Les implants folliculaires, c’est aussi pour les femmes

Bien-être Les implants folliculaires, c’est aussi pour les femmes

Après la ménopause, les femmes sont nombreuses à perdre une partie de leurs cheveux. C’est ce que l’on appelle une calvitie androgénique. Les hommes connaissent bien ce problème et sont nombreux à l’assumer. Pour les femmes, c’est souvent plus compliqué. Heureusement, il existe des solutions comme les implants capillaires et la greffe de cheveux.

Quelles sont les différentes solutions de greffes de cheveux pour les femmes ?

Lorsque la calvitie touche les femmes, soit elle est très concentrée sur une zone particulière, soit elle consiste en une perte de volume globale. Dans tous les cas, il existe plusieurs solutions qui sont les mêmes que pour les hommes. D’un côté, il y a la minigreffe ou microgreffe qui consiste à prélever une bande de cheveux pour la réimplanter là où il en manque.

Le problème de cette technique, c’est qu’elle ne respecte pas du tout l’implantation naturelle des cheveux et les résultats sont moins discrets. Il existe des solutions plus précises comme les implants folliculaires par exemple. Ils consistent à prélever un à un les cheveux d’une zone pour les réimplanter dans une autre zone. Le travail effectué est donc extrêmement précis.

Que faire après une greffe de cheveux ?

Les implants folliculaires sont très précis et efficaces, mais ils demandent de s’adapter à l’intervention pendant les jours qui la suivent. D’abord, l’implantation de bulbes sains dans une zone touchée par l’alopécie va provoquer des petites croûtes de sang qu’il ne faut absolument pas gratter. Elles disparaissent au bout de cinq jours.

Ensuite, pour ne pas brusquer les cheveux et laisser au bulbe le temps de s’implanter, il faut éviter de se laver les cheveux pendant dix jours. Si vous êtes obligé de le faire, effectuez un shampoing superficiel et frottez très doucement. Enfin, il ne faut pas faire de sport pendant au moins dix jours pour éviter que la transpiration abondante ne déloge les bulbes.

Combien de temps dure une implantation folliculaire ?

Il est difficile de donner un chiffre précis. En revanche, il y a toujours une consultation prévue entre six mois et un an après l’intervention pour s’assurer que les bulbes se sont bien implantés. Quand tout se déroule correctement, les cheveux poussent et comblent les trous disgracieux qui pouvaient être observés avant.

En revanche, il est difficile d’évaluer la durée de vie du bulbe à l’avance. Certains meurent dès que le premier cheveu tombe. D’autres fournissent plusieurs cheveux pendant plusieurs années. Dans tous les cas, une opération de ce genre ne peut pas être définitive. En moyenne, il est nécessaire de recommencer après cinq ans, parfois plus.