Malabsorption intestinale : traitez-la !

SantéMalabsorption intestinale : traitez-la !

Le syndrome de malabsorption intestinale est observé dans de multiples affections où les nutriments contenus dans les aliments ne sont pas absorbés de manière correcte par l’intestin grêle. Voici toutes nos explications.

En quoi consiste la malabsorption intestinale ?

Il s’agit d’un trouble de l’absorption intestinale des nutriments comme les glucides, les lipides et/ou les protéines. La malabsorption intestinale peut avoir plusieurs causes, notamment l’atteinte de la paroi de l’intestin grêle, un obstacle présent dans l’abdomen, une pullulation des microbes, ou encore un déficit en certaines enzymes utiles à l’absorption. Il se peut aussi que la malabsorption intestinale soit causée par des infections, des troubles ou encore des interventions chirurgicales. Pour déterminer précisément sa cause, il est nécessaire de procéder à un certain nombre d’examens médicaux et de vous appuyer par exemple sur l’expertise Stelior, spécialiste dans le domaine des intolérances alimentaires.

Les symptômes de malabsorption intestinale varient selon les patients, mais en général, cette affection provoque une diarrhée, une perte de poids, des selles particulièrement malodorantes et volumineuses. Ces symptômes typiques peuvent conduire à un diagnostic, lequel peut être complété par une analyse des selles ou, dans certains cas, par une biopsie de la muqueuse de l’intestin grêle.

Le traitement de la malabsorption intestinale dépend de la cause de l’affection. Elle peut avoir comme origine des troubles endommageant la muqueuse de l’intestin grêle, une ablation chirurgicale d’un long segment d’intestin ou encore des troubles perturbant la circulation de la lymphe provenant des intestins.

La muqueuse normale est constituée par les villosités qui sont des petites proéminences formant une immense surface absorbante. Cette dernière peut être endommagée par des infections parasitaires, bactériennes ou virales, ou encore par certaines pathologies telles que la maladie cœliaque et la maladie de Crohn. La réduction de l’absorption intestinale peut également être causée par des troubles de la circulation de la lymphe des intestins vers la circulation sanguine. Demandez conseil à votre médecin.

malabsorption intestinale intolérances alimentaires

Consultez un médecin spécialiste de la nutrition et des intolérances alimentaires

Faute de traitement, la malabsorption intestinale peut avoir des conséquences graves, notamment l’inflammation de l’intestin grêle, l’infection par un germe tel que le bacille de Koch qui peut causer la tuberculose. Cette affection peut aussi causer une infection parasitaire, une atrophie de la muqueuse intestinale, une tumeur ou encore une pancréatite chronique.

Pour diagnostiquer ou traiter la malabsorption intestinale, il est nécessaire de passer par une évaluation des antécédents médicaux et des symptômes par un médecin nutritionniste. Ce dernier va donc procéder à une batterie d’examens tels que des analyses de sang et des selles ou encore une biopsie et des examens d’imagerie. Il faut savoir qu’il est plus difficile de diagnostiquer et d’identifier la malabsorption intestinale chez les personnes âgées et les enfants. Ces derniers doivent en conséquence faire des analyses pour mesurer les graisses dans les selles, un examen visuel ou encore des analyses de sang plus poussées.

Les analyses de selles mesurant directement la quantité de graisses dans les échantillons de selles recueillis sur trois jours sont les plus fiables afin d’établir le diagnostic de malabsorption intestinale. Avec plus de sept grammes de graisses dans les selles quotidiennes, le diagnostic peut être établi. Le médecin peut ensuite orienter le patient vers d’autres types d’examens. Ces derniers sont effectués par simple observation à l’œil nu ou en laboratoire, par microscope. Si des fragments d’aliments non digérés sont observés, c’est le signe d’un passage trop rapide dans l’intestin.

Des analyses de sang et d’autres analyses en laboratoire peuvent aussi établir la malabsorption de nutriments spécifiques tels que le lactose ou la vitamine B12. Ces examens sont tous effectués pour confirmer le diagnostic de malabsorption. Par la suite, il peut être nécessaire de réaliser encore d’autres examens afin de déterminer la cause. Le patient doit alors effectuer une biopsie, des examens d’imagerie ou encore des tests de la fonction pancréatique.

La biopsie peut notamment être utile dans le but de détecter les anomalies de la muqueuse de l’intestin grêle. Il faut procéder à un prélèvement par un endoscope introduit dans la bouche jusqu’à l’intestin grêle. Le spécialiste peut également conseiller des examens d’imagerie comme une tomodensitométrie, des radiographies au baryum ou encore une capsule vidéo-endoscopique.

S’il est établi que la malabsorption est causée par l’insuffisance de production d’enzymes par le pancréas, le médecin peut aussi orienter le patient vers des tests de la fonction pancréatique. Il faut néanmoins préciser que certains tests sont particulièrement invasifs et complexes. Pour contourner cette pénibilité, il est possible de se tourner vers d’autres tests diagnostiques comme les analyses de sang ou les tests d’haleine.

Maude Tessier
Conseillère en phytothérapie depuis 15 ans, Maude est spécialiste dans tout ce qui est lié aux plantes médicinales.