Gonalgie : Que faire en cas de douleur au genoux ?

Santé Douleur Gonalgie : Que faire en cas de douleur au genoux ?

L’articulation du genou est assez fragile, pourtant elle est beaucoup sollicitée au quotidien. Les douleurs liées à celui-ci, appelées « gonalgies » sont alors fréquentes. Un genou peut vous faire mal après une chute, mais aussi à cause d’un stress. Ces douleurs peuvent être handicapantes et vous empêcher de vous déplacer au quotidien. Comment y faire face ? Découvrez dans cet article ce qu’il faut savoir sur la gonalgie et ses moyens de traitements.

Qu’est-ce qu’une gonalgie ?

La gonalgie est une douleur ressentie au niveau du genou. Ce terme est même utilisé pour désigner de nombreux syndromes localisés sur cette partie du corps. En étant sujet à une gonalgie, vous risquez d’avoir des douleurs passagères ou persistantes au niveau d’un ou plusieurs éléments composant cette articulation. Celles-ci peuvent concerner un seul genou ou les deux. Il existe différents types de gonalgies, en fonction des causes de celle-ci chez un individu.

Gonalgie d’origine traumatique

On parle de traumatisme lorsque la douleur survient après un accident ou un choc. Il est possible qu’après une chute, vous ayez une fracture au membre inférieur ? Si celui-ci concerne un os associé au genou ou les cartilages, il y a beaucoup de chance qu’il s’agisse d’une gonalgie.

Ces douleurs peuvent apparaitre soudainement quelques minutes après le traumatisme ou quelques jours plus tard. Les sportifs sont les plus souvent atteints par ce type de gonalgie. Les fractures qu’ils subissent durant leurs activités physiques causent des gonflements ou des douleurs au genou.

Gonalgie d’origine mécanique

Il s’agit d’une gonalgie provoquée par une pathologie. L’arthrose est une des maladies qui entraîne souvent des douleurs aux genoux.

D’autres affections plus ou moins graves peuvent également provoquer l’apparition des gonalgies. Parmi elles, il y a la dégénérescence des ménisques, surtout chez les personnes âgées. Les troubles de la circulation du sang ou l’apparition de caillots dans les vaisseaux du genou peuvent soutenir l’apparition d’une gonalgie.

Dans cette catégorie, vous pouvez aussi compter les raideurs articulaires ainsi que la décalcification des os parmi les causes des gonalgies. D’autres pathologies sont aujourd’hui répertoriées comme étant une origine probable de ce syndrome du genou :

  • La maladie d’Osgood-Schlatter : il s’agit d’un problème provoquant une irritation et une petite bosse osseuse à l’avant d’un genou. Les garçons de 10 à 15 ans sont à 90 % les victimes de cette pathologie.
  • La maladie de Paget : chez les 50 ans et plus, il s’agit d’une déformation des os qui entraînent des douleurs particulières chez un individu.
  • Le kyste de Baker : il est caractérisé par une douleur derrière le genou, plus exactement au niveau du creux poplité.

Gonalgie d’origine inflammatoire

Les douleurs aux genoux peuvent être causées par des affections inflammatoires diverses. Les plus fréquentes sont celles du lupus et de la polyarthrite rhumatoïde. Le rhumatisme du psoriasis peut même être une cause de la gonalgie.

Les personnes atteintes de gouttes avec rhumatismes sont susceptibles d’avoir une gonalgie. Celle-ci est souvent liée à l’accumulation d’acide urique au niveau des articulations.

Dans le cas d’une chondrocalcinose, le dépôt de cristaux calcium sur le cartilage peut favoriser les douleurs au genou. C’est aussi le cas d’une arthrite infectieuse, et même d’une tumeur ou d’un cancer. Par contre, ce type de cas est très rare.

Quels sont les symptômes d’une gonalgie ?

Le fait de ressentir une douleur au genou n’est pas automatiquement dû à une gonalgie. Mais il s’agit d’un de ses principaux symptômes. Avant de vous rendre chez le médecin, vous pouvez effectuer un diagnostic simple. En plus, cela permettra de mieux diriger le professionnel de santé dans la définition de votre affection, et donc de trouver le traitement adapté.

La localisation

Une gonalgie implique obligatoirement des douleurs au niveau du genou. Elle peut être située à l’avant sur la rotule, sur les côtés au niveau des ménisques ou à l’arrière du genou. Dans certaines situations, une douleur à la hanche peut se répercuter sur le genou et provoquer une gonalgie. Il est donc conseillé d’être attentif à ces douleurs. Les douleurs de la gonalgie peuvent être situées au niveau d’un gonflement sur le genou ou sous celui-ci.

Les caractéristiques

Vous devez analyser si la douleur est située sur un point spécifique. Est-ce qu’elle se propage sur la cuisse ou vers la jambe ? La douleur est-elle uniquement localisée sur le genou ?

La gonalgie peut se manifester par une raideur au niveau du genou à certains moments de la journée. Lorsque vous rencontrez un blocage involontaire sur cette articulation, il est plus recommandé de contacter au plus vite un médecin.

Apparition de la douleur

Une gonalgie peut survenir à n’importe quel moment, selon son origine. La douleur peut donc survenir uniquement après un effort physique, une marche ou un entraînement. C’est le cas pour les gonalgies considérées comme mécanique. Vous ressentez généralement la douleur en fin de journée, et celle-ci ne se manifeste pas lorsque vous êtes au repos.

Par contre, une gonalgie inflammatoire est permanente. Elle vous fera mal à tout instant et peut même vous réveiller la nuit. Le matin, il est souvent très difficile de se mettre en mouvement à cause de la douleur au genou.

Vous avez soudain du mal à tenir sur vos genoux ? Vous avez la sensation d’avoir les genoux qui lâchent ? Cette instabilité est parfois due à l’apparition d’une gonalgie et devra être traitée par un professionnel.

Comment traiter une Gonalgie ?

Dans la plupart des cas, la douleur le conduira à réaliser un examen clinique. Celui-ci permettra au médecin de vérifier l’équilibre du patient et de détecter d’éventuelle déviation du genou ou une boiterie.

Selon l’origine de la gonalgie, il est possible de prescrire des médicaments pour apaiser les douleurs. Les antalgiques et les anti-inflammatoires sont parfois efficaces contre ce type de douleur. Du repos sera également conseillé au patient afin de réduire les sensations douloureuses.

Une radiographie, un scanner et une IRM peuvent être prescrits pour découvrir la présence de liquide ou d’autre animalier dans le genou de la personne. Si tel est le cas, la ponction est souvent la solution adoptée par le médecin. Elle va limiter l’accroissement de la douleur et provoquer un dégonflement s’il y a une bosse au niveau du genou.

Lorsque le médecin conclut une gonalgie sévère, comme celle qui est liée à l’arthrose ou une malformation du genou, il est parfois nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale.

Source : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/gonalgie/definition-symptomes-causes