La viande blanche est-elle aussi nocive pour le cholestérol que la viande rouge

Le cholestérol est un lipide gras fabriqué par le foie, mais qui est également présent dans plusieurs nourritures. Un taux de cholestérol élevé dans l’organisme peut s’avérer néfaste pour la santé. Cette revue vous apporte de plus amples informations sur les viandes blanches et rouges qui sont suspectées d’augmenter ce taux dans l’organisme.

Restrictions sur la viande blanche pour le cholestérol

La viande rouge est pointée de doigt par plusieurs personnes comme un élément favorisant le mauvais cholestérol. De ce fait, il préfère consommer de la viande blanche, car ce dernier est moins riche en matières grasses. Mais de récentes études ont prouvés le contraire.

Les effets de la viande blanche et autres types de protéines sur le taux de cholestérol sanguin

De récentes études menées par les chercheurs de l’Institut de recherche de l’hôpital pour enfants Oakland (CHORI) visant à comparer les effets de la viande rouge, blanche, et protéines végétales sur le taux de cholestérol dans le sang humain ont révélé que la consommation de ces derniers a les mêmes effets sur le taux de mauvais cholestérol. En effet, ils ont remarqué une augmentation similaire du taux de cholestérol dans le sang après une consommation accrue de viande rouge ou de viande blanche durant quatre semaines d’alternance entre les trois régimes (protéines végétales incluses). Malgré que, le régime alimentaire renferme ou non une quantité importante de graisses saturées, les résultats demeurent les mêmes. Ronald Krauss, le principal auteur de l’étude a affirmé qu’il s’attendait à ce que la consommation de la viande rouge ait un effet plus négatif sur le taux de cholestérol sanguin que la blanche, mais qu’ils ont finalement constaté que lorsque les niveaux de graisse saturée sont équivalents leurs effets sont identiques.

Les résultats démontrent ainsi que la restriction de la viande rouge ou blanche est conseillée pour diminuer le taux du mauvais cholestérol dans le sang. Les recherches ont aussi révélé que les protéines issues des légumineuses comme les haricots végétales sont les plus saines pour le cholestérol sanguin, car ils sont les plus efficaces pour le stabiliser.

Les chercheurs ont conclu que les conseils actuels qui visent à diminuer la consommation de viande rouge et non de viande blanche ne doivent pas seulement se baser sur leurs effets sur le cholestérol sanguin, d’autres effets de la consommation de viande rouge pourraient contribuer aux maladies cardiaques.

On peut avoir un excès de protéines

Présentes dans chacune des cellules de l’homme, les protéines jouent un rôle primordial dans les processus et voies biochimiques de l’organisme humain.

La quantité de protéines qu’il faut exactement pour notre organisme

Il y a une quantité minimale de protéines qui est conseillée chaque jour, chez les adultes l’apport de protéines alimentaires est fixé à 0,8 gramme par kilogramme de poids corporel. Par exemple, un homme de 75 kilos doit consommer 60 grammes de protéines par jour, ce qui est l’équivalent de 10 gros œufs ou 340 grammes de tempeh, 1 ½ gros bloc de tofu extraferme.

Cependant, des études récentes ont remis en question cette quantité minimale et recommandent 0,8 gramme par kilo. Mais les personnes activent comme les athlètes pour maintenir leur performance et éviter une perte de masse musculaire peut atteindre jusqu’à 2 grammes de protéines par kilo de poids corporel chaque jour.

Les effets d’une consommation excessive de protéines sur la santé

Une trop grande consommation de protéines peut affecter dangereusement votre organisme dans son ensemble. Le risque de maladie cardiaque du taux de « mauvais » cholestérol est élevé, quand vous avez une alimentation faible en glucides et en gras, mais très riche en protéines. Les régimes alimentaires en protéines peuvent aussi provoquer des modifications importantes du métabolisme du sucre et de l’insuline. Cette habitude alimentaire peut aussi impacter négativement les reins. Ceci peut engendrer d’insuffisance rénale dans certains cas.

Cependant, si une personne se trouve dans une situation d’insuffisance de protéines dans son alimentation, elle peut aussi engendrer des déséquilibres au niveau de ses hormones, ses enzymes ou affaiblir son système immunitaire. Dans certains cas, cela engendre un état dépressif et de l’anxiété. Vous devez nécessairement consommer de la protéine, mais pas en excès.

L'info santé :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here