La cryolipolyse, comment ça marche ?

Bien-être La cryolipolyse, comment ça marche ?

Si la liposuccion est la méthode la plus connue pour faire disparaître les masses graisseuses disgracieuses sur différentes parties du corps, aujourd’hui, d’autres techniques, moins invasives prennent le relais pour donner des résultats plus pérennes, parmi lesquelles la cryolipolyse. Nous vous en disons plus sur ce processus.

La cryolipolyse : mincir par le froid

La cryolipolyse est une technique qui utilise la cryothérapie pour détruire les cellules graisseuses situées directement sous la peau. Ces cellules appelées adipocytes réagissent aux températures très basses, proches de -20°. Il faut savoir que celles-ci n’ont pas la capacité de se multiplier, ainsi leur destruction les empêche de se régénérer. Celles qui disparaissent ne seront donc plus remplacées. Cette technique ne convient donc pas aux personnes en fort surpoids. Pour en savoir plus sur la cryolipolyse qui est une technique d’amincissement par le froid, rendez-vous dans le centre de soin le plus proche de chez vous.

La cryolipolyse n’est pas une intervention chirurgicale, comme ce serait le cas d’une liposuccion classique qui s’effectue par l’introduction sous-cutanée de canules. Ces dernières sont utilisées pour l’aspiration de la graisse située dans certaines zones du corps. La cryolipolyse, par contre, consiste à une aspiration externe à l’aide de ventouses dotées de plaques réfrigérées qui éliminent directement les cellules graisseuses. Pour bon nombre de patients, le ventre est l’une des zones les plus couramment traitées. Les hanches, les bras, ou encore l’intérieur des cuisses ainsi que le haut du dos font aussi partie des zones où s’agglomère la graisse.

mincir

Les candidats à la cryolipolyse

Toutes les personnes ayant des rondeurs ne sont pourtant pas toujours de bonnes candidates à la cryolipolyse. En effet, ces rondeurs ne sont pas forcément constituées de cellules graisseuses. Elles peuvent être d’origine hormonale. La cryolipolyse ne fonctionnera donc pas sur elles. Avant une séance de cryolipolyse, un bilan sera effectué pour déterminer si les zones à traiter sont graisseuses, ou s’il s’agit juste de rétention d’eau. Il peut également s’agir d’un relâchement de la sangle abdominale suite à une grossesse par exemple. Selon les résultats, le professionnel déterminera si la méthode est la plus adaptée à mettre en œuvre. Les candidats à la cryolipolyse sont ceux dont les rondeurs sont essentiellement constituées de cellulites fibreuses. Ce sont des cellules qui se sont formées suite au durcissement du collagène autour des cellules graisseuses. Elles sont souvent dues à une alimentation déséquilibrée et à la sédentarité.

Les contre-indications

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une intervention chirurgicale, la cryolipolyse est contre-indiquée dans certains cas. Ainsi, elle est interdite aux femmes enceintes, aux personnes souffrant d’un cancer ou d’un diabète, ou ayant des troubles circulatoires ou ayant des problèmes de rétention. Elle n’est également pas recommandée aux personnes ayant des problèmes de peau. Les enfants et les adolescents qui sont en pleine phase de croissance ne peuvent pas non plus subir ce type de traitement esthétique.

Le bilan est l’occasion de s’assurer que vous ne présentez pas de carence en chrome qui, bien que n’étant pas contre-indiquée pour bénéficier d’une cryolipolyse, retarde l’apparition des premiers résultats. Il est important, pour compenser cette carence, de manger moins d’aliments transformés et de sucres raffinés.

cryolipolyse

Comment se déroule une séance de cryolipolyse ?

Après que le premier examen clinique ait été établi, et qu’il ait permis de déterminer votre éligibilité au traitement de coolsculpting (l’autre appellation de la cryolipolyse), vous rejoignez la cabine où aura lieu la séance. Avant chaque séance, faites en sorte que les zones à traiter soient bien propres. Elles ne doivent pas être enduites d’une crème ou d’une huile quelconque qui compromettraient les effets du traitement. Vous devez aussi retirer tous les objets métalliques que vous portez. Si vous avez des piercings sur votre ventre, enlevez-le le temps de la séance.

Avant que la première séance ne débute, certains praticiens prennent des photos afin de faire un avant et après pour établir ensuite un comparatif de l’efficacité du traitement. Lorsque cela est fait, le patient s’installe confortablement pour que le praticien puisse appliquer le gel qui permettra au froid de mieux atteindre la zone ciblée. Des cryodes y sont ensuite posées. Ce sont des sondes qui aspirent la peau comme le ferait une ventouse.

La combinaison de l’aspiration et du froid cristallise les cellules graisseuses, produisant une apoptose ou la mort programmée des cellules. Cette réaction ne touche que les cellules visées, n’ayant donc pas de répercussion sur les autres cellules non ciblées. Vous ressentirez quelques effets désagréables, tels que les picotements et l’apparition de rougeurs sur les parties traitées. Le froid annihilera rapidement ces sensations et tout au long de la séance, qui durera plus ou moins 1 heure, vous ne ressentirez pratiquement rien. Après le passage du froid, le praticien massera les zones traitées pendant une dizaine de minutes afin de rétablir la circulation sanguine. Le patient pourra reprendre le cours habituel de sa vie immédiatement après la séance.

Les premiers résultats se constatent généralement au bout de quelques semaines. Pour une zone unique traitée, une séance peut suffire. Toutefois, lorsque les cellules graisseuses sont trop épaisses et s’étendent sur une zone plus importante, plusieurs séances peuvent s’avérer indispensables. Entre chacune d’elles, vous devez attendre une soixantaine de jours avant de retourner en cabine de cryothérapie.

Quels professionnels choisir pour faire une liposuccion par le froid ?

La pratique de la cryolipolyse nécessite la manipulation de matériels spécifiques. Il est donc impératif qu’ils soient manipulés soit par des médecins esthétiques ou des esthéticiennes ayant suivi des formations sur la cryolipolyse et la cryothérapie en général. Celles-ci visent à donner aux praticiens les bases de sécurité indispensables pour attribuer des soins.

Les centres de cryolipolyse sont dans l’obligation de se doter d’un matériel breveté et aux normes CE 93/42. Ces conditions ont pour objectif d’offrir aux patients des traitements de qualité et surtout de sécurité pour leur santé, bien que les complications afférentes soient rares. Des contrôles seront régulièrement effectués par des organismes spécialisés pour s’assurer que le matériel n’a subi aucune défaillance depuis sa mise en service et que l’institut respecte les normes d’hygiène nécessaires à ce type d’intervention esthétique.