Santé Mal de dos : la ceinture lombaire est-elle une solution ?

Mal de dos : la ceinture lombaire est-elle une solution ?

« J’en ai plein le dos ! ». C’est parfois si vrai que la tension nerveuse accumulée peut provoquer des blocages au niveau des lombaires. Il est possible également que notre colonne vertébrale soit impactée par de mauvaises habitudes posturales prises jour après jour. Un choc, une chute lors d’une activité sportive, et la douleur ne nous quitte pas pendant des jours voire des semaines. Lorsque nous avons mal au dos, nous avons tendance à limiter notre activité. La souffrance nous rappelle à l’ordre, or le médecin nous encourage, en l’absence de fractures ou de lésions invalidantes, à éviter l’immobilité. Le fait de porter une ceinture lombaire peut-il préserver notre mobilité ?

La ceinture lombaire : un effet décontractant et un soutien provisoire

La ceinture lombaire est une orthèse prescrite sur ordonnance pour une durée et dans un cadre définis afin de soulager ou maintenir le bas de la colonne vertébrale lors de trajets, ports de charge, stations debout ou assises prolongées… Ce type d’appareillage est proposé par exemple parmi les dispositifs médicaux de maintien Thuasne. La ceinture lombaire soutient le rachis durant la journée. Elle agit également comme un rappel postural en imposant des contraintes mécaniques aux mouvements du corps. La ceinture lombaire protège le dos et réduit la douleur en le maintenant au chaud ou en ayant un effet massant pour les modèles avec picots intégrés.

Prévention du mal de dos et hygiène de vie : les bons gestes

Le port prolongé et répété de la ceinture lombaire doit cependant être évité. Son abandon progressif empêchera la fonte des muscles dorsaux, source possible d’autres pathologies ultérieures. Pour prévenir les risques de récidive et de chronicité du mal de dos, il faut revoir les gestes du quotidien et adopter les bonnes postures : répartir les charges de chaque côté du corps, plier les genoux quand on soulève un poids, ne pas s’asseoir les jambes croisées, avoir une bonne assise à hauteur au bureau…

Les bienfaits du sport

Il faut absolument éviter les tassements, les torsions et les pressions générés par des activités comme le tennis, le golf, la course à pied, l’équitation. Il existe au contraire des sports à privilégier pour soulager ses douleurs lombaires : la natation, le vélo, le tai-chi, le QI gong, le stretching, par exemple, ne sont pas traumatisants. Sans oublier la marche, accessible à tous et à tout âge. De plus, ces sports sont aussi bons pour le corps que pour l’esprit. Enfin, le bon sens veut que l’on prenne le temps de s’échauffer avant l’effort et que l’on s’arrête dès que la douleur réapparaît.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici