Les maladies endémiques en Ouganda : comment se protéger ?

0
23
Les maladies endémiques en Ouganda : comment se protéger ?

Avec ses paysages plus époustouflants les uns que les autres et sa faune particulièrement riche, l’Ouganda constitue une excellente destination touristique. Il convient néanmoins de bien se renseigner et de prendre des précautions avant de s’y rendre, car voyager dans ce pays implique des risques sanitaires. Découvrez ci-après des conseils pour vous protéger contre les maladies endémiques en Ouganda.

Contexte sanitaire de l’Ouganda

L’Ouganda n’est pas encore une destination de voyage très populaire. Pourtant, ce pays a un énorme potentiel touristique. Il possède notamment des paysages aussi variés que splendides. Il abrite par ailleurs une multitude d’espèces animales. Vous pourrez par exemple observer des gorilles des montagnes, des chimpanzés, des lions, des éléphants, des girafes, des rhinocéros blancs ou encore des hippopotames lors d’un voyage sur mesure en Ouganda. Pour y séjourner dans les meilleures conditions possibles, il est indispensable de disposer de plusieurs informations sur ce pays.

Géographie et climat

L’Ouganda est un petit pays de 242 000 km2 idéalement situé en Afrique de l’Est. Niché au cœur de la région des Grands Lacs, il est bordé par le Kenya, la Tanzanie, le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo et le Rwanda. Sa position géographique favorable est à l’origine de ses paysages dont la beauté est à couper le souffle.

L’Ouganda possède un climat tropical caractérisé par deux saisons :

·         La saison sèche qui va de décembre à février et de juin à août ;

·         La saison humide qui s’étend de mars à mai et de septembre à novembre.

En fonction de la période, les températures oscillent entre 17 et 29 °C, avec une moyenne annuelle de 20 °C.

Démographie et infrastructure sanitaire

L’Ouganda compte actuellement plus de 48 millions d’habitants. Sa population est en grande majorité chrétienne. L’anglais et le swahili sont les langues officielles de ce pays. De nombreux dialectes y sont aussi parlés.

L’Ouganda dispose de l’essentiel en matière d’infrastructure sanitaire à Kampala, sa capitale. Dans le reste du pays, l’accès aux soins est très limité. Par conséquent, il est fortement recommandé de souscrire une assurance qui inclut une assistance médicale lors de son voyage pour partir l’esprit tranquille.

Les principales maladies endémiques

L’Ouganda est le foyer de plusieurs maladies endémiques. 

Paludisme

Le paludisme est très présent en Ouganda. Cette maladie qui se transmet par la piqûre d’un moustique infecté constitue d’ailleurs la première cause de décès dans ce pays. Pour lutter contre ce fléau, le gouvernement a mis en place un programme national consistant notamment à pulvériser des insecticides à effet rémanent dans les habitations et à distribuer des moustiquaires.

Fièvre jaune

L’Ouganda figure parmi les pays classés à haut risque par la stratégie mondiale visant l’élimination des épidémies de fièvre jaune. Il est obligatoire pour les voyageurs de se faire vacciner contre cette maladie pour pouvoir entrer sur le territoire ougandais.

Maladies diarrhéiques

Les maladies diarrhéiques, dont le choléra et la dysenterie, sont la sixième cause de mortalité en Ouganda. Elles sont généralement causées par de l’eau contaminée par des matières fécales ou des aliments préparés ou conservés dans de mauvaises conditions d’hygiène.

Mesures préventives et recommandations

Il est essentiel de prendre plusieurs précautions pour voyager en toute sérénité en Ouganda.

Vaccinations et médicaments

Avant de partir pour l’Ouganda, vous devez impérativement vous faire vacciner contre la fièvre jaune dans un centre agréé. D’autres vaccins sont facultatifs, mais fortement recommandés, comme ceux contre la fièvre typhoïde, l’hépatite A, l’hépatite B, la rage, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite. Par ailleurs, il est conseillé de prendre un traitement préventif antipaludique.

Protection contre les piqûres d’insectes

Outre les moustiques, il existe en Ouganda d’autres insectes pouvant transmettre des maladies (tiques, mouches, moucherons, etc.). C’est la raison pour laquelle il est important de se protéger contre leurs piqûres. Pour ce faire, il convient d’utiliser des produits répulsifs, de porter des vêtements couvrants et de dormir dans une moustiquaire imprégnée d’insecticide.

Hygiène alimentaire 

Pour éviter les maladies diarrhéiques, il est crucial de se laver les mains avec de l’eau et du savon ou du gel hydroalcoolique avant de préparer des aliments et d’en consommer. Par ailleurs, ne mangez que des plats cuits correctement et qui ne sont pas restés longtemps à l’air libre. Quant aux fruits et aux légumes crus, ils doivent avoir été lavés à l’eau décontaminée.

D’autre part, buvez exclusivement de l’eau en bouteille ou décontaminée. Évitez également de mettre des glaçons dans vos boissons à moins qu’ils aient été préparés avec de l’eau décontaminée. En outre, les glaces artisanales sont à proscrire si leur provenance est inconnue ou s’il n’est pas possible de s’assurer que la chaîne du froid a été respectée.