une augmentation des besoins en protéines et en énergie chez le patient. Parallèlement, l’un des effets secondaires les plus fréquents est une modification de la perception des goûts accompagnée d’une grande perte d’appétit. Le patient qui a des besoins exceptionnellement élevés en calorie se retrouve alors à en ingérer des quantités anormalement basses pour une personne saine.

Il est alors nécessaire que le médecin se fasse accompagner par un diététicien afin d’évaluer l’état nutritionnel de son patient et de lui proposer le régime alimentaire le plus indiqué. Même en cas de perte d’appétit, il faudra impérativement maintenir les trois repas journaliers et multiplier les collations.

Le régime nutritionnel suivi pourrait quand même se montrer inefficace et on constaterait alors une perte de poids significative chez le patient. Il reviendra donc au médecin de prescrire les compléments alimentaires oraux adéquats afin d’enrichir l’alimentation en protéines, en énergie, en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici