Les différents types de rhinoplastie

0
77
Les différents types de rhinoplastie

La rhinoplastie est une intervention chirurgicale ou médicale dont le principal objectif est de modifier l’apparence du nez. L’opération du nez peut être une demande esthétique, mais elle peut aussi être prescrite pour raison médicale. Il existe différents types de rhinoplastie dont les deux principaux sont la rhinoplastie médicale et la rhinoplastie esthétique.

La rhinoplastie médicale

La rhinoplastie médicale

Contrairement à la rhinoplastie chirurgicale, la rhinoplastie médicale n’est pas une intervention de chirurgie. Cette intervention, réalisée par un chirurgien-rhinoplasticien est réservée à des défauts esthétiques mineurs comme un volume irrégulier du nez, une légère asymétrie qui rend la structure du nez moins harmonieuse, une petite bosse sur le nez ou encore une pointe tombante. Grâce à des injections d’acide hyaluronique, le praticien va alors corriger ces petits défauts. L’intervention est rapide, quasi-indolore, et ne nécessite aucune hospitalisation.

La rhinoplastie esthétique

La rhinoplastie esthétique est un acte chirurgical dont l’objectif est de corriger les défauts esthétiques ou fonctionnels du nez.

Ainsi, la rhinoplastie esthétique va permettre d’améliorer l’harmonie du visage en sculptant et redessinant la structure du nez.

La rhinoplastie esthétique

La rhinoplastie fonctionnelle ou septoplastie est quant à elle indiquée dans le cas d’une déviation ou d’une malformation de la cloison nasale qui s’accompagne de troubles respiratoires (gêne à la respiration, sinusites à répétition, ronflements, etc.). Cette opération du nez spécifique ne modifie pas l’aspect du nez et est entièrement remboursée par l’Assurance maladie. Par contre, si elle s’accompagne d’une chirurgie correctrice (rhinoseptoplastie), le patient devra alors prendre à sa charge les frais d’opération esthétique.

En règle générale, les interventions de rhinoplastie se déroulent en clinique ou à l’hôpital, en ambulatoire et sous anesthésie générale.

On distingue différents types de rhinoplastie esthétique :

  • La rhinoplastie primaire lorsque le patient qui souhaite faire remodeler son nez se faire opérer pour la première fois.
  • La rhinoplastie secondaire ou réparatrice qui consiste à corriger les erreurs d’une précédente opération. Plus complexe, cette intervention nécessite une consultation au préalable afin que le médecin puisse évaluer ce qu’il est possible de corriger, tout en s’adaptant au ratage précédent (cartilages endommagés, os cassés, cloison nasale sectionnée…).
  • La rhinoplastie post-traumatique fait suite à une fracture du nez et nécessite souvent des greffes de cartilages et d’os. Cette intervention de reconstruction nasale est prise en charge par la sécurité sociale.
  • La rhinoplastie ethnique consiste à modifier des caractéristiques ethniques d’un nez que les patients jugent comme des « défauts ». Généralement, les demandes se portent sur la correction d’un nez trop large, d’un nez trop plat ou des narines trop larges.
  • La profiloplastie : cette dernière technique opératoire englobe également une correction du menton (génioplastie) pour retrouver un équilibre et une symétrie du visage plus harmonieuse.

Pour en savoir plus sur la rhinoplastie à Paris ou si vous souhaitez prendre rendez-vous avec un chirurgien esthétique pour modifier la taille ou la forme de votre nez, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un chirurgien expert.

Les précautions à prendre avant de se faire opérer

Les précautions à prendre avant de se faire opérer

Lors de la première consultation avec votre chirurgien, celui-ci établira un premier diagnostic, avec une étude de votre visage et la liste des corrections à apporter. Une fois que le praticien se sera assuré qu’aucune contre-indication n’empêche l’opération esthétique ou fonctionnelle, vous effectuerez un bilan préopératoire et une consultation avec l’anesthésiste.

Parmi les précautions à prendre, l’arrêt de tout traitement médicamenteux à base d’aspirine, d’anti-inflammatoires et d’anticoagulants est indispensable 10 jours avant le passage au bloc opératoire. De plus, un jeûne de 8 heures est obligatoire avant l’intervention et l’arrêt du tabac fortement recommandé.

Pour conclure : l’opération du nez fait partie des interventions couramment demandées par des patients qui souhaitent profiter d’un nez plus adapté à leur morphologie. Les suites opératoires sont minimes avec des saignements modérés et des douleurs qui disparaissent au bout de quelques jours.