Mutuelle dentaire : de quoi est-on remboursé ?

Assurance et Mutuelle SantéMutuelle dentaire : de quoi est-on remboursé ?

En France, souscrire à une mutuelle – que l’on assimile parfois à une complémentaire santé ou à une assurance santé – permet de couvrir des dépenses de santé qui ne sont pas prises en charge par l’Assurance Maladie. Avoir une mutuelle est d’ailleurs obligatoire pour les salariés et fortement recommandé pour les travailleurs indépendants. Vous le savez sans doute, le système français est protecteur en matière de santé : la Sécurité sociale prend en charge une partie importante des dépenses liées à la santé, comme les hospitalisations par exemple. Cependant, certains postes de dépenses restent particulièrement mal couverts : c’est le cas des dépenses liées aux yeux (lunettes, lentilles) et aux soins dentaires. Or, prendre soin de ses dents est important. Parlons donc des « mutuelles dentaires » !  

C’est quoi une mutuelle dentaire ?

Le terme de « mutuelle dentaire » peut induire en erreur. En fait, on parle de mutuelle dentaire pour désigner une mutuelle santé qui rembourse bien les soins dentaires. 

Commençons par faire le point : une mutuelle santé, ou complémentaire santé, ou assurance santé, est destinée à compléter le remboursement des frais de santé que vous avez engagé. L’Assurance Maladie en prend en charge une partie (le plus souvent), votre mutuelle ou votre assurance santé peut compléter cette prise en charge. Pour être couvert et bénéficier de ce remboursement, vous devez souscrire un contrat auprès d’une mutuelle (comme Avenir mutuelle par exemple) ou à une assurance santé. Sachez que le fonctionnement est un peu différent entre mutuelle et assurance, l’assurance pouvant adapter ses tarifs à votre état de santé. 

Un contrat de mutuelle santé comporte des garanties : ce sont les postes de dépenses de santé qui seront couverts par votre souscription, si vous respectez les conditions détaillées dans le contrat. Ainsi, ce qu’on nomme « mutuelle dentaire » c’est finalement la prise en charge des soins liés aux dents dans votre mutuelle santé. 

Que prend-elle en charge ?

Commençons par comprendre le fonctionnement d’un contrat santé mutuelle. Une mutuelle couvre différentes sortes de dépense, comme l’Assurance Maladie : les hospitalisations, les consultations avec un médecin spécialiste, les dépenses optiques, dentaires, les radios, et même la chirurgie esthétique pour certaines mutuelles. On parle de différents postes de santé. 

Or, tout le monde n’a pas les mêmes dépenses de santé, et donc pas non plus les mêmes besoins de remboursements. Par exemple, si vous n’avez pas besoin de porter des lunettes, cela ne sert à rien d’avoir un contrat qui rembourse bien l’achat de lunettes (le poste ophtalmologie). C’est pour cela que les organismes de mutuelle proposent des contrats très personnalisés, à la fois sur la nature des dépenses prises en charge mais aussi sur le montant de la prise en charge (les taux de remboursement). On vous conseille donc de faire un devis, en renseignant vos dépenses de santé classiques, les besoins de vos enfants s’ils sont rattachés à votre contrat, etc. pour avoir la formule qui couvre au mieux vos dépenses de santé réelles. 

 Ici, on s’intéresse aux dépenses dentaires. Une mutuelle dentaire peut compléter le remboursement de ce que la Sécurité sociale appelle « soins dentaires » : le détartrage, le traitement d’une carie, la dévitalisation d’une dent… toutes les opérations de soin que l’assurance maladie rembourse sur la base de 70% du tarif de base qu’elle fixe. Par contre, l’orthodontie, les implants dentaires, le blanchiment des dents, toute opération qui relève de l’esthétique, ne sera pas pris en charge par la Sécurité sociale. C’est ici que la mutuelle dentaire intervient, et peut couvrir tout ou partie de ces dépenses onéreuses : pensez, par exemple, à prendre une mutuelle dentaire sans plafond si vous avez des dépenses dentaires élevées. 

Quand faut-il prendre une mutuelle dentaire ?

En France, avoir une complémentaire santé est quasiment obligatoire : c’est le cas pour tous les salariés. Si vous ne l’êtes pas, on vous conseille quand même d’avoir une mutuelle parce qu’il est dangereux pour votre santé de renoncer à des soins en raison de leur coût, et que la mutuelle vous aidera à les payer. 

Vous pouvez être couvert par la mutuelle de votre entreprise, par celle de votre conjoint, ou choisir vous-même votre contrat. Dans tous les cas, il faut miser sur une « mutuelle dentaire », c’est-à-dire une complémentaire santé qui offre de bons remboursements des dépenses de dentiste ou d’orthodontiste, dès que les dents sont un poste de dépenses régulières. Vos enfants étant couverts par votre mutuelle, s’ils sont amenés à porter des appareils dentaires, il vaut mieux payer une mensualité un petit peu plus chère pour avoir une mutuelle qui couvre bien. En effet, l’orthodontie, les soins pour leur donner un joli sourire, sont très onéreux. Il en va de même si vous fumez ou que vous n’avez pas pris grand soin de vos dents : si vous devez avoir recours à un blanchiment, mieux vaut être bien couvert. Évidemment, au-delà de souscrire à une mutuelle dentaire qui rembourse bien vos dépenses, il faut penser à bien se laver les dents quotidiennement.